Explication historique des fables, ou l'on decouvre leur origine & leur conformité avec l'histoire ancienne, Volumen3

Portada
chez François Le Breton, 1715

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 276 - Orefte ne fe contenta pas d'être abfous par le Jugement de l'Aréopage, il alla encore chez les...
Página 192 - Ils étoient extrêmement prefles de la foif ; & prefque toutes les fources étant taries par l'ardeur de la faifon, ils la prièrent de leur donner quelque fecours. Elle le fit , & les conduifit à une fontaine qui n'étoit pas loin dé-là.
Página 155 - On eft encore dans la même opinion fur le préfage de ces Feux ; & tout ce qu'on a fait en faveur de la Religion, c'eft qu'on a changé leurs noms , & qu'on les nomme aujourd'hui , les Feux de St Elme & Si Nicolas.
Página 172 - Celui-ci , au lieudé l'abandonner à la merci des bêtes féroces , l'attacha par les pieds à un arbre ; ce qui lui fit donner le nom...
Página 351 - Pour la fable qui les fait paffer pour les forgerons de Vulcain , elle vient de ce qu'ils habitoient auprès du mont Etna , qui , à caufe des flammes qu'il vomit , étoit regardé comme la boutique de ce dieu ; & le...
Página 35 - Leclerc ajoute que ce qui ya donné lieu.c'eft qu'en Cappadoce les femmes alloient avec leurs maris à la guerre , comme elles avoient été autrefois à la conquête des Indes , avec Bacchus , ou Ofiris ; que les noms qu'on leur donne , comme Antiope...
Página 82 - Ce faint Dofteur ajoute que ce pouvoit être un de ces monftres que l'Afrique produit fouvent. Il diftingue même ailleurs les monftres qu'on voit quelquefois , tels que font , félon lui , les Centaures, d'avec ceux de la Fable, qui ne furent: jamais, comme l'Hydre & la Chimère (d) ; ôc il eft vrai (0 De Ani- qu'Ifaïe parle de« Onocentaures , qu'Elien (2) regarde comme mal.
Página 211 - Roy de Pife, dont il époufa la Fille , & en eut un Fils nommé Atrée ; ainfi on peut dire que Paris...
Página 437 - ... défenfe de leur mère outragée , les percent impitoyablement à coups de flèches. Les fœurs de ces Princes, infortunés accourent fur les remparts au bruit de ce funefte accident, & tombent fous les coups invifibles de Diane : enfin la mère arrive qui outrée de douleur & de défefpoir...
Página 238 - Grecs d'injures & de malédictions, pour obtenu la mort qu'elle fouhaitoit : elle y réuflît ; les Grecs la lapidèrent, & firent courir le bruit qu'elle avoit été changée en chienne , pour marquer la rage & le défefpoir où fes malheurs l'avoient réduite.

Información bibliográfica