Imágenes de páginas
PDF
EPUB

eft en moi le zele sincére , & Le profond refpe&t avec lequel je suis,

[merged small][ocr errors]

Votre très - humble & très.

obéillant lerviteur, N. ***

PRE F A C E.

C

ya

Er Ouvrage n'est point celui

qui fut promis au Public il quelques années dans le Journal de Trévoux, & que l'on annonça l'an passé comme prêt à paroître. Je donne quelque chose de plus, que ce que l'on avoir fait espérer. C'est ici la Vio de M. le Duc de Montausier, & non pas de simples Memoires pour servir à fon Histoire. On me dispensera de rendre compte des raisons qui ont engagé les personnes intéressées à me charger de l'execution d'un dessein dont un autre étoit déja faili ; & je crois qu'il me luffira d'apprendre au Lecteur, que cet ouvrage eft seul reconnu par ces personnes, & que tout autre sur le même sujec , ne seroit pas adopté. Si je parle avec tant d'assurance , on doit penser que

je n'appréhende pas d'être démenci.

Le nom de M. le Duc de Montausier est si célébre, & la réputation fi répanduë, que la Vie ne sçauroit erre que

très-favorablement reçûe de quiconque a du goût pour la vertu. Son amour pour les fciences , & la protection qu'il donnoit aux Sçavans, font espérer que toutes les personnes qui cultivent les lettres, verront avec plaisir le détail des sentimens & des actions d'un homme qui fut un fecond Mecène, sous un second Auguste. Enfin on le farce que les Grands & les Seigneurs de la Cour liront avec quelque satisfa&tion la Vie d'un Héros, qui dans les rencontres les plus périlleuses, & dans les emplois les plus difficiles, montra toujours une valeur, une fidelité,& une grandeur d'ame extraordinaires. Peut-être même que li ce Livre, par un bonheur , qu'on n'ose fe promettre, tomboic entre les mains du jeune Monarque qui nous gouverne avec tant de lagede & de gloires

i ne pourroit refuser son estime à cea lui qui eut l'honneur d'élever son Au. guste Ayeul, & qui infpira à ce grand Prince cette piecé, cette affabilité, certe inclination bienfaisance , & mile le autres vertus, que nous admirons dans un Roi, à qui il les a tranfmifes avec son lang

La source où j'ai puisé la plus grande partie des faits qui font le corps de cet ouvrage, est un écrit de Madame la Duchesse d'Uzés , fille unique & héritière de M. le Duc de Montaufier. Cet écrit n'est véritablement qu'un mémoire abondant pour les choses, mais peu exact pour les circonstances & les dattes. Il a donc fallu

pour mettre de l'ordre dans la narration , & placer chaque fait en son lieu, consulter tous les monumens qui nous restent du tems où vivoit M. de Montaulier. Cette récherche a été également avantageuse au Pero & à la Fille, en faisant voir que la Fille, lors même qu'elle loue son Pere;

[ocr errors]

ne s'écarte jamais de la plus exacte sincérité.

Je n'ai rien négligé pour faire part au Public de tout ce qui pouvoir faire mieux connoître le grand homme dont j'écrivois la Vie. J'ai parcouru les meilleurs Mémoires que nous ayons sur le regne de Louis le Grand, les nouvelles ou les Gazetres du tems, les Epîtres & les Préfaces des Commentaires à la Dauphine, les Eloges funébres

que

M. Fléchier a consacrés à la mémoire de M. & de Madame de Montausier. Je ne m'en fuis pas tenu là, j'ai eu recours aux lumieres des personnes vivantes, que j'ai fçû être en état de contribuer à la

per. fection de mon Ouvrage, & je puis ailurer, que s'il n'a pas atteint à celle qu'on y désireroit, ce n'est pas au moins faute de diligence , ou de bonne volonté de ma part.

Dans l'état où il est , j'ai pourtant lieu d'espérer qu'il donnera de M. de Montaulier une juste idée , & qu'il

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »