La mythologie et les fables expliquées par l'histoire, Volumen2

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido


Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 412 - Has omnes, ubi mille rotam volvere per annos, " Lethaeum ad fluvium deus evocat agmine magno, •' Scilicet immemores supera ut convexa revisant, 750 " Rursus et incipiant in corpora velle reverti.
Página 16 - Jupiter fit prendre à fon père Saturne un breuvage qui lui fit vomir , premièrement la pierre qu'il avoit avalée , & enfuite tous fes enfans qu'il avoit dévorés. Quelque tems après que Jupiter eut avalé...
Página 224 - Roi , réfolu de fatisfaire la iîenne , pourfuit vivement cette jeune Nymphe , qui , pour ne pas tomber entre fes mains , prit le parti de chercher un afyle dans le temple de Diane. Mais, que peut la crainte fur le cœur des tyrans ? Arriphé fut violée au pied des autels.
Página 180 - Chantes , nom dérivé d'un mot grec qui veut dire joie , pour marquer que nous devons également nous faire un plaifir & de rendre de bons offices , & de reconnoître ceux qu'on nous rend.
Página 436 - Jupiter , & fur les vives remontrances qu'on lui fit , il changea la forme de ces Jugemens. Le tems en fut fixé au moment même qui fuit la mort.
Página 321 - Il n'étoit pas permis aux Femmes efclaves d'entrer, dans ce Temple, & on les battoit impitoyablement lorfqu'on les y trouvoit. Comme les Peuples qui recevoient le culte des Divinités étrangères > en changeoient fouvent les noms, Ino, que les Grecs nommoient Leucothée , fut appellée M.atuta par les Romains, & Mélicerte, (a) Ciccr.
Página 78 - Jupiter de faire faire une fiatue de bois , de l'habiller en femme , de la mettre fur un chariot attelé d'une paire de bœufs, que l'on traîneroit par la ville , & de répandre dans le public que c'étoit Platea la fille d'Afopus qu'il alloit époufer. Son confeil fut fuivi.
Página 469 - Dieux, & comme des déefles févères & inexorables , dont l'unique occupation étoit de punir le crime., non feulement dans les enfers , mais même dès cette vie ; pourfuivant fans relâche les fcélérats par des remords qui ne leur donnoient aucun repos ,- & par des vifions effrayantes qui leur faifoient fouvent perdre le fens.
Página 325 - On avoit même pour ces lieux unrefpe£t religieux ; on y invoquoit les ombres de ceux qu'on croyoit y habiter > on tâchoit de fe les rendre favorables par des vœux & des facrifices , afin de les obliger à veiller fur les troupeaux & fur les maifons.
Página 129 - Deftinées refervoient l'Empire du monde , il la dévora ; & quelque temps après fe fentant une grande douleur de tête , il eut recours à Vulcain , qui d'un coup de hache lui...

Información bibliográfica