Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1543

encore en mettant de fortes garnisons dans Carignan situé au Midi de Turin , & dans Vulpiano situé au Nord de cette Capitale , fatiguer par des courses continuelles les François retirés à Pignerol sous la conduite de Boutieres , & peutêtre leur enlever avec Turin, tout ce qui étoit entre les Alpes & le Pô; du moins on leur ôteroit la communication avec toutes les places situées au Levant & au Midi de Carignan. Tel étoit le plan du Marquis du Guaft ; pour en prévenir l'exécution Boutieres se voyant hors d'état de conserver Carignan, le faisoit démolir , mais la diligence de du Guast le prévint, il chassa les travailleurs, il passa fur le ventre aux troupes Françoises qui voulurent les foutenir, entra en vainqueur dans Carignan, dont il fit réparer les fortifications & qu'il rendit une des plus fortes places de l'Italie. Les restes des troupes Françoises échappés à du Guast devant Carignan , se sauverent à Montcallier dont la garnison vint favor riser leur retraite.

Quelques levées faites en Provence , en Dauphiné, en Suisse, 1543. ayant remis Boutieres en état de tenir la campagne, il s'avança vers le Nord du Piémont, prit quelques petites places, & alla mettre le siége devant Yvrée ; mais ce fut là le terme de son commandement. Le Roi avoit conçu des talens de Boutieres une très-foible idée ; il lui imputoit la perte de Carignan que Boutieres , * selon lui , auroit pû empêcher , s'il eût employé tout ce qui lui restoit de forces à la défense de ce poste , il est vrai du moins que Boutieres auroit dû le défendre en personne contre le Marquis du. Guast. Le Roi étoit: persuadé d'ailleurs que Boutieres: : ne sçavoit inspirer à les troupes ni confiance ni soumillion. Résolu de rétablir folidement ses affaires dans le Piémont , if envoya le Comte d'Anguien prendre le commandement de cette armée. Le Comte: arrivé sur la frontiere, mande à Boutieres de lui envoyer à Chivas: une escorte qui pût le conduire

1543

[ocr errors]

sûrement à l'armée. Boutieres par un mouvement de dépit & d'humeur, qui dans un Général disgracje tenoit un peu de la révolte obéit beaucoup plus qu'on ne vouloit , il leva le fiége d'Yvrée , mena toute l'armée au-devant du Comte sous prétexte qu'il ne pouvoit lui donner une meilleure escorte & se retira mécontent & chagrin dans ses terres en Dauphiné.

CH A P I T R E V.

Campagne d'Italie en 1544.

Ox vit alors deux Généraux en

N vit alors deux Généraux en

1544 nemis, dignes l'un de l'autre, se mesurer avec des forces à peu près égales , ils continuerent la guerre pendant tout l'hyver , & cet hyver fut un des plus mémorables par l'excès du froid : on peut juger de la violence de la gelée par ce seul trait : le vin devenu une masle solide se vendoit au poids , & on le tiroit des tonneaux à coup de hache ;( 1 ) Mém. de da mais rien ne fut capable d'arrêter Bellay, losoo l'impatiente ardeur qu'avoit le

Belcar. 1. 234 Comte d'Anguien de mériter par d’utiles exploits le commandement confié à la jeunesse. Cette ardeur n'étoit pourtant pas indocile , le Comte commença par tenir un grand Conseil où l'on traça le plan général de la campagne ; chacun

[ocr errors]

(1) On juge que ce vin devoit être bien affoi. bli, mais le peuple apparemment s'en contentoit,

1544.

fut consulté, on écouta tout le monde ; mais on ne suivit que l'avis des sages & de ceux qui avoient une parfaite connoissance du pays.

Le mécontentement que le Roi avoit montré de la perte de Carignan , invitoit. allez à reprendre cette place ce fut aussi l'objet principal que le Comte d'Anguien Te proposa , objet difficile; Carignan étoit défendu par une garnison de quatre milles hommes des meilleures troupes Impériales. Les vivres y venoient en abondance de tous les lieux voisins que Carignan dominoit , ou avec lesquels il avoit communication. Il s'agissoit de détruire cette communication. Le Comte commença le blocus, de Carignan ; il fit d'abord brûler un pont par où la garnison recevoit des rafraichissemens continuels des places d'entre le Pô & le Tanaro sur-tout de Quiers & d'Alt où le Marquis du Guast étoit logé. Plufieurs soldats dans cette expédition eurent les pieds & les mains gelés.

Le Comte pour ôter audi à Cam

Id. ibid.

« AnteriorContinuar »