Essais de Morale ...

Portada
Slatkine Repr., 1715

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 7 - Ouvrage , fera remis dans le même état où l'approbation y aura été donnée, es mains de notre très-cher & féal Chevalier le Sieur D'AGUESSEAU, Chancelier de France , Commandeur de nos Ordres ; & qu'il en fera enfuite remis deux Exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre...
Página 120 - Hollandais en tirent leur donnent le moyen, ou de nous servir, ou de nous nuire. On en peut dire autant de tous les autres peuples. Ils tiennent tous à nous par quelque endroit, et ils entrent tous dans la chaîne qui lie tous les hommes entre eux par les besoins réciproques qu'ils ont les uns des autres.
Página 91 - Elle leur découvre un massacre horrible d'âmes qui s'entretuent les unes les autres, elle leur découvre des femmes en qui le démon habite, qui font à de misérables hommes mille plaies mortelles; et des hommes qui percent le cœur de ces femmes par leurs criminelles idolâtries. Elle leur fait voir les démons qui entrent dans ces âmes par tous les sens de leur corps, qui les empoisonnent par tous les objets qu'ils leur présentent, qui les lient de mille chaînes, qui leur préparent mille...
Página 119 - Jim., xxix, 7. . Recherchez la paix de la ville en laquelle je vous ai transférés, • et priez le Seigneur pour elle, parce que votre paix- se trouve dans la sienne.
Página 5 - Confeillers ; les Gens tcnans nos Cours de Parlement , Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel , Grand Confeil Prévôt de Paris , Baillifs, sénéchaux , leurs Lieutenans Civils , & autres nos Justiciers qu'il appartiendra , SALUT.
Página 191 - Ainsi n'ayant aucun sujet de nous préférer à eux , nous trouverons que nous n'en avons point de nous choquer de ce qu'ils font, et que si nous souffrons d'eux, nous les faisons souffrir à notre tour.
Página 189 - ... des maladies, mais aussi comme des maladies qui nous sont communes; car nous y sommes sujets comme eux. Il n'ya point de défauts dont nous ne soyons capables, et s'il y en a que nous n'ayons pas effectivement, nous en. avons peut-être de plus grapds.
Página 125 - Il n'ya guère d'avertissement plus fréquent dans les livres du Sage que ceux qui tendent à nous régler dans le commerce que nous avons avec le prochain,. et à nous faire éviter ce qui peut exciter des divisions et des querelles. C'est dans cette vue qu'il nous dit que la douceur dans les paroles multiplie les amis et adoucit les ennemis...
Página 143 - L'impatience qui porte à contredire les autres avec chaleur ne vient que de ce que nous ne souffrons qu'avec peine qu'ils aient des sentiments différents des nôtres. C'est parce que ces sentiments sont contraires à notre sens qu'ils nous blessent, et non pas parce qu'ils sont contraires à la vérité. Si nous avions pour but de profiter...
Página 137 - ... sur l'esprit des autres, qu'ils ont, pour le dire ainsi, sur la langue des autres : l'avantage qu'ils ont en cela leur est visible et palpable, au lieu que leur manque de lumière et d'exactitude dans le raisonnement leur est caché. De plus, la facilité qu'ils ont à parler donne un certain éclat à leurs pensées, quoique fausses...

Información bibliográfica