Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

sieur ,

esprit & mon imagination au retour d'une maladie me les fit regardei avec ces yeux que l'on a d'ordinaire pour la nouveauté. Il eft vrai qu'y trouvant quelque chose de plus å profiter , ou , pour mieux dire , le plaisir que j'y prenois étant accompagné de la seule utilité dont l'objet eft noble , j'y donnai tout le tems qu'on employe aux divertissemens La liaison qu'elles ont avec l'étude de l'antiquité , excite affez ceux qui l'aiment a les confulter. Ainsi, Monvous ne devez

pas

douter qu'aimant les Livres & ce qui y a du rapport , comme je fais aye aflez appris pour vous en faire quelque récit , & vous montrer aumoins un chemin que tant de grands hommes ont suivi pour rétablir une infinité de choses , que le tems avoit ou ruinées , ou enfevelies.

Je vous donnerai dans la suite une description de leurs manieres , avec une liste de celles qui fe peuvent rencontrer. Sur-tout, Monfieur, il faut acquerir autant que vous pourrez toutes les Grecques, ou desliner celles que vous ne pourrez avoir. Il faut tâcher d'en copier exactement la legende, quand même il ne s'y trou.

[ocr errors]

je n'en

[ocr errors]

GRAN
DEUR

Feroit qu’une ou deux lettres ou du commencement ou de la fin, ou de celles qui ne pouvant faire un sens, fervent à marquer les Epoques, c'esta à-dire , les années ou du régne du Prince, ou de l'origine de la Ville, ou de la durée des Royaumes. Il ne faut

pas oublier encore de les copiec dans la même situation qu'elles sontdans les Médailles , parce qu'on en devine ainsi beaucoup mieux le sens , & l'on a moins de peine à remplir ce qui peut y manquer.

Je vous ai dit, Monsieur , qu'on DE LA trouvoit des Medailles de toutes grandeurs, de tout poids & de tous mé- ET DE taux. Cependant les Médaillistes ne GORE les réduisent que sous quatre gran- DES deurs & trois métaux. Les plus gran- DAIL:

. des sont de bronze & les moyennes LES d'or & d'argent. Ce n'est pas qu'il n'y en eût d'or & d'argent plus grandes que l'ordinaire, comme celles qu'on trouve de Philippe , d'Alexandre, de Lysimachus, d'Arsinoë, de Bere. nice, des Ptolomées & autres. Cela les qu’Elagabale fit frapper , & quo fon fucceffeur supprima autant qu'il put ; & ces pieces d'or d'une livre pesant, que Tibere Constantin envoya dun de nos Rois, comme Paul Dia.

cre

.

ME

[ocr errors]

cre le décrit. On en voit aussi de Roa maines dans le Cabinet du Roi , comme le Pofthume du Cabinet de Verneuïl qui pese bien lix pistoles. Et dans le Cabinet de l'Empereur un: Gratien de cinquante ducats à Geneve; chez Monsieur Tourtin un Valentinien pesant quatre Louïs.

Il y en a de même d'or, d'argent & de bronze principalement des Greques, qui sont li petites qu'elles ne passent pas la grofleur d'une lentille. C'étoit apparemment cette espece de Monnoye que la canaille, & les

petits Mercadans d'Athenes ferroient dans leur bouche , lorfqu'ils étoient fur la place ou dans le marché. J'en ai entr’autres de ce genre avec des Chouettes, & c'étoit le Diobole Attique, comme on le voit dans Polo lux. Il y avoit aussi des Trioboles qui avoient des deux côtez la tête de Jupiter , & le Tetrabole composé de quatre oboles avoit Jupiter d'un côté, & de l'autre une Chouette. Pline dit néanmoins que la demie Dragme qui étoit le Triobole avoit aussi cette derniere figure , comme on le peut voir par cette Medaille de mon Cabinet , [qui se trouve dans la 1. Planche fig. 4. ] J'y en ai joint une

autre

[ocr errors]

áutre d'argent pour vous faire voir de ces petites Monnoyes. Il s'en trouve néanmoins de très-petites dans tous les âges de l'Empire, aussi bien que chez les peuples qui n'en relevoient point , ou qui n'y étoient plus follmis , comme on peut s'en souvenir pour peu qu'on ait vu des Cabinets.

Celles qu'on apelle Contorniates parmi les Antiquaires , ne font pas toûjours les plus grandes. Elles song bien fouvent de mauvais maîtres. Quoiqu'on les croye fabriquées fous Alexandre Severe ; il est constant néanmoins qu'elles n'ont été faites que vers l'Empire de Theodose & de ses enfans, On les appelle Contorniates, parce qu'elles ont autour un cercle qui fait une espece de quadre. Elles sont toutes de bronze Monsieur Patin a fait desliner toutes celles qu'il a pu découvrir ; il les a ràngez sur le catalogue des Empet reurs ; & il a fait plusieurs planches de celles qui n'y ont point de relation. J'ai vû ces planches , mais il r'y avoit point encore d'explication, Je vous en montterai quelques-unes, que je pourrois bien y ajoûter avec des remarques ; car je ne suis pas du sentiment de celui qui nous a dong,

[ocr errors]

a

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

nė les Médaillons de Carpegna , que cette espece de Médaille puisse apporter à l'histoire plus de dommage que de lumieres. En effet ce qui les peut rendre en quelque façon necessaires & recommandables, c'est qu'elles ont été faites dans le téms que

la connoissance de l'histoire ancienne & la plûpart des monumens de l'antiquité fubliftoient encore. On trouve beaucoup de Héros & de grands Personnages encore de tous genre dans ces monumens.

Les Médaillons qui font une efpece de Médailles plus grosses & plus grandes que celles que nous appellons de grand bronze, ont été frappez ou pour des liberalitez faites au peuple, ou pour quelqu'autre folemnité, comme ces pieces que Caligula jetroit au peuple du haut de la Bafilique Julia*. Je ne sçai fi l'on ne pourroit point changer l'endroit de Suetone où il en ekt parlé , & lire Nummos non medicoris forma , aulieu de Nummos non mediocris fumma de nos Imprimez; car la premiere expression me paroît plus juste. On

3

faisoit

* Nummos non-mediocris fummæ è fastigio Bad EKcz Juliæ fparkt in populum. Ske, Calo to 37.

« AnteriorContinuar »