Imágenes de páginas
PDF
EPUB

15424

avec tous les soldats & plusieurs des matelots que portoient ces bâtimens, de plus une grande partie de son artillerie , & presque toutes les munitions de bouche. Ce fut à l'occasion de cet échec que Charles-Quint ayant envoyé une chaîne d'or à l'Aretin pour lui fermer la bouche, celui-ci dit, en la pesant , elle est bien legere pour une si lourde faute. Ces propos de plaisans & de méchans se retiennent comme de bons mots, mais on auroit grand tort de les ériger en oracles & de condamner sur un fi léger fondement la politique des grands Prin

ces.

Charles-Quint avoit tiré d'Espagne & d'Italie ses meilleures troupes pour l'expédition d'Alger. Les vents les avoient ramenées en Espagne, mais l'Italie étoit encore dégarnie. Les troupes des Pays-Bas étoient aussi employées à renforcer l'armée Autrichienne en Hongrie , où les Turcs avoient depuis peu taillé en piéces près de Bude l'armée du Roi des Romains

En Juillet 04 Agust I941.

Eommentar.

1. 140

Mém. de du

1

[ocr errors]

commandée par le Général Roca 1542.

quendolff ; les Autrichiens avoient Sleidan, perdu vingt mille hommes dans cette

bataille.

D'après ces circonstances, les
Bellay, 1.9. du Bellay conseilloient au Roi de

pousser la guerre avec vigueur dans
l'Italie & dans les Pays-Bas , ils ne
furent point écoutés.

Le Roi envoya le Dauphin com-
mander en Roussillon avec d'Anne-
baut & Montpesat , Lieutenant-Gé-
néral en Languedoc, il lui recom-
manda de marcher droit à Perpi-
gnan, & de l'investir avec toutes
fes forces , nedoutant pas que l'Em-
pereur ne marchât avec toutes les
fiennes au secours de cette clef de
l’Espagne. Alors le Roi devoit ve-
nir prendre le commandement de
son armée pour lui livrer bataille.

Celui de l'armée du Luxembourg fut confié au jeune Duc d'Orléans sous la conduite du Duc de Guise, qui avoit avec lui François de Lorraine, Comte d'Aumale, fon fils aîné, jeune héros destiné à surpasser la gloire de son pere & à porter

[ocr errors]

au

au plus haut degré celle du nom de Lorraine & de Guife ; François de 1542. Bourbon, Comte d'Anguien , que nous' verrons deux ans après s'immortaliser par des exploits dignes de ce Duc de Nemours (Gaston de Foix ) qui brilla & passa comme lui ; les Seigneurs de Jamets & de Sedan , freres du feu Maréchal de la Marck, la Roche du Maine, la Guiche , enfin l'élite de la noblesse & les modeles de la valeur.

La France avoit du côté des Pays-Bas un allié qu'elle pouvoit rendre utile , en lui portant un prompt secours ; c'étoit le Duc de Cleves , qui disputoit à la Maison d'Autriche le Duché de Gueldre. Le dernier Duc de Gueldre de la Maison d'Egmont , étoit mort en 1538 sans enfans. Ce Prince tantôt protégé , tantôt abandonné par la France, mais toujours pressé par Charles-Quint, qui faisoit valoir les prétentions de la Maison d'Autriche Sur la Gueldre (1), avoit acheté la

[ocr errors]

(s) Voir l'introduction, chap. 3. art. Allemagne. Tome IV.

E

[ocr errors]

1

paix par un traité qui assuroit la 1542. Gueldre à la Maison d'Autriche , fi

le Duc mouroit fans enfans. Ce cas arriva , mais suivant des traités antérieurs les Maisons de Cleves & & de Gueldre devoient fe fuccéder matuellement. En conséquence de ces traités, les Etats proclamerent Duc de Gueldre , Guillaume Duc de Cleves. La Maison d'Autriche s'éleva contre lui avec violence, il foumit ses droits à l'examen des Dietes Impériales , qui entraînées par la Maison d'Autriche , les rejetterent & le déclarerent ennemi de l'Empire , mais François I. lui tendit les bras, il l'appella en France, il lui fit épouser Jeanne d'Albret , fa niece , fille du Roi & de la Reine de Navarre , & qui devoit un jour être mere de Henri IV. Les noces se célébrerent avec la plus grande folemnité à Châtelleraut; on les nomma les noces salées, parce que les dépenses qu'elles entraînerent donnerent lieu à une augmentation de gabelle. La Princesle étant trop

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

.

jeune encore pour habiter avec son

1542, mari, resta en France, lorsque le Duc retourna en Allemagne pour défendre les Etats. L'Empereur avoit juré de renoncer plutôt à la Couronne Impériale que de lui laisser un seul pouce de terre. C'étoit par la conquête du Luxembourg que les François pouvoient donner la main au Duc de Cleves , & se trouver à la fois au milieu des PaysBas & de l'Allemagne.

Le Duc d'Orléans s'empara de Damvilliers , que les soldats prirent & saccagerent pendant qu'on étoit occupé à régler les articles de la Capitulation, cette place ne pouvant Sleidan, être mise assez promptement en état de défense, fut rasée ; les la Marck, qui la trouvoient fort incommode pour leur Ville de Jamets , fe chargerent avec joie de cette exécution. Le Duc de Guise prit ensuite Yvoi , Belcar. l. 23. le Comte d'Anguien Arlon;Luxem-n. 15. bourg même & Montmedy firent peu de résistance, bien-tôt de tout ce Duché il ne resta plus à l'Empe

à reur que Thionville.

Commentar.

1. 140

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »