Jugemens des savans sur les principaux ouvrages des auteurs, revûs par m. de la Monnoye. [With] Anti-Baillet, ou Critique du livre de m. Baillet, par mr. Ménage, avec les Observations de mr. de la Monnoye & les Reflexions sur les Jugemens des savans [by A. Boschet]. [With the addition of] Jugemens des savans sur les auteurs qui ont traité de la rhétorique, par m. Gibert. 8 tom. [in 17].

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 126 - Apollon à portes ouvertes Laisse indifféremment cueillir Les belles feuilles toujours vertes Qui gardent les noms de vieillir ; Mais l'art d'en faire des couronnes N'est pas su de toutes personnes , Et trois ou quatre seulement, Au nombre desquels on me range, Peuvent donner une louange Qui demeure éternellement.
Página 92 - Nouveau venu, qui cherches Rome en Rome Et rien de Rome en Rome n'aperçois, Ces vieux palais, ces vieux arcs que tu vois, Et ces vieux murs, c'est ce que Rome on nomme.
Página 8 - Toute votre félicité, Sujette à l'instabilité, En moins de rien tombe par terre, Et comme elle a l'éclat du verre, Elle en a la fragilité.
Página 126 - Bâtissant une ville étonna l'univers, Quelque bruit qu'il ait eu, n'a point fait de merveille Que ne fassent mes vers. Par eux de tes beaux faits la terre sera pleine ; Et les peuples du Nil qui les auront ouïs, Donneront de l'encens, comme ceux de la Seine, Aux autels de Louis.
Página 125 - Ce que j'en ai reçu, je veux te le produire; Tu verras mon adresse, et ton front cette fois Sera ceint de rayons qu'on ne vit jamais luire Sur la tête des rois. Soit que de tes lauriers ma lyre s'entretienne, Soit que de tes bontés je la fasse parler, Quel rival assez vain prétendra que la sienne Ait de quoi m'égaler?
Página 95 - Quatorze vers, grand Dieu ! le moyen de les faire ? En voilà cependant déjà quatre de faits. " Je ne pouvais d'abord trouver de rime ; mais En faisant on apprend à se tirer d'affaire.
Página 123 - De mourir ne suys en emoy Selon la loy du sort humain, Car la meilleure part de moy Ne craint point la fatale main : Craingne la Mort, la Fortune, et l'Envie, A qui les Dieux n'ont donné qu'une vie.
Página 125 - Connaissez-le , mon roi , c'est le comble du soin Que de vous obliger ont eu les destinées. Tous vous savent louer, mais non également : Les ouvrages communs vivent quelques années; . Ce que Malherbe écrit dure éternellement
Página 122 - Par toy je plais, et par toy je suis leu; C'est toy qui fais que Ronsard soit esleu Harpeur François, et quand on le rencontre, Qu'avec le doigt par la rue on le monstre.
Página 391 - Cardinal n'eut pas de peine à comprendre l'importance du dessein : et, le jugeant très propre pour l'exécuter, il employa l'autorité qu'il avait sur son esprit pour le porter à entreprendre ce grand ouvrage. Il lui en fit même une obligation de conscience, sur ce qu'ayant reçu de Dieu une force et une pénétration d'esprit avec des lumières sur cela qu'il n'avait point accordées à d'autres, il lui...

Información bibliográfica