Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Mém. de du

lanès étoit toujours le principal **5433

objet; mais le Roi donna la prés férence aux Pays-Bas , où il avoit fort à ceur de porter du secours au Duc de Cleves, qui de son côté faisoit des efforts pour occuper l'Empereur par une diversion dans le Brabant.

Avant que le Roi partît pour fe Beliay, 1. s. mettre à la tête de fon armée des

Pays-Bas, Antoine, Duc de Ven-
dôme, (1) Gouverneur de Picar
die , fit une guerre heureuse dans
l'Artois , vers le même canton où le
Roi avoit commandé en personne en
1537 ; il ravitailla Therouane
il prit Lillers qui se rendit au mo-
ment où le feu venoit de prendre
aux munitions de guerre des Fran-
çois & de brûler les affûts de leurs
canons ; il prit encore & rasa plu-
sieurs Châteaux aux environs de
Thérouanę , de S. Omer, d'Aire
& de Béthune , & assura par-là les

(0) Fils de Charles, Duc de Vendôme & depuis Roi de Navarre du chef de Joanne d'Al. bret fa femme, la même qui avoit été fiancée au Duc de Cleves.

1843:

frontieres de son Gouvernement du côté de l'Artois. Il avoit avec lui François de Lorraine, Comte d'Aumale , dont il avoit bien de la peine à réprimer la valeur impétueuse ; ce jeune héros se signaloit tous les jours par quelque coup de main , dont il alloit chercher les occasions jusqu'aux portes d'Aire & de S. Omer , défiant les ennemis , les provoquant au combat, & retournant fort mécontent d'eux & de luimême quand ses défis n'avoient point été acceptés.

Le Roi envoya aussi devant lui l'Amiral d'Annebaut avec un corps de troupes destiné à faire la guerre dans le Haynault , & à investir Avesne , pendant que le Roi s'avanceroit jusqu'à Cateau-Cambrefis entre les deux corps d'armée, ayant celui de l'Amiral à la droite & celui du Duc de Vendôme à sa gauche. L'Amiral fit investir Avesne par un détachement dont étoit du Bellay , qui cette année fervoit dans les Pays-Bas , & bien-tôt après il rappella ce détachement en lui

donnant ordre de tourner vers Lan* 1543.

dreci. Du Bellay dit qu'il ignore ce qui engagea l'Amiral à abandonner ainsi un projet , qui paroissoit avoir été arrêté dans un Conseil

tenu par le Roi à Villers-Coterets ; Mém. de du le même du Bellay paroît persuadé Bellay, 1. 10.

qu'on auroit pû prendre Avesne d'assaut. Il se plaint encore du peu d'attention que fit l’Amiral à un avis utile qu'il lui donna au sujet de Landreci ; du Bellay se ressouvint que lorsqu'en 1521. Charles , Duc de Vendôme , avoit voulu attaquer cette place, les habitans

у avoient mis le feu & s'étoient ré fugiés dans la forêt de Mormaux qui étoit dans leur voisinage, du Bellay sçavoit que l'intention du Roi étoit de fortifier Landreci quand on l'auroit pris, il falloit donc empêcher qu'il ne fût brûlé. Un moyen de l'empêcher étoit d'enlever aux habitans l'asyle de la forêt de Mormaux, du Bellay posta un détachement au-delà de la Sambre entre Landreci & cette forêt, mais ce détachement étant trop foible , il

Mém. de du

envoya demander du renfort à l'A

I543 miral , qui non-seulement le refusa , mais encore rappella le détache- Bellay, l. 10. ment de du Bellay du poste où celuici l'avoit placé. Ce que du Bellay avoit prévu, arriva ; les habitans de Landreci mirent le feu par-tout & se sauverent comme en 1521 , dans la forêt de Mormaux ; il n'y eut guères que l'Eglise qui fut préservée des Aammes , & du Bellay observe que les provisions qui furent réduites en cendres , auroient suffi pendant une année entiere à la subsistance d'une nombreuse garnison..

Toute cette campagne parut commencer par des fautes ou du moins par des contre - temps. Du côté de l'Artois, le Duc de Vendôme avoit pris Bapaume , mais la garnison s'étoit retirée dans le Château , ainsi qu'un grand nombre des habitans ; cette multitude ayant bien-tôt tari le seul puits qui fournissoit de l'eau au Château, le Gouverneur se disposoit à capituler ; ce fut dans ce moment même

[ocr errors]

1543. que le Duc de Vendôme reçut ordre

de tout interrompre pour aller avec toutes ses troupes au devant du Roi à Cateau-Cambrelis.

Le Roi voulut que Landreci fût réparé & fortifié ; pour couvrir les travaux il vint camper à Marolles. Ces fortifications furent long-temps le grand objet d'attention de la Cour & de l'armée. Un fort retranchement qu'on éleva pour mettre la place à couvert des batteries auroient pu être dressées sur des montagnes qui la dominent, fut nommé la Courtine du Roi ; trois boulevards prirent le nom, l'un du

, Dauphin , l'autre du Duc d'Orléans, le troisieme du Duc de Vendôme ; Landreci avoit été rasé en 1521.

Le Dauphin prit le Château Belcar. 1.z3. d'Aimerie sur la Sambre , qu'on

fit ausi fortifier & qu'on démolit peu de temps après ; il prit encore Maubeuge & le Château de Barlemont sur la même riviere , il fit des courses jusqu'à Mons & jusqu'à Binche , vers les frontieres du Haypault & du Brabant. Du Bellay fit

quelques

8. 34•

« AnteriorContinuar »