Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ROYALE. La protection éclairée dont vous honorés les succés ou les efforts des Autheurs, met en droit ceux même qui réuffisent le moins, doser mettre sous votre Nom des ouvrages qu'ils ne composent que dans le dessein de vous plaire. Pour

moy dont le zele tient lieu de merite auprés de vous, souffrés que je prenne la liberté de vous offrir les forbles effais de ma plume, Heureux, si encouragé par vos bontés, je puis travailler long-tems pour V.A.R.dont la conservation n'est pas moins précieuse à ceux qui cultivent les beaux arts , qu'à toute la France , dont elle est les délices en l'exemple

. Je suis avec un profond respect,

MADAME,

DE VOTRE ALTESSE ROYALE

Le trés - humble, & trés

obeïllant serviteur, AROVET DS VOLTAIRE.

ERRATA.

Page II. vers 2. eux-mêmes, lisés eux même. Page 22. vers 3. par des jalouses larmes , lin

sés, par de jalouses larmes.

Page 25. vers 6. les Dieux nous reservoient , lisés vous reservoient, Page 46. vers 17. va, fui , n'irrite point, lie

, sés va, fui , n'excite plus.

Page 47. vers 17. descendu parmi vous , lisés descendu parmi nous.

Page 64. vers 9 rependre, lisés repandre.
Page 102. ligne 20. Odipe , lisés Oedipe.
Page 105. ligne 20. Achille , lisés Æschillc,

APPROBATION.

[ocr errors]
[ocr errors]

'Ai lû par ordre de Monseigneur le Garde des

Sceaux, Oclipe', Tragedie. Le Public à la representation de cette Piece s'est promis un digne successeur de Corneille & de Racine ; & je crois qu'à la lecture il ne rabatra rien de ses esperances A Paris ce 2. Decembre 1718.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

L

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

varre ;

A nes amés & feaux Copseillers, les Gens tenans. nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de Bôtre Hôrel , Pievôt de Paris, Ba:llifs, Senechaux, leurs Lieutenans Civil, & à tous autres nos Officiers & Justiciers qu'il appartiendra , Salut : Nôtre cher & bien amé le sieur * * * Nous a trés humblement fait remontror qu'il dohreroit faire imprimer , & donner au Public un livre qui a pour titre, Oedin pe, Tragedie, qu'il a composée, avec quelques Dissertations, pourquoy il nous a trés humblemear fait supplier de lui accorder nos Lettres sur ce necessaires ; A ces causes , voulant favorablement traiter l'Exposant , Nous lui avons permis & accordé, permettons & accordons par ces Presentes de faire imprimer, vendre & debiter par tout nôtre Royaume, Pays, Terres & Scigneuries de notre obeïllance, le suidit livre en un ou plufieurs volumes , marges, caracteres, & aurant de fois que bon lui semblera pendaot le temps & elpace de neuf années entieres & consecutives, à commencer du jour de la datre desdites Presentes , durant lequel temps nous faisons trés-expresses inhibisions & défenses à tous Libraires, Imprimeurs, & autres perm sonnes . de quelque qualité & condition qu'elles foient, d'imprimer ou faire imprimer le susdit livre, fous

de

pretexte

permillion, changement de titre, correction ou agmentation, ni d'ea extraire aucune chose pour joindre à d'autres livres, ni d'en copier les planches & graveures en nulle façon que ce soit , ni fous quelque pretexte que ce puisse être, même d'en vendre des

[ocr errors]

+

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

exemplaires contrefaits, ou d'impression étrangere, sans la permission expresse ou par écrit dudit Exposant oa de ses ayans caufe , à peine de confiscation des exemplaires contrefaits trois mil livres d'amende contre chacun des contrevenans , dont un tiers au denonciateur , & l'autre tiers audit Exposant, & de tous dépens, dommages & interêts ; à la charge que l'impression en lera faite en nôtre Royaume, & non ailleurs, en beau papier & en beaux caracteres, conformément aux Rea glemens pour la Librairie ; & qu'avant d'exposer en vente lcdit livre, il en sera mis deux exemplaires en nôtre Biblioteque publique,un en celle de notre Cabinet des livres de notre Chateau du Louvre , & un en celle de notre trés-cher & fcal Chevalier, Garde des Sceaux de France, le sieur de Voyer de Paulmy, Marquis d'Argenson ; & que ces Presentes seront registrées és Registres de la Communauté des Jinprimeurs & Libraires de Paris, dans trois mois, le tout à peine de nullité des Presentes ; & du contenu desquelles Vous mandons & enjoignons faire jouir & user ledit Exposant & ses ayans cause pleinement & paisiblement , & faisant ceffer tous troubles & empêchemens contraires Voulons qu'en mettant au commencement ou à la fin dudit livre copie des Presentes, elles soient tenuës pour

dúment signifiées, & qu'aux copies collationnées par l'un da nos ames & fcaux Conseillers Secretaires, foy y soit ajoûtéa comme à l'original : Commandons au premier nổrro Huissier ou Sergent faire pour l'execucion des Presenres tous exploits , fignifications , saisies , & autres actes de justice , requis & necessaires, sans demander autre permission ; Car tel eft nôrro plaisir. Donné à Paris le dix-neuviéme jour de Janvier , l'an de grace mil sept ceßt dix-neuf, & de nôtre. Regñc le quaa triéme. Signé, Par le Roy en son Conseil, CARPOT, & scellé du gaand Sceau de cire jaunc.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Il cft ordonné par l'Edit du Roy, du mois d'Août 1686.& Arrêts de son Conseil, que les Livres, dont l'impression se permet par Privilege de Sa Majesté, oc pourront être vendus que par un Libraire ou Imprimeur.

[ocr errors]

Regiftré sur le Registre 4. de la Communauté des Librairne en Imprimeurs de Paris, pag. 428.n 468. conformément aus Reglemens, do notamment à l'arrêt du Conseil du 13. Allt 1703. A Paris « 25. Janvier 1719.

Signé, DILAUN* , Syndina

[ocr errors]

ACTEURS.

OEDIPE, Roy de Thebe.
JOCASTE, Reine de Thebe.
PHILOCTETE, Prince d'Eubće.
LE GRAND PRESTRE.
HIDASPE, Confident d'Oedipe.
EGINE, Confidente de Jocaste.
DIMAS, Ami de Philoctete.
PHORBAS, Vieillard Thebain.
ICARE, Vieillard de Corinthe.

CHOEUR de Thebains.

La Scene of a Thebe

1

OE DIPI,

« AnteriorContinuar »