Dictionnaire abrégé de la fable, ou de la mythologie ..: servant de supplement aux Amusemens philologiques

Portada
à la Maison des orphelins, 1767 - 440 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 65 - C'est de lui que nous vient cet art ingénieux De peindre la parole et de parler aux yeux; Et par les traits divers de figures tracées, Donner de la couleur et du corps aux pensées.
Página 83 - Sa voix redoutable Trouble les enfers ; Un bruit formidable Gronde dans les airs; Un voile effroyable Couvre l'univers ; La terre tremblante Frémit de terreur ; L'onde turbulente Mugit de fureur ; La lune sanglante Recule d'horreur.
Página 381 - Ovide, qui imitent toutes fortes de figures , & qui font en auffi grand nombre que les épis dans les plaines , les feuilles dans les forêts , & les grains de fable fur le rivage de la mer , demeurent nonchalamment étendus autour du lit de leur Souverain , & en défendent les approches.
Página 153 - Fortune, dont la main couronne Les forfaits les plus inouïs , Du faux éclat qui t'environne Serons-nous toujours éblouis? Jusques à quand, trompeuse idole D'un culte honteux et frivole Honorerons-nous tes autels? Verra-t-on toujours tes caprices Consacrés par les sacrifices Et par l'hommage des mortels ? Le peuple , dans ton moindre ouvrage...
Página 61 - ... le char de leur mère jufqu'au temple pendant plus de deux lieues. Toutes les mères , ravies en admiration , congratulèrent celle-ci d'avoir mis au monde de tels enfans. Pénétrée des plus vifs fentimens de joie & de...
Página 183 - Quand on en coupoit une , on en voyoit autant renattre qu'il en reftoit après celle-là, à moins qu'on n'appliquât le feu à la plaie. Le venin de ce monftre étoit fi fubtil, qu'une flèche qui en étoit frottée donnoit infailliblement la mort.
Página 391 - On amenoit fur ce couvercle un taureau couronné de fleurs, & ayant les cornes & le front orné de petites lames d'or. On...
Página 122 - Une trifte pâleur eft peinte fur fon vifage, elle a le corps entièrement décharné, le regard fombre & égaré, les dents noires & mal - propres , le cœur abreuvé de fiel , & la langue couverte de venin.
Página 292 - Diomede lui rendit tous les honneurs poffibles comme à fon ayeul paternel ; & pour conferver fa mémoire , il voulut que le lieu où ce Prince finit fes jours , fût appelle Œnoé.
Página 161 - Phrygie, avoit un chariot, dont le joug étoit attaché au timon, par un nœud fi adroitement fait , & où le lien faifoit tant de tours & de détours, qu'on ne pouvoit découvrir ni où il commençoit, ni où il finiflbit.- Selon l'ancienne tradition du pays, un Oracle avoit déclaré que celui qui pourroit le délier auroit l'Empare de l'Afie.

Información bibliográfica