Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Soit la racine des voiles de, la racine du plan reduit de 27, & la viteffe du Vaiffeau de 12 pieds par feconde.

100

[ocr errors]

EXEMPLE.

8631

877

100

21-49

Si l'on multiplie la racine du plan reduit par 24, on aura, qu'il faut ajoûter avec la racine des voiles pour avoir la fomme 2222

100 ·

29739

On dira donc fuivant la Regle, comme la racine des voiles, eft à la fomme 2222, ainfi la viteffe du Vaiffeau 12 pieds, fera à la viteffe abfoluë du vent, qu'on trouvera, après avoir achevé la Regle, de 42 pieds & environ.

Si le Vaisseau ne fait pas vent arriere, ou que l'angle d'incidence du vent fur les voiles foit aigu, on trouvera la viteffe abfolue du vent par la Regle fuivante ; en connoiffant la surface des voiles, celle du plan reduit, l'angle d'incidence du vent fur les voiles, & la viteffe du Vaiffeau. Comme la racine des voiles,eft à une fomme compofée de 24 fois la racine du plan reduit, multipliée par le finus total, & divifée par le finus d'incidence du vent fur les voiles, & au quotient qui en viendra, on ajoûtera la racine des voiles, pour avoir la fomme. Ainfi la viteffe du Vaiffeau, fera à la. viteffe abfoluë du vent.

EXEMPLE.

12442

Nous fuppofons, dans cet Exemple, qu'il y a une plus grande quantité de voiles qui portent à cause de J'obliquité des voiles avec le vent, ainfi nous' prendrons la racine des voiles de 2. La racine du plan reduit eft de, l'angle d'incidence du vent fur les voiles de 63 degrés, dont le finus eft 89100, & la viteffe du Vaiffeau de 15 ou pour avoir le produit compofé, on multipliera la racine du plan reduit ?? par 24, & le produit par le finus total 100000 pour

21045

104

23622

avoir 21048000, qu'il faut divifer par le finus d'incidence 89100, le quotient eft 26, auquel il faut ajoûter la racine des voiles, pour avoir enfin le produit compofé de 36064 on dira donc comme la racine des voiles 12442 1000.9 eft au produit compofé qu'on vient de trouver 26064 ainfi la vitesse du Vaiffeau, à la viteffe abfolue du vent, qu'on trouvera en achevant la Regle de 45 pieds.

100 2

169. Si la viteffe abfolue du vent eft connuë, pour trouver celle du Vaiffeau, il eft clair que les Regles qu'on doit fuivre, dans les deux Cas, le premier lorfque le Vaiffeau fait route de vent arriere, & le fecond lorfque le Vaiffeau fait route de vent largue, ne font autre chose que l'inverfe des Regles précedentes; ainfi pour trouver la viteffe du Vaiffeau, dans le premier cas, on dira, comme la fomme compofée de 24 fois la racine du plan reduit, & de la racine des voiles, eft à la racine de la furface des voiles; ainfi la viteffe abfolue du vent, fera à la viteffe du Vaiffeau..

EXE M PLE.

[ocr errors]

29729

100

La fomme compofée ayant été trouvée comme cideffus de 27, la racine des voiles de 6, & la viteffe abfoluë du vent étant de 42 pieds: on dira fi donnent combien 42 pieds; la Regle étant finie, on trouvera la viteffe du Vaiffeau de 12 pieds par feconde.

00 .

29729 100 .

8621

Enfin pour avoir la vitesse du Vaiffeau dans le fecond Cas, on dira, comme la fomme compofée comme ci-deffus, eft à la racine des voiles; ainsi la vitesse abfolue du vent, fera à la viteffe du Vaiffeau.

EXEMPLE.

Ayant trouvé le produit compofé comme ci-deffus de 26, on dira, comme 3 eft à la racine des voiles 24, ainsi la viteffe abfolue du vent que nous

100

36064

100 .

fuppofons de 45 pieds, fera à la vitesse du Vaisseau ; qu'on trouvera de 15 pieds & environ.

Ces dernieres Regles pourront fervir pour trouver les plus grandes viteffes des Vaiffeaux, & que nous avons exprimées par 1000 dans nos Tables.

REMARQUE.

Nous pourrions ajoûter encore quelques autres Regles, mais celles que nous venons de donner suffisent affés pour les ufages de nos Tables.

Je prévois que les Marins trouveront des difficultés pour orienter les voiles, fuivant les angles marqués dans les Tables; mais je me perfuade que les Manouvriers qui aiment leur Art, préfereront des juftes déterminations à une Pratique aveugle, & trouveront des moyens de faire faire aux vergues & à la quille du Vaisseau, à peu près, les angles des Tables qui font les plus avantageux, pour faire une route donnée. Je dis à peu près, car ce fera toujours beaucoup de déterminer ces angles à 4 ou 5 degrés près. Que fi l'on trouve encore des difficultés, je donnerai dans la fuite des Methodes pour les furmonter, après avoir fait pour cela des épreuves fur des Vaiffeaux. Ce qu'il y a de plus important, eft de connoître exactement l'angle de la ligne du vent & de la quille du Vaiffeau; car cet angle fert, comme l'on a vû, de base & de fondement à l'usage des "Tables, & à la réfolution de presque toutes les queftions de la Manoeuvre. Comme les Methodes dont les Pilotes fe fervent pour connoître cet angle, ne font pas affés exactes; M. Dons-en-bray Honoraire de l'Academie, toujours occupé aux progrès des Sciences & des Arts, a imaginé une Machine

très finale fur laquelle cet angle fera indiqué à tout

de cette machine dans les Mémoires de l'Academie de 1731. M. Dons-en-bray a auffi inventé plufieurs Machines, pour connoître le nom & la vitesse ou la force rélative du vent, autres que celle dont nous avons parlé article 110. dont il fera part au public.

Je dois encore avertir, que fi l'on trouve que les formes des Vaiffeaux fur lefquelles j'ai conftruit mes Tables, ne font pas affés approchantes de celles des differens Vaiffeaux ordinaires; je prendrai dans la fuite fur les Vaiffeaux mêmes, les differentes tranches horizontales de la Carene fur lefquelles je conftruirai des nouvelles Tables qu'on pourra joindre à celle-ci, trop heureux fi je puis contribuer à perfectionner l'Art de la Navigation.

FIN.

« AnteriorContinuar »