Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

des Inscriptions ; puisqu'il est certain, selon les plus habiles, qu'on n'écrivoit pas autrement , & que toute la difference n'étoit que dans la grandeur des caracteres, dans la droiture, dans la hardiesse du trait, & non pas dans la figure.

L'opinion de Cesar Dominicus, ni le réve de Gonzales sur un passage de Petrone n'est d'aucune consequence ; & il ne faut entendre ni L'Auteur ni le Latin pour en tirer une : conjecture de cette maniere. Un de ceux qui raconte ce qui se passa dans le Palais de Trimalcion , dit qu'en y entrant il eut peur d'un chien peint à la muraille proche la chambre du portier. Au-dessous de cette figure il

у avoit écrit en grosses lettres :: Prenez garde an chien , superque quadrată litterâ fcriptum CAVE CAVE CANEM. Voilà surquoi ces Modernes fondent leur sentiment, & prétendent que s'il n'y avoit point eu d'autres lettres que les MajuscuPetrone n'auroit

pas
inis

944dratâ littera

Mais il est aisé de voir que ce terme. ne fait aucune difference d'as, vec un aurre caractere ; qu'il n'est mis en cet endroit que pour marTom. II,

H

quer gros,

les ,

quer la grandeur & la grosseur des lettres & qu'elles y avoient été gravées par un Sculpteur ou un autre semblable Ouvrier en pierre qu'on appelle même Quadratarius, comme on le voit dans la Loi premiere De excufationibus artificum , & ailleurs. Ce qui fait que ces mots de Capitalis, Uncialis & Quadratus marquent plutôt la grosseur, la droiture & la proportion des lettres, qu'une certaine hauteur dont les Ouvriers anciens & les Ecrivains fussent convenus ensemble

ou reglée par les Ediles, & decretée par le Senat. De même que Plutarque dans ses Questions Romaines , lorsqu'il dit que le mâle ou l'homme doit être quarré, il n'entend pas parler d'une certaine figure , mais d'une conftitution parfaite & proportionnée , comme le passage même l'explique : der δε τον μέν τετράγωνον είναι και και περιττόν, ày térelor : Or il faut que le mâle. soit quarré , mieux proportionné et parfait. C'est aussi dans ce sens que

Columellé prend le terme de quaL. 6. c. dratus : il appelle quadratos boves des bæufs

bien membrus : Parandi funt , dit-il, boves novelli quadrati, grandibus membris. Et Henry

Etienne

Etienne explique ce passage de cette maniere : Quadrati, id est bene fore mati, ant bene membrari ut vulgo aiunt. Quarrez, cela veut dire, bien formez ou bien membrus, comme l'on dit communément. D'où l'on doit re. marquer que ce terme signifie quelque chose de bien fait & bien

proportionné, & non pas une figure particuliere , qui soit attachée à un certain corps ou à un certain genre. Je ne doute point non plus qu'Ennias en appellant Rome quadratam dans ce vers, Et quis extiterat Rome regnare

quadrata , ne veuille marquer par cette Epithete

la ville étoit belle, granque de, bien proportionnée & bâtie sur de bons fondemens & sur des presages heureux ; quoique je fçache bien que quelques Auteurs ont prétendu qu'elle avoit été d'abord bâtie de figure quarrée ; & d'autres de pierres qui l'étoient.

Ici, Monsieur, & à-propos de ler-CORtres Majuscules, je ne puis m'empêcher de remarquer une chose à D'UN quoi Lambecius n'a point pris gar- GE D'Ede. C'est dans le second volume de GIN

H 2

fa HART.

REC-
TION

[ocr errors]

ma

sa Bibliotheque , où parlant d'an Manuscrit d'Eginhart de la vie de CHARLEMAGNE, il en rapporte un passage qu'il commence & Gorrige à fa mode , je ne sçai à quelle occasion. Voici l'endroit , comme il est dans nos livres & dans le Manuscrit de l'Empereur. L'Historien raconte les occupations de son Héros , & rapporte entr'autres chofes : Tentabai e fcribere , tabulafque a codicillos ad hoc in le&tule fub cervicalibus circumferre folebat , ut cum tempus vacuum eflet num effigiandis litteris afluefceret. Íl s'étudioit anfsi à écrire ; & il pore toit ordinairement pour cela des tan blettes egen des petits livres , qu'il

, mettoit fous de chevet de fon lit, afin qu'il se formât la main à figurer les lettres lorsqu'il avoit du loisir. Nofre Bibliothecaire là-dessus, dit qu'Eginhart n'entend pas parler de l'écrifure commune; fupposant sans doute que le Prince dont il décrit la vie, y écoit exercé , comme Eginhart le témoigne ; mais qu'il s'étudioit à écrire en lettres Majuscules & élegantes qui servent plus à l'ornement qu'au besoin. Lambecius ajoûte enLuite qu’Eginhart ayoit eu raison

d'employer

[ocr errors]

d'employer le mot d'effingere reprefenter ou copier figurément , pour exprimer l'action d'une personne qui imite parfaitement le modéle qu'il s'est proposé ; & c'est un mot qu'il fubftituë à celui d'effigiandis de nos imprimez, & qui convient mieux au veritable (ens.

Cependant, Monsieur, lorsqu'on vient à faire réflexion là-deflus , & qu’on examine le pallage, on s'étonne qu'un aufli sçavant homme que Lambecius

n'ait ni reconnu ni corrigé une faute de copiite si vifible. Qui s'avisera jamais: de croire qu'un grand Empereur comme CHARLEMAGNE s'amufàt à copier des lettres Majuscules dans ses heures de loisir ? C'étoit là une belle occupation pour un Prince , qui, outre les soins qu'il donnoit au gouvernement de l'Europe avoit tant d'inclination pour les sciences selon son Historien , & tant de facilité

pour y réussir. Rhetorice of Dialectice precipuè tamen Astronos mie ediscende plurimum & temporis Bu laboris impertito. Il prenoit beancoup de peine, e employoit beaucoup de tems à apprendre la Rhetorique la Dialectique en principalement RAL

tronomie,

[ocr errors]

H3

« AnteriorContinuar »