Mémoires géographiques, physiques et historiques sur l'Asie, l'Afrique et l'Amérique

Portada
Durand, neveu, 1767 - 408 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 292 - ... obligés d'en tuer plusieurs : nous y avons porté des chevaux et de jeunes cavales pour en peupler le pays. On avoit commencé à y élever des cochons ; mais comme ces animaux font beaucoup de dégât dans les villages, et comme les femmes en ont peur, on a résolu de les exterminer.
Página 45 - ... ont des agens fixes à la cour. Il ya aussi des tribunaux pour les affaires civiles et criminelles , pour ce qui regarde les familles des grands et des princes; pour les affaires de la religion , les greniers publics , les revenus du Roi et les impôts ; pour le commerce , les fabriques et les manufactures; pour les cérémonies civiles, pour la navigation, les édifices publics, la littérature, la guerre. Le Roi a ses ministres et ses conseillers ; il a ses magasins particuliers pour...
Página 234 - ... aquatiques ; comme sur terre on rencontre de temps en temps de petites ménageries et de petits parcs pour la chasse. On estime surtout une espèce de poissons dorés dont en effet la plus grande partie sont d'une couleur aussi brillante que l'or , quoiqu'il s'en trouve assez grand nombre d'argentés ; de bleus , de rouges, de verts , de violets , de noirs, de gris de lin , et de toutes ces couleurs mêlées ensemble. Il y en a plusieurs réservoirs dans tout le jardin ; mais le plus considérable...
Página 233 - De là , on voit tous les palais qui , par intervalle , sont sur les bords de ce bassin ; toutes les montagnes qui s'y terminent , tous les canaux qui y aboutissent pour y porter ou pour en recevoir les eaux ; tous les ponts qui sont sur l'extrémité ou à l'embouchure des canaux; tous les pavillons ou arcs de triomphe qui ornent ces ponts ; tous les...
Página 240 - Ce noble emploi est confié à un bon nombre d'eunuques des plus alertes , qui s'en acquittent à merveille. S'ils se laissent prendre sur le fait, ils en ont la honte...
Página 238 - Cette ville donc, sous le règne de l'Empereur régnant, comme sous celui de son père qui l'a fait bâtir, est destinée à faire représenter par les eunuques, plusieurs fois l'année, tout le commerce, tous les marchés, tous les arts, tous les métiers , tout le fracas, toutes les allées, les venues et même les friponneries des grandes villes. Aux jours marqués, chaque eunuque prend l'habit de l'état...
Página 228 - On sort d'un vallon, non par de belles allées droites comme en Europe, mais par des zig-zags, par des circuits, qui sont eux-mêmes ornés de petits pavillons, de petites grottes, et au sortir desquels on...
Página 15 - L'armée , malgré les efforts des gens du pays, fit la defcente dans la grande ifle de Lieou-Kieou ; & le Roi qui s'étoit mis à la tête de fes troupes pour repoufler les Chinois...
Página 17 - Un des grands, qui lui disputa la couronne, et qui se nommoit Li-yong , ayant été défait et tué, les peuples reconnurent Chun-tien pour leur roi. Ce fut un prince équitable et attentif à rendre ses sujets heureux.
Página 248 - Tchang-tchau-yven , c'est-àdire , le jardin de l'éternel printemps. Ceux des princes , des grands seigneurs , sont en raccourci ce que ceux de l'Empereur...

Información bibliográfica