Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

& très-singulieres. La premiere eft de Tibere : La seconde & la troisiéme de Drusus son fils , & de fa femme selon mon sens : & la quatrićme paroît être ou de Germanicus ou plus vrai-semblablement de Caligule. Ce sont au-reste, ces Médailles li celebres de l'Empereur Tibere , qui ni'ont fait douter du sentiment qu'a le P. de Noris sur celles-ci.

On en trouve en effet de cer Em: pereur qui ont des figures lascives d'un côté, & au revers de ces lettres numerales I. ou II. ou IV. ou X. & plus encore. Il y a bien de l'apparence que Tibere' les fit faire pour les Saturnales de Caprée , où ces Fêtes se celebroient sans doute avec plus d'impudence qu'ailleurs. C'étoit peut-être aussi pour récompenser les acteurs de l'une ou l'autre Venus , ou pour désigner les rôles que chacun devoit exécuter dans ces comedies infames. Ne seroit-ce point ce modele

que Tamerlan auroit fuiyi : Cet incomparable Conquerant sentant ses forces diminuées ou par ses travaux ou par son âge , affembloit dans une sale de beaux garçons & de jeunes filles nuës. Il leur donnoit en cet état une entiere liber

[ocr errors]

te de suivre les mouvemens que la nature inspire à cet âge , lorsque l'éducation, la pudeur & la vertu ne les moderent pas , & il repaissoit ses yeux de ce spectacle. Sans doute que l'Aretin qui a fait ces descriptions si celebres que Jules Romain a dessinées, & qui ont été gravées depuis par M. Antoine & Aug. Carache, avoit vu beaucoup de ces Medailles , puisqu'il en a fait une categorie presque semblable & aufli nombreuse. Peut-être aufli qae Tibere ne faisoit representer ces jeux devant lui , que pour reveiller ses forces, ranimer son cou-' rage & ressusciter sa chaleur naturelle, que l'âge & les fatigues de l'une & l'autre guerre éteignoient tous les jours, de la même maniere que l'Ecriture dit qu'on mic coucher avec David une jeune fille pour le réchauffer.

Trebellius Pollio dit que Gallien donnoit aux Dames de la Cour une Monnoye d'or, où son effigie étoit d'un côté & celle d'Odenat de l'autre.

Cedrenus rapporte que Justinien fit le même honneur à Bellisaire, pendant qu'il rétablissoit celui de l'Empire, & qu'il en chassoit les Barbares.

Après

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Après les suites du Roi , il n'y a rien de si beau que les Médailles de grand bronze de Monsieur l'Avocat General de Lamoignon. Comme elles viennent du choix & des recherches de Monsieur le Premier Prefident son Pere, elles ont une prérogative qui les doit rendre plus précieuses. Aufli l'illustre fils de ce grand homme les aime-t-il, nonseulement par cette raison, mais parce qu'il poslede avec éminence les merveilleux talens de tirer des lumieres de toutes choses, & qu'on a toûjours admirez dans cette heureuse famille. Monsieur Dron Chanoi. ne de S. Thomas du Louvre a une suite de moyen bronze qu'il faut voir , & qu'on doit mettre hors du commun pour la quantité des Médailles uniques , rares & conservées. Le R. Pere du Moulinet est riche aussi en petit bronze , quoiqu'il en ait transplanté beaucoup de curieuses dans le Cabinet du Roi, ausli bien que Monsieur de Seignelay , chez qui j'en ai vû un amas très-curieux qui doit son choix à Monsieur l'Abbé Bisot.

Pour ce qui regarde outre cela ! LA RA careté des Médailles , elle est assez des

PS arbi- ME

[ocr errors]
[ocr errors]

RETE
DES

LES,

cami

[ocr errors]
[ocr errors]

ou du

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

DAIL- arbitraire ou copique en general , &

cela dépend de la grandeur , de la
beauté du dessein, des têtes qu'elles
representent, des faits de l'Histoire
de l'Empire, ou du païs
point de Theologie qu'elles contien-
nent. Cela dépend encore du lieu où
on les trouve, du petit nombre 'qu'il
y en a, &c. Ce que les Curieux sça-
vent allez & ce que l'experience
apprend en peu

en peu de tems. Celles auli
qui sont à deux têtes, ou d'un côté
ou au revers; celles des Princes def-
tinez à l'Empire, hors M. Aurele
& Commode dans le haut Empire,
& les fils de Constantin & quelques-
autres dans le bas ; ce que l'on con-
noît en ce que le mot de CÆSAR
il y a un Edifice au revers, excepté
y est sans celui d'Auguste. Celles ou
le ROM. ET AUG, d'Auguste &
de Tibere , & le Temple de famus
de Neron.

Elles sont bonnes encore quand elles ont un Pont, un Port , un Amphitheatre , un Theatre ; des Pyramides, une Basilique , un Arc de Triomphe. Les Liberalitez, les Reltitucions , celles où il y a plusieurs figures , une Province, une ville, un Fleuve, une Colonie, & les re

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

DES VOYAGES.

335 3

vers des Médailles où les tères font
estampées ou creuses le sont de mê-
me.

Je ne m'amuserai pas ici à vous
donner un détail des Consulaires,
parce que cela seroit trop long &
peu agréable, ou moins utile pour
vous. Elles ne sont pas aufli tant
recherchées; car hors quelques points
generaux & singuliers de l'Histoire
que les enfans fçavent , le reste est
peu de chose : & fi l'on en veut

'
faire davantage que Fulvius Ursinus
ou Monsieur Patin, on ne sçauroit

'
s produire que des chimeres ou des

choses fi inutiles, qu'on ne pourroit
pas même les honorer du titre de
diligence obfcure que donnoit Mon-
fieur Daurat à de certains Recueils de Scaliges
la Croix du Maine , au rapport de rana,
Scaliger. Les Consulaires néanmoins
qui seront à votre bienséance , ou que
vous aurez pour le poids , vous ne
sauriez manquer de les prendre, para
ce que l'usage en a fait faire des lui-
tes Ielon l'ordre des familles , & qu'il
s'en peut rencontrer de nouvelles plus

curieuses & plus historiques que celi les que nous avons déja.

Mais à mon sens l’utilité plus raisonnable que l'on peut tirer de la plus

P6 grande

[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »