Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ET

COÛTUMES
Qui s'observent aujourd’huy parmy

les Juifs.

TRADUITES DE L'ITALIEN
de LEONIDE Modena),,(Rabin de Venise. )

1577-164-8
Avec un Supplément touchant les Sectes des Caraïtes
& dcs Samaritains de notre

temps.
Troisiéme Edition reveuë,corrigée & augmentée d'une

seconde Partie qui a pour titre,
Comparaison des Ceremonies des Juifs , & de la

discipline de l'Eglise , avec un Discours touchant
les differentes Messes, ou Liturgies qui sont en
usage dans tout le monde.

[ocr errors]

Par le sieur de SIMONVILLE.

(Mich,

A PARIS,
Chez JEAN COCHART au second Pillier de

la Grand' Salle du Palais , au grand Cesar.

.

M. DCCX.

AVEC PRIVILEGE DU ROY,

1

Mich. Law Libe

1-3-1923

Je.14. EHW

A MONSEIGNEUR

MONSEIGNEUR

BOSSUET

17

ANCIEN EVESQUE DE CONDOM.

Nommé par sa Majesté à l'Evêché de Meaux,

cy--devant Precepteur de Monseigneur le Dauphin , & premier Aumônier de Madame la Dauphine.

M

ONSEIGNEUR, Si je me hazarde de presenter ce Livre à vôtre Grandeur, ce n'est point dans la veuë de publier sous une nouvelle forme , toutes les loüanges que meritent vos grandes Vertus. Ihn'y a personne en Europe qui ignore par quels degrez vous

411076

vous estes élevé aux suprêmes Dia gnitez dont on"a couronné vôtre merite. Les chaires retentisent encore tous les jours de ceite Eloquence qui est la naturelle à Vâtre Grandeur , & fi inimitable. Les Ouvrages qui partent de ces longues Peilles da de son profond sçavoir, font dans les mains de tout le monde, & foni les delices de ceux qui composent l'Empire des Sciences eo des belles Lettres. Son Zele de fa Pieté servent d'entretien aux Ames les plus devotes ; & l'éducation illuftve qu'elle a faite du plus digne Sujer qui soit sur la Terre , fait l'admiration & l'attente de l'Univers.

Mon intention , MON SEIGNEUR, n'est simplement que

de faire voir au Public, que vórre Grandeur ayant temoigné qu'on ne peut bien connoître la Religion Chrétienne , qu'on ne soit inftruit de celle des Juifs qui en étoit la figure ; j'ay crû, vous étant aufi obligé que je vous le fuis , que je devois contri,

buer à satisfaire à une si noble paf fon. C'est ce qui m'a engagé, MON. SEIGNEUR, à faire le choix d'un Rabin éclairé en ces matieres , qui ne dit précisément que les cho. ses qui meritent d'estre si úës; j'y ai joint par forme de supplément, les origines de la Discipline de l'Eglise , qui ont esté la plupart tirées de ce qui s'observoit autrefois dans les synagogues des Juifs. dinji j'ay composé de l'un de l'autre ce petit Recueil , qui étant épuré des rêveries des Inifs pourra eftre de quelque utilisé aux Chrétiens , furtout quand on sçau-, ra, MONSEIGNEUR , qu'il eft approuvé de Výrre Grandeur. Personne ne peut juger mieux qu'elle si

bien réüli. Car qui connoit à fonds comme Elle ces matieres, Elle, dis-je, qui 4 cité si judicieusement dans fon Traité de l'Histoire Universelle, les plus rares Goles plus anciens. Ouvrages des luifs, & qui en a tiré avec tant de force

j'ay

[ocr errors]

A iij

« AnteriorContinuar »