Imágenes de páginas
PDF
EPUB

» Vendôme, par M. de Saint-Pol; 33 Monsieur de Guise, le Maréchal » de Chabannes, le Grand-Maître, » M. de Longueville. Il n'est mort » de gens de renom qu’Ymbercourt » & Bussy qui est à l'extrémité, & est » grand dommage de ces deux per5) sonnages. Il est mort quelques Gen» tilshommes de ma Maison, que » vous sçaurez bien sans que vous » le récrive. Le Prince de Talmont » est fort blefić, & vous veux en? core assurer que mon frere le » Connétable & M. de Saint Pot » ont ausli bien rompu bois, que » Gentilshommes de la compagnie

quels qu'ils soient , & de ce j'en -> parle comme celui qui l'a vu , »? car ils ne s'épargnoient non plus » que Sanglers échauffés. Aude» meurant , Madame ,, faites bien » remercier Dieu par - tout le » Royaume de la victoire qu'il lui »-a plù nous donner. Madame , » vous vous moquerez de Mellieurs » de Lautrec & de Lescun qui ne » se sont point trouvés à la bataille,

[ocr errors]

/

» & fe font amusés à l'appointe» ment des Suisses , qui fe font mo

qués d'eux ; nous faisons ici grand 5 doute du Comte de Sanxerre, os pour ce que ne le trouvons 59 point.

5. Madame , je supplie le Créateur 3) vous donner très - bonne vie &

longue ; écrit au Camp de Sainte

Brigide , le vendredy , quator» zieme jour de Septembre mil cinq » cent quinze. »

En rapprochant cette lettre de la relation que j'ai donnée de lá bataille de Marignan , il sera aisé de voir que j'ai pris le plan & les dispositions générales de cette bataille dans le récit du Roi luimême, mais que je me suis écarté de ce récit dans quelques détails. J'ai dû en effet combiner cette lettre avec le récit des Historiens contemporains les plus exacts tels que du Bellay & Guichardin. Cette lettre écrite le jour même de la bataille dans le tumulte d'un camp , dans l’yvrese de la joie,

[ocr errors]

se ressent à quelques égards de la précipitation avec laquelle elle a été écrite. Les particularités n'étoient

pas encore bien connues ; le nombre total des morts y est exageré celui des morts célébres parmi les François étoit encore ignoré ; mais le désordre & le fracas de cette terrible bataille font bien peints dans cette lettre, & on y voit respirer en quelque endroits l'ame humaine & sensible de François I.

[ocr errors][ocr errors][merged small]

Tableau de l'Empire Germanique re

latif à l'histoire , liv. 2, chap. I,
tom. 1 , pages 375; 376 & 391,
& suivantes , jusqu'à la fin du

Chapitre.
POUR

OUR se former une idée juste de la constitution de l'Empire, de ses loix, de les forces, de l'autorité de son Chef & de ses membres au temps de la concurrence de Charles-Quint & de François I, il faut jetter un coup d'æil sur les principales révolutions arrivées en Germanie depuis Charlemagne jusqu'à la mort de Maximilien I. & diviser cet espace de temps en un certain nombre de périodes à travers lefquelles on puisse suivre la naissance, les progrès & le développement du droit public d'Allemagne.

[ocr errors]

On peut distinguer fix de ces périodes : la Carlovingienne , la Saxonne la Franconienne, celle de Souabe , celle de Hasbourg , Luxembourg & Baviere , (ces trois n'en font qu'une) & enfin celle d'Autriche.

GI°. PÉRIODE CARLOVIN

GIENNE.

Ce fut l'an 800. que Charlemagne , Roi de France, ayant conquis la Germanie & l'Italie , renouvella l’Empire d'Occident, détruit en 476. fous le jeune Auguftule , par Odoacre , Roi des HeJules. Cette cérémonie se fità Rome, où Charles paroisfoit alors en vainqueur, en maître, en bienfaiteur ; le peuple le proclama, le Pape le couronna & Charles parut tenir de leur libéralité ce qu'il ne devoit qu'à ses armes.

Le nouvel Empire put donc alors paroître composé de la France, de la Germanie, de l'Italie , & fi l'on veut, d'une partie de l'Espa

« AnteriorContinuar »