Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

XXVI. 10 & 14. Mais le schisme s'étendit, / ailleurs. A peine la division excitée par VII.

l'erreur se perperua, å elle fubfitte en certe dispute fut-elle apaisée, que i'on fidclo.
fidele, core aujourdhui dans l'Orient , sur-tour vis s'élever encore dans l'Orient une hé.

en Syrie & dans les autres provinces rélie nouvelle , le Mionothéline qui Mono-
fruées vers le Nord.

commença à paroître vers l'an 626. thélitesa
Entre les plus zélés adversaires de Quelcues évêques recevant le concilc de
Eury- Neftorius , fe trouva Eutyches, prêrre Calcédoine , & reconnoifiant deux natu-
chiens. & abbé d'un monastère de trois cents res en Jesus-Christ, foutenoient qu'on

moines près de Contantinople. Celui-ci ne devoir lui attribuer qu'une seule opé-
devint l'auteur d'une hérésie opposée à ration & une seule volonté, comme une
celle de Neitorius, enforte qu'il accucoit fuire de l'unité de perfonne. Sergios pa-
de Nestorianisme les catholiques mêmes. triarche de Constantinople , çui eroii né
Neftorius diftinguoiten Jesus-Christ deux de parens Jacobites, reçur cette opi-
personnes : Lutyches foutenoit avec les nion, V. XXXV11.41. Il y engagea Cy-
catholiques qu'il n'y a en Jesus-Christ rus , qui devint bientóe après patriarche
qu'une seule personne qui est celle du d'Alexandrie : celui-ci s'en fervit pour
Verbe ; mais en même temps il préten. la réunion des Jacobites on Eurychicns ,
doir que la divinité & l'humanné ne for- qui, en consentant de ne reconnoitre
moient en Jesus-Christ qu'une seule na- en Jesus-Christ qu'une seule opération,
ture, xxvII. 2;. Cerre erreur commença se réservoient d'en conclure qu'il n'y
à paroître vers i'an 443, & dès certe an- avoit aufli en Jerus-Christ qu'une seule
née même . elle fur dénoncée ä condam- nature, 42. Sergius furprit par ses arri-
née dans un concile tenu à Conftantino-fices le pape Honorius , 4; & 44. &

pu-

ple, 24 & fuiv Eutyches y fut dépofé & blia sous le nom de l'empereur Heraclius

excommunié : ce qui excita de nouveaux l'exposition de foi conrue sous le nom

troubles dans l'Orient. Le crédit d'Eu d'Ethèse, dans laquelle , en imposant

rychès lui fit obtenir de l'empereur filence sur le dogme des deux opéra-

Theodore c - jeune la convocation lions, il fourient l'erreur d'une seule vo-

d'un concile , qui fut appelé le brigan- lonté, VI. XXXVIII. 21. Certe expofi-

dage d'Ephese, 14 & 41. Ce faux con- tion parur en 639, & causa de grands

cile fut tenu en 449. Eutyches y fur troubles. Pour les apaiser , le parriar-

abfous & saint Fiavien patriarche de che Paul persuada à l'empereur Constant

Conftantinople, condamné, 40 & 41. de publier un édit, qui tu: nomrié Type

Bientôt après meurt en 450 l'empereur ou formulaire. Cer édit , qui parut en

Theodose : l'impérarrice Pulcherie fait 648, imposoit également silence sur les

élire Marcieti , & l'épouse. L'un & l'au- deux opérations & fur les deux zolon-

tre se déclarent pour les catholiques, & rés, 45. Le pape faint Marrin allembla

convoquent le concile général de Caicé- en 649 un concile à Romc dans l'église

doine en 451, 4;& so. Saint Flavien y de Latran ; l'erreur y fue condamnée,

ett justifié, Eutychès condamné, les er- ainsi que l'ecthefe & le type, 53. Saint

reurs de Neftorius & d'Eutychès anathé- Tartin fue la victime de son zelc , &

marisées, & Jesus-Christ reconnu Dieu mourir en exil en 655 : XXXIX. 9. L'em-

& homme sans dividon ni confusion , les pereur Contantin Pogonat convoqua le

deux natures subliftant en lui dans l'unité uxième concile général qui fut tenu à

de la personne du Verbe, xxvu. 21. Constantinople, & qui ayant commencé

L'empereur Marcien soutint la décision en 680, ne finir qu'en 651. On y renou-

du concile , & saint Leon l'approuva , vella la condamnation de l'erreur: Ser-

34 & 45. Mais le parti d'Eurychés forma gius & Honorius y furent anathéma:ilés,

un schisme, qui se répandit en Palestine XL, 22. Saine Leon Il confirma la déci.

& en Egypte , 35, 36, 4X1X. 2. Les trou- fion du concile , 28. L'empereur Philip-

bles cortinuèrent dans l'Oricne jusqu'au pique, en usurpant le tróne , voulur re-

règne de l'empereur Justin , fous lequel lever le parti de l'erreur ; mais il y fuc.

l'erreur fut de nouveau anathématisée, comba , & l'empereur Anafare le dé-

& la mémoire du concile de Calcédoine clara pour la foi catholique en 714, xli.

célébrée folennellement à Conitantino. 23 & 24. Cependant les Maronites,peu-

ple en sis, V. ***1. 35. Mais le fchif- ple disperse sur le mont Liban, demeu-

me se perpétua , & conserva l'erreur rèrent attachés à ce erreur, & y per-

qui subaste encore dans l'Orient, prin- lévérerent jusqu'au douzième siècle : ils

cipalement dans l'Egypre & dansl'Echio- revinrent & fe réunirent à l'église Ro-

pie, où les Eutychiens fons distingués maine en 1182, X. LXXII. 45.

par le nom de lacobites ou Cophres. Ainsi Tandis que le Monothélisme agitoit VIII.

furent alors perverties deux grandes por- l'église d'Orient, l'empire Antichrétion files.
tions de l'église Grecque, l'une au Nord dont Mahomet venoit de jeter les fon- Iconica
par le Neftorianisme, l'autre au Mici demens en 622 , s'étendoit sur les con- clafiosa
par l'Eurychianisme : l'Arianismo même, fins de l'empire des Grecs. Le calite
qui causa tant de maux, n'eut pas des Jezid, trompé par un Juif importeur,
suires firerribles ni li durables.

donna ordre de briser & d'eitacer les

7.

Aux troubles du Notorianisme & de faintes images dans toutes les provinces

Ridle, l'Eutychianisme, suceda dans l'Orient de fa domination : c'étoit en 72; , VI.

l'attalic des trois chapitres, dontic parle *41. 42. La inemc illusion entraina

[ocr errors]

l'empereur Leon l'Isaurien qui étoit alors , loir ni aurels ni églises, briser la croix
Vur, sur le trône des Grecs : ce prince se dé- & la fouler aux pieds , supprimer le fa- Xir.
ficcle. clara ouvertement contre les saintes ima-crifice de la Meffe, retrancher les priè- ficken

ges en 727. Saint Germain , patriarche res pour les morts , LXIX. 24. Saint Ber-
de Conftantinople, lui résitta ; mais nard accompagna le légat , & ils trou-
quelques évêques entrèrent dans les sen- vèrent en Périgord des hérériques qui
timens du prince, Illl. 1. Ainsi com-joignoient à ces erreurs l'abstinence de
mença l'hérésie des Iconoclases , qui la chair & du vin. Albi étoir la ville la
agira encore l'église d'Orient pendant plus infectée de ces nouveaux dogmes:
plus d'un siècle. L'erreur fut condamnée de-là vint ensuite à ces hérériques le
à Rome dans un concile assemblé en 732 nom d'Albigeois. 1: légat étant arrivé à Albi-
par Gregoire III, 16. Cetre condamna- Toulouse, y prononça contre eux une geois,
tion irrita l'empereur ; il s'éleva contre renrence, 25. En 1163 le pape Alexan-
les défenseurs des saintes images , & les dre III tine un concile à Tours, où il
perfécura , 17. Son exemple fut suivi par fut ordonné au clergé de veiller sur les
les successeurs Conftantin Copronyme hérériques , qui s'érant élevés depuis
& Leon Chazare, 27. XLIV. 16. L'impé- long-teraps à Toulouse & aux environs,
razrice Irene convoqua le septième con- s'étoient étendus en Gascogne & en d'au
cile général, qui commença à Constanti-tres pays, LXX. 63. En : 176, leur con-
nople en 736, & qui fut transféré à Ni-damnation fur réitérée dans un concile
cée en 787: on y décida le culte légitime tenu à Albi même ; & l'on voit qu'outre
dů aus faintes images, 38. Le pape Adrien les erreurs déjà marquées , ils rejeroiene
reçut & Coutint cette décision , 40 & 59. i l'ancien teftament & condamnoient le
Mais l'empereur Leon l'Arménien renou-mariage. A ces traits on reconnoît le Ma-
vella la persécution contre les catholi- nichéisme, LXX11. 62. En 1177, Rai-
ques, & elle fut continuée par Michel-mond V, comte de Toulouse, deman-
le - Bégue &

par Theophile, VII. XLVI. doit du secours pour arrêter leurs pro-
11,45. XLVII. 32. L'impératrice Theo- grès , LXX111. 12. Leur condamnation
dora afsembla à Conftantinople en 842 y fue renouvellée par le troisième concile
un concile qui confirma la décision du général de Larran en 1179, 22. Deux
septième , & les sainres images furent ans après le légar Henri, abbé de Clair-
solennellement rétablies , XLIII. 6. vaux', marcha contr'eux avecune armée,
fans qu'il soit resté aucun veftige de cette 35. En 1184 , le pape Lucius tint à Vé-
erreur. Les empereurs l'avoient fait nai- rone un concile où il condamna les pau.
tre & l'avoient soutenue : Dieu se servit vres de Lyon , qui furent depuis connus
de deux impératrices pour la détruire. sous le nom de Vaudois, du nom de leur
Ce fut la dernière hérésie que le démon chef Pierre Valdo : leur erreur fui d'a-
féma dans l'Orient : le Schisme acheva bord l'estime de la pauvreté oisive , &
dans ces vastes contrées, ce que l'hérésie le mépris de l'autorité du clergé : ils
avoir commencé.

avoient commencé à paroître à Lyon
XI. Pendant que le schisme entraînoir ainsi en 1160, 55. Ils se répandirent avec les

l'Orient, le démon portadans l'Occident Albigeois dans la partie méridionale de
xir, le funeste flambleau de l'hérésie. L'incen la France , XI. Lxxv. 8. C'est de la
fideles. die commença par quelques étincelles du poursuite de ces deux sectes que l'in-
Nou- Manichéisme , qui se répandirent en quifition rire son origine , ibid. Elles se

Italic , en Allemagne, en Flandre, en concentrèrent spécialement dans le Lan-
Mazio Angleterre,& particulièrement en Fran- gucdoc où Raimond VI, comte de
cbicas. ce dans les onzième & douzième siècles. Toulouse, les fourenoit, LXXVI. 12.

En 1022 on découvrit à Orléans quelques En 1206 , l'évêque d'Olma & faint Do.
hérériques , dont la doctrine étoit au minique entreprirent une mission dans
fond celle des Manichéens : ils y furent cette province pour la conversion de ces
condamués dans un concile, VIII. LV111. hérériques, 37 & 28. En 1208, Inno.
53 & suiv. Er dès-lors on en trouva quel cent Ill publia une croisade contre les
ques autres particulièrement à Toulouse, I Albigeois, 37. Certe guerre dura vinge
15. Cerit ans après, en 1119, le pape 1 & un ans. Les erreurs des Albigeois & xur.
Callifte II tint à Toulouse un concile , des Vaudois furent de nouveau condam-

siècle,
où fut fait un canon exprès contre ces nées dans le quarrième concile de Larran
nouveaux Manichéens, qui continuoient en 1215, LXXV11.45 E 47. Plusieurs au-
de se répandre en France : c'étoit des tres conciles furent affemblés en France
sectareurs de Pierre de Bruis & de Henri contre ces hérériques. En 1226, Louis
Ton disciple, qui enseignoient alorsleurs VIII prit la croix, avec presque tous les
erreurs dans le Larguedoc, IX. LXVII. évêques & les barons du royaume , pour
2. Ce canon fur contirmé par le second | exterminer les Albigeois , LXXIX. 1S.
concile général de Latran en 1139 fous En 1229 , Raimond VII comte de Tou-
Innocent II, X. LXVIII. 54. En 1147, louse fie ra paix avec faine Louis, se fov-
Eugene Ul envoya à Toulouse le légar mir à l'église , & promit de poursuivre
Alberic pourcombatere l'bürétique licnri. les hérériques, 51. Il publia contre eux
On rédailoit alors les erreurs de ces nou- en 1233 une ordonnance sévère, qui con.
Veaux Manichéens à cing principales : tribua beaucoup à affoiblir leur parti,
sejeter le baptême des enfans , ne vou- LXXX. 2;. Le dernier exploit de guerre

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

fut la prise du château de Monsegur au se soulevèrent à Prague contre les pré- XI".

XIII diocèse de Toulouse en 1243. Depuis dicateurs des indulgences , 46. Quelque fiècle,

ficcle. cette époque on ne voit plus de vestiges temps après, Pierre de Dresde charié

des Albigeois. Mais en 1332 , Jean XXII de Saxe pour l'hérésie des Vaudois

donna une commission à l'inquisireur de vint à Prague , & perfuada à Jacobel,

Marseille pour poursuivre un rette de curé d'une paroilie de cette ville , de

Vaudois qui se trouvoient en Piémont, prêcher le rétablissement de la commu-

XIII. XCIV. 24. Onen trouvoit aufli dans nion sous l'espèce du vin : les Huslites

le Lyonnois & dans le Dauphiné, 4;. embrassèrent ce sentiment , 96. Jean
Quarante ans après, on voit qu'ils se Hus, ciré par Jean XXIII, se rendit à
forrifioient en Dauphiné , & s'éten- Constance , où il fut arrêre , 12 & 121.
doient aux provinces voisines , particu- Le concile qui y étoit alors atl'emblé,
lièrement en Savoie , XCVII. 36. Au sei- procéda contre lui , 186. Les erreurs de
zième siècle , vers 1540 , ils embrassé- Jean Wiclef, de Jean Hus & de Jacobel,
tent la doctrine des calvinistes dont je furent condamnées, cul. 28 , 74, 79,
parlerai bientor , XIX. CXXXVII. 85 & 105. Jean Hus, livré au bras féculier
86, XXI. CLVI. 62 & suiv. Ils se trou- fut brûlé : ce fut en 1415, 107 0 110.
voient alors dans les érars du duc de Sa- Jerome de Prague fubit le même fup-
voie, contre qui ils prirent les armes, plice en 1416, 195. Depuis ce temps,
& qui se vit obligé de leur accorder la la fecte des Wiclettes s'éteignit en An-
liberté de conscience par un traité conclu glererre ; mais celle des Huilites se per-
en 1561 , 75. Le double fondement de pétua en Bohême , y causa de grands
leur union avec les nouveaux réforma- foulèvemens, & y fir de grands ravages,
teurs , fut l'esprit de réforme & d'indé- 141.CIV. 16. Venceslas , roi de Bohême,
pendance.

se vit obligé de leur accorder un grand

XIV. Cet esprit d'indépendance & de réfor- nombre d'églises, 41. Martin V lança

fècle. me fir naitre d'abord les hérésies de Jean une bulie contr'eux en 1418, 113. L'em.
llicle- Wiclef & de Jean Hus. Jean Wiclef éroit pereur Sigismond, élu roi de Bohême
fires ou un prêtre Anglois , curé dans le diocèse , après la mort de Venceslas , fut obligé
Lollards de Lincoln , qui, mécontent de Langham d'y envoyer une armée : il y eutung

archevêque de Cantorberi, & du pape croisade publiée contre les Hullices, 175
Urbain V, commença vers 1370 à pré- & 182. Ils se divisèrent en deux corps
cher publiquement contre la jurididion sous les noms de Thai orites & d'Orphe-
du pape & des évêques. Les progrès de 'lins : l'empereur, pour les apaiser, leur
fa doctrine attirèrent contre lui une bullc | promit de leur laisser l'exercice de leur
de Gregoire XIen 1377, XIII. xcvI. 44. religion jusqu'au concile convoqué à
Jean Vallée , un de ses disciples, excita Bale, cv. 19. La division des Hullites
une révolte en Angleterre en 1391, dé- causa la ruine de leur armée en 1434,
clamant non-seulement contre le clergé, XV.cv1. 102 & suiv. Mais les progrès
mais encore contre les princes , xcvi. de leur doctrine obligèrent le concile de
7. En même temps Wiclef cominençoit Bale d'accorder aux Bohémiens la com-
à atraquer la présence réelle de Jesus- munion du calice , Cvit. 14. Les trou-
Christ dans l’Eucharistie , le sacrifice de bles recommencèrent en 1440, après la
la meffe, la confettion, la prédicarion , mort de l'empereur Albert d'Autriche ,
l'excommunication, la vie religieuse & fucceffeur de Sigismond, cyl. 114
autres vrages de l'église : ses erreurs fu- suiv. Pogebrac, élu roi de Bohème en
rent succeflivement condamnées dans 1459 , extermina les Thaborites, cxr.
deux conciles tenus à Londres en 1782 49 & 50. Ce prince mort en 1471 , eur
& 1396, 10. XCIX. 10. Ses disciples fu- pour fucceffeur Uladitlas VI, contre qui

rent nommés Lollards ; & les désordres les Hussites se révoltèrent, cxul. 99,&

XI. qu'ils causèrent en Angleterre, obligè- XVI.CXLV. 37. En 1435, Innocent VIII

filole. rent le roi fienri IV à tenir un parle- écrivit à l'évêque de Paslaw pour arrêter

Huli- ment, où fut fait un ftatui contr'eux en les progrès des Puflites en Bohème

1401, 37, & XIV. CI.S & 6. Leurs er. CXV1.15. Alexandre VI travailla à les

reurs passèrent alors jusqu'en Bohême, ramener, cxvir. 68. Les Frères de Bo-

& y firent de grands progrès par les pré- heme , qui étoient un reste des anciens

dications de Jean Hus, prêtre, curé dans Thaborites, s'étoient séparés des Cullire

le diocèse de Prague, 8. L'archevêque tins, disciples de Jacobel. Ceux-ci qui

fulmina contre lui , & l'interdit , 185. convenoient de tout le dogme avec l'én

Alexandre V commit en 1409 le même glise Romaine, à l'exceprion de la cou-

prélar pour empêcher la publication de pe, le joignirent aux catholiques pour

les erreurs : l'archevêque les condamna. accuser les frères de Bohême devant l'la-

Jean Hus étoit alors recteur de l'univer-diilas : ce prince publia un édie l'évère

firé de Prague, 188 & 189. Sa doctrine contre ces derniers en 1504 , cxx. 64 G

ti: de grands progrès en Bohême : ses suiv. & perfifta à leur interdire ies allem-

plus fidelies Disciples furent Jcrime de blées publiques & particulières , XVII.

Prague & Jacobei de Mifnie, XIII. C. C*X1.75. Ils se joignirent dans la suite

42, XIV. CH. 19, 23. Jean XXIII aux Luthériens & aux Zuingliens , dont

ayant excommunié Jean Hlus , les Hulij-i je vais parler.

XIT.

tes commencèrent à se révolier, 41. Ils Martin Luther, religieux Augustin , filelea

[ocr errors]

CXXVI.

ои ?.

27r. professeur en théologie à Wirtemberg, Zuingle artaque la présence réelle : ses XVI. Flcts, en Saxe, commença à prêcher contre sedateurs furent appelés Zuingliens ou ficken

Luiné- les indelgences en 1517, XVII. CXXV. Sacramentaires , 34. Le nouvel éleceur ZisieFiets** 34 & 37. Biedrot après il attaqua la doc- de Saxe & le lantgrave de Hefle se dé- gliens Prote- trine de la justification, 39. & des sa- clarent ouvertement pour le Lurnéranif

cremens, 72. On s'éleva contre ses thè- me, 68 & 6y. Une dière , afsembiée à Sacreses: il feignit de se soumettre au pape. Spire en 1520, rend un édit, dont les mentaie Leon X pomme un légat pour juger l'af.

Luthériens se prévalent pour la liberté res, faire en Allemagne : Luther mécontent de conscience 76. Le Lutheranisme & obftiné appelle au pape mieux infor- pénètre dans la province d'Utrecht , & mé, puis du pape au concile , 85, 90. y cau fe une révolte , CXXI. 6. Aurre Zuingle, curé de Zurich, commence dés- dière assemblée à Spire en 1529 , où fue lors à prêcher les erreurs de Lucher, rendu un édit, contre lequel les Luthe94. Luther eft condamné par les univer- riens proteftent; & e'est de-là qu'ils ont lités de Cologne & de Louvain , & cen- été appelés Protefians , 67. Autre dière suré par l'évêque de Misnie , afsemblée à Ausbourg en 1530 ; c'eft-là 32, 47. Il arraque les bonnes cuvres , que les princes prorekans présenterenc la confession , les veux, 56 & suiv. Leon l'ade qui fut depuis appelé Confifion X donne en işzo une belle contre Lurer d'Ausbourg , cxxx111. 15 & 16. Cette & contre les erreurs , 61 & fuiv. Lucher dière fue terminée par un décret rendang publie son livre de la captivité de Baby- à réprimer routes les entreprises des prolone, où il arraquc l'euchariftie , recon- reftans , 32 & 46. Assemblée des protera noifiane la présence réelle , mais niant tans à Smalkalde , où ils forment une la tranffubitantiation, 64 66;. L'élec- ligue, 96. Lucher décide qu'on peut faire reur de Saxe le protège, 79. L'empe- la guerre à fon souverain, 101. L'héréreur Cbarles V mande Luther à la dière le pénètre dans Genève, CXXXIV, 24 de Wormes , où fu: rendu un édit con- &16. L'empereur, preñé par les Turcs, tre lui en 1521, CEXV1. 17. Vers ce cft obligé de céder aux protestans par le même temps la faculté de théologie de traité de paix fair à Nuremberg en is 32, Paris certiore les erreurs de Luther , & 35. Jean Calvin , qui étoit alors à Paris, Calimontre qu'en renouvellant celles des Al- le déclare pour les nouvelles erreurs : rifles bigcois & des Vaudois, des Wiclefites on veut l'arrêter , il se fauve, 125 & & des Huiles, il y en ajoute encore plu- 129. Henri VIII ayant commencé à s'é

guenots leurs autres, 18 & fuiv. Henri VII, roi lever contre le pape , la nouvelle réd'Angleterre, s'élève contre Luther, forme s'introduir en Angleterre, 165 6 & ecrit contre lui sur les sacremens , 21 166. On rache de l'introduire en Fran& 12. On abolit les messes privées à ce, 169 & 170. Les proteftans de GeWirtemberg , 32. André Carloftad, in- nève prennent le nom de Huguenots ; & fccté des nouvelles erreurs , commencei ce nom devine celui des calvinistes, deà renverser les images dans cette ville, puis que Calvin eut établi fa doctrine 95. C'ne dière assemblée à Nurembergrend dans Genève ,CXXXVI.29.Calvin public enisez un nouvel édit , que les catholiques son livre de l'institution chrétienne, dé& les Lurhériens expliquent en différens dié à François 1', XIX. CXXXVI1.91.

sens, CIXVIII. 35. Luther drcffc une Dans ce livre Calvin adopte les erreurs Aza- nouvelle formule de Meffe , ;8. Thomas de Luther , & en ajoute de nouvelles. A deplij- Mancer , disciple de Luther, s'élève con la justice imputative , il ajoute la certi

tre le baptême des enfans , & oblige à un tude du falui , & l'inadınitlibilité de la
second baptême ceux qui se rendent les gràce. Sur l'eucharistie, i nie avec Lu-
disciples : chaffé de Wittemberg, il fe ther la tranffubftantiation , & avec Zuin-
retire en Thuringe où il devient le chefgle la présence réelle ; mais de relle
de la recte des Anabaptistes, qui se ré-sorte cependane , que quelquefois il sem
pandirent ensuite dans l'Allemagne , & ble reconnoitre la réalité. Il rejerre non-
jusques dans les Pays-Bas , 4; & fui- , feulement les vaux, mais encore routes
vantes. Les rois de Danemarck & de les cérémonies de l'église : il nic non-
Suede introduisent le Lutheranisme dans seulement la liberté de l'homme , mais
leurs états, 56 & 57. Les mêmes erreurs encore la néceflité du baptême , 100
pénètrent en Flandre & en France, mais liv, le Lutheranisme parle du Dane-
y sont réprimées, 59 & 60. Le roi de marck dans la Norvège, CXXXV11T.
Pologne donne un édit contre l'hérélie St. En Angleterre , Cromwel fait bri-
de Luther, 62. Une autre dière assem- fer les images des saints , 65. Luther
blée à Nuremberg en 1524 , rend un édit approuve la polygamie du lantgrave de
dont les catholiques & les Luthériens Hefe, CXXXIX. 11. François 1. s'op.
sont également mécontens , XVIII. pose aux progrès de l'hérédie en France,
CXIX. 10 & 11. Luther se marie & ex- CIL. 38. L'électeur de Cologne se dé-
horte les prêtres & les moines à suivre clare pour les proreftans, 77. Le con-
fon exemple , cxxx. 24 & 26. Il nie le cile de Trenie , convoqué dès 1542 , eft
libre-arbitre de l'homme , & même de ou vert on 1545, CXLI.!1. Les difciples
l'ange, 33. Il rente de faire passer ses' de Calvin commencene à for mer une
erreurs en Anglererre. Henri VIII con- fociété en France , 21. Le cardinal de
sinue de s'y opposer , 36. & 37. Ulric Mantoue arrête les progrès de l'hérélic

XVI. en Italie , 22. L'électeur Palatin reçoit, l'ouvrage dont j'indique seulement ici XI'm, frècle. Ja nouvelle réforme , 49. Charles V & les matières. Si maintenant l'on jette un siècle,

PauillI forment une ligue contre les pro- coup d'æil sur les principaux traits qui
tettans, 150. Lesproreftans prennent les caractérisent les grandes hérésies dont
armes , cxl111. 3. L'hérésie pénètre en je viens de parler, on reconnoitra que
Ecosse , 23. L'électeur de Saxeeft faie prie dans les seize premiers siècles de l'église
fonnier par l'empereur, XX. CXLIV. 44. le démon a fucceflivement arraqué les
Le lantgrave de Hefle ett arrêté , 64. principaux points de la religion. Dans
Dière tenue à Ausbourg en 1548 , où les trois premiers fiicles il a combarru
l'empereur fait recevor: l'Interim : c'é- l'unité de Dieu , en s'eforçant de coure-
toit une espèce de règlement touchant la nir le règne de l'idolárie, & fufcitane du
doctrine qu'on devoir crcire , en atten- sein même du chriftianisme le fauxdogme
dant la décision du concile , cilv. 19&des Munichécris touchant la distinction
s. Ce règlement est unanimement blamé des deux principes: dès ce premierage,
par les catholiques & par les protettans, il a ensuite attaqué la Trinité des per-

& juiv. Le Lurnéranisme s'insinue en fonnes divines , en opposant à ce myf-
Pologne , 6o. Il se répand en Iralie : les tère l'erreur des Sabelliens; & les erreurs
Vénitiens s'y opposene , 61 & 62. Jules de ces deux sectes anciennes éroicnt éga-
lll en arrêre les progrès, cxlvi. so. lenient femées dans l'Oriene & dans l'Oc-
La liberté est rendue à l'ancien électeur cident. Les siècles suivans vircnt naitre
de Saxe & au lanigrave, cxLv111. 84 & | au milieu de l'église une nouvelle guerre
95. Traité de Patlaw qui fur conclu en dont l'Oriene fut principalement le théâ-
1552 , & qui accorde aux Luthériens le tre , & dans laquelle le demon dirigea,
libre exercice de leur religion dans l'em- pendant plus de ciuq cents ans, toutes
pira, 92. La reine de Hongrie permet les ar:aques contra la personne adorable
l'exercice du Lutheranisme, 124, Dicie de Jesus-Christ. On sit donc d'abordla
d'Ausbourg en 1555, où fut conclue la divinité même de Jesus-Christ niée par
paix de religion entre les catholiques & les Arrens ; & enfuire fon humanité fuc-
les protestans , XXI. CLI. 20. Les calvi-cesivement at:aquée par les Neforiens,
niites forment en france une conjuration qui diftinguoient en lui deux personnes;
qui est arrêtée, cliv.63 &juiv. On leur

par les Eutychicns , qui confundoient ses accorde une conférence avec les catho

deux natures; par les Monothélires, qui liques dans l'allemblee de Poisli en 1561, méconnoiiloient la distincion de ses voCLVII. 1 & suiv, Ils foor de grands rava-lonies S de les opérations ; par les Icoges en France, pillent l'église de saint roclafes, qui brisoient & etiaçoient les Martin , & jerrent au feu les reliques du pieuses représentations de la personne faint, XXll. CLXII. 18 & 19. Le con- & de ses mystères. Au onzième fiècle cile de Trenrc finit en 1963; on y con- commence un troisième geure d'ariaques, damne toutes les erreurs de la nouvelle qui toutes s'élèvent de l'Occident, a qui réforme , XXIII. CLXVIII. 6 & 7. Pie font dirigées , non plus à chaque fois IV ct obligé d'accorder aux Allemands contre un seul dogme , mais toujours en l'usage cu calice ; mais il leur reture le même temps contre plusieurs; non plus mariage des prêtres, 70 & 73. Ce fut contre la personne de Jesus-Christ, mais

vers 1566 que parui en Pologne une contre son église, arraquée d'abord dans Soci- nouvelle fecte ,uone Lclie Socin & Faufte con corps visible & extérieur, c'est-àniens ou Socin con neveu furent les premiers dire dans fon culre, dan, les lois, dans Anti

chefs : ceux-ci renouvellèrene l'Ariani-res facremens, dans la hiérarchie, par Trini me , CLXX. 28 & suiv, Charles IX donne les Albigeois Ce les Vaudois, par les ll':taires.

fe, ordres en 1972, pour exterminer de clefites & les Hudices : enfuite en mème
la france les caivinitles , & il en périt remps dans son corps & dans son
un grand nombre dans la journée de la

ame, par les Luthéniens & les Celvis
faint Barthelemi , CLXX111. 3 & fuiv. vijies qui aux précedentes erreurs ,
Henri lll publie en 1576 un édit de pa- contre ce qui forme le corps de l'église,
cification , qui accorde aux calvinistes en ont ajouré de nouvelles touchant ce
l'exercice de la religion préter.due réfor- qui contiirue son ame & son esprit ;
mée : cei édie irrite les catholiques , & c'est-à-dire touchant la foi , la grace , la
les plus vifs d'entr'eux forment une ligue justification , qui eft le principe inre-
codire les prétendus réformés , XXIV., rieur de la vie de nos asics, &iouchant
CLXXIV, 6. & fuiv. Le faux zèle des li- le mystère de l'euchariftie qui en ett l'alia
gueurs Icur fait méconnoître l'autorité ment & le soutien. On trouvera l'hir-
royaie : Henri III eft fué par Jacques coire de ces héréfies plus détaillée sous
Cement en 1159, CLXXVII. 115& fuiv. leurs titres particuliers : Maricheeris
Jean Charel arrente, à la vie de Henri IV Satelliens , Ariers , Neforiens , Eurya
en 1594 , CLXXX1.4.

c'ieris , Morothélices , lionociales, ilJe n'érends pas plus loin ce tableau bigeois, Vou.luis, 1? iclcfites, Huffires, parce que c'efi à cette époque que fini: Lülnénicas, Caivinifies, Es. Le premier crific Romain marque le Tore ; le joceri indique le Livre ; le cifte Arabe

désigne le Paragraphe. Avis au Relicur. Cette feuille qui commence per l'av's de l’Imprimeur, & Jetermine par l'article des Herzses , doit être placée au commencement du Tour XT'II. avant le Frontispice, efin qu'on puitte la supprimer lorjqu'on fera relier l'Ouvrage.

.

« AnteriorContinuar »