Imágenes de páginas
PDF
EPUB

n'y a eu aucun égard à l'ordre Géogras phique , où l'on deyroit aller de proche en proche. La plûpart de ces Gouvernes mens écoient füblivisez pour lors , non pas en Provinces, mais en plusieurs Jus risdictions comme Bailliages', Sénés chauffées & Prevôtez, &c.

Au reste, cette division de Gouverë nemens d'Etats n'a duré que quatre mois depuis le 27. Octobre 1614. jusqu'au 23. Février 1615. & après l'Assemblée des Etats, elle n'a été d'aucun usage dans le monde. Neanmois quelques Géographes s'en font fervi depuis ; mais ils ne l'ont fait que pour foulager la méinoi. re de ceux qui veulent apprendre la Géographie, & pour réduire à douze articles tout ce grand nombre de Pro. vinces de France.

[merged small][merged small][ocr errors]

Quelques Auteurs prétendent que les Gouverneurs & Lieutenans pour le Roy dans les Provinces , sont ce qu'étoient autrefois les Ducs & les Gouverneurs

[ocr errors]

1.

[ocr errors]

>

des Villes , & ce qu'étoient les Coma tes durant la premiere & la seconde Race.

Ces qualitez de Ducs & Comtes devinrent des Dignitez héréditaires , vers le Regne de Hugues Capet. Les Gouvernemens des Provinces & des Villes , changerent alors & pafferent à des Officiers qui furent nommez Baillis, Ce mot de Bailli , signifioit alors un homme qui gouverne ce qu'un autre a commis à ses soins , ou celui à qui on baille quelque chose en garde. Et comme les Rois, pour faire cette fonction de Bailli choisissoient quelquefois de certains. Officiers de leur Maison, qu'on nommoit alors Sénéchaux, & qui.étoient à peu près ce que sont aujourd'hui les Maîtres d'Hôtel ; de-là il est arrivé qu'en quelques lieux ceux qui faisoient la fonáion de Baillis , ou Gardiens pour le

conserverent le nom de Sénéchaux ; de sorte que les Baillis ou les Sénéchaux avoient absolument la même autorité, quoique fous, des noms différens. Présentement il ne leur est resté à l'égard de la guerre", que le pouvoir de commander l'Arriere. Ban , qui étoit la Milice ordinaire du temps auquel leur autorité a commencé à s'établir.

Roy ,

Le pouvoir des Gouverneurs & Lieutenans Generaux des Provinces , eft de conserver en l'obéissance du Roy les Provinces & les Places qui leur sont données 'en garde , les inaintenir en paix & en repos , avoir puiffance sur leurs armes , les défendre contre les ennemis & féditieux, tenis les Places bien forcifiées & munies de ce qu'il faut, & de prêter main- forte à la Justice , chacun dans l'étendue de son Gouvernement.

Au commencement que les Gouverrieurs furent insticuez', il n'y en avoit que dans les Provinces & Villes frontieres : mais comme durant les guerres civiles toutes les Provinces étoient devenuës frontieres, on-fut contraint de donner des Gouverneurs, non seulement aux Provinces, mais à toutes les villes.

Les Gouverneur's de Provinces ont chacun une Compagnie de Gardes. Du temps de François 1. les Gouver

I. neurs sont devenus Officiers ordinaires dans toutes les Provinces de France.

Les Gouverneurs, les Lieutenans Generaux & les Lieutenans de Roy de Provinces , prêtent ferment immédiater ment entre les mains du Roy; & les Gouverneurs de Places le prêtent entre les mains du Chancelier,

[ocr errors]
[ocr errors]

Leurs Commissions sont verifiées au Parlement de leurs Provinces , ausquels, les Gouverneurs des mêmes Provinces ont séance , pour l'ordinaire immediatement après les premiers Présidens. Il se trouve quelques Provinces où le Gouverneur précede le premier PréGdent dans le Parlement, comme à Grenoble & à Besançon. Les Gouverneurs accompagnent le Roy aux Parlemens, quand il y va tenir son Lit de Justice. Leurs Provisions ne sont que simples Commissions, qui

font ordinairement pour trois ans, dont la continuation dépend uniquement de la volonté du Roy , quoiqu'il y en ait quelques-uns qui soient à vie & en survivances.

Tous les Gouverneurs de Province ont aussi la qualité de Lieutenans Generaux , quoiqu'après eux il y ait encore un Lieutenant General dans la même Province, & quelquefois plusieurs. C'est pourquoi je ne mettrai point la qualité de Lieutenant General à pas un Gouverneur de Province.

Comme je n'ai pas eu deffein dans cec Ouvrage de regler le rang des Gouverneurs Generaux & Particuliers, Lieutenans de Roy , Baillis , Sénéchaux, &c. personne ne pourra cirer à consequence

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

de ce que l'un eft nommé devant , & l'autre après. Je n'ai eu en vûë que de • les mettre selon que leurs Jurisdictions font proches les unes sles autres, afin que le Lecteur les trouvât plus aisément sur la carte.

Ceux qui voudront voir la ficuation des Gouvernemens generaux & particuliers dont je parle ici , prendront la Carte de France, imprimée à Paris chez Nolin eri quatre feüllles, l'an 1693. Elle a été corrigée & augmentée par le Sieur Tillemon, par rapport à la Géographie.

Le Gouverneurs des Maisons Řorales, ne reconnoissent point les Gouverneutsdes Provinces , & ne reçoivent les orres directement que du Roy,

L'on trouvera un plus grand détail sur cette matiere au Tome I. page 4oz.

c. de. la Nouvelle Description de la France en 1918. par M. Piganiol de la Borce.

« AnteriorContinuar »