Imágenes de páginas
PDF
EPUB

E T

EXPOSITION

SVR LES EPISTRES A2 7013

DE SAINT PAVL.

Auec deuxIndices, I'vn des principales doctrines en-
feignées par l'Apoftre. L'autre des Hebraismes
qui font expliquez en cette Expofition.

Par PIERRE DE LAVNAT.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Se vend à Charenton,

ACAD:

Par LOVIS VENDOS ME, demeurant fur le Quay de Gévre,
àl'Enseigne de la Caille,& au Sacrifice d'Abraham.
M. DC. L

LAUS

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Ces Paraphrafes & Expofitions, ont efté veues, & approuvées par les Pafteurs, qui auoient droit & pouuoir de ce faire.

[merged small][merged small][ocr errors]

A MONSIEVR,
MONSI EVR

SARRA V

CONSEILLER

DV ROY EN SA COVR

[blocks in formation]

Ce n'est pas une chofe ciuile ni bien honnefe, de redemander ce qu'on a volontairement donné, fur tout lors qu'on a tenu à faueur, que celui à quion l'a donné,l'ait agree. Et toutesfois, MONSIEV R, ie viens vous redemander ce que vous me fiftes l'honeur d'accepter a j

de mamain, il y a trois ans: affauoir, ma Paraphrafe & mon Expofition fur l'Epiftre de Saint Paul aux Romains. Te la vous presentai veritablement, auec une affection toute entiere, mais d'autre cofté, auec vn tres-grand chagrin, pour l'immense quantité de fautes,que l'Imprimeur, duquel i eftois éloigné, y auoit commifes, en quelques-unes defquelles, il me faifoit mefmes dire le contraire de mon intention. Ce qui me fafcha tellement, que ie ne pûs fouffrir qu'il paffaft outre à l'impreßion des trois Epiftres fuiuantes, que ie lui auois conjointement enuoiées,pour en faire un volume. Le déplaifir qui me demeuroit toufiours en l'Esprit, de voir cette piece ainfi défigurée, m'a depuis fait rechercher autant que s'ai pú, le moien de la faire r'imprimer, ce que vous fçauez, ne nous eftre pas facile à trouuer, & l'aiant finalement rencontré,ie me fuis mis à la reuoir pour y corriger les fautes de l'impresion, & en la reuoiant, i'ai d'une mefme fuite, approfondi efclairci dauantage, quelques paffages quim'ont femblérequerir quelque plus particuliere explication; tellement que la negligence du precedent Imprimeur aura tourné à quelque bien. Outre cela, fusuant mon premier projet § § 9 ai fait

ajouter les deux Epiftres aux Corinthiens, & celle aux Galates, que maintenant je vous prefente toutes enfemble, au lieu de la precedente que ie vous redemande, & que ie defire eftre enfeuelie,& ne paroiftre plus, veu fa difformité: &ne croi pas, que cette mienne repetition, me puiffe tourner à aucun blafme d'inciuilité, puis qu'en mefme temps, i'en fais le remplacement 5 plus ample, & d'un plus agreable aspect: comme auffi, ie ne pense pas, qu'elle me doiue empefcher d'efperer de vostre beninité, & bienveillance, une moins fauorable reception, que celle dont vous m'obligeaftes il y a trois ans. C'est dequoi, je vous fupplie tres-humblement, MONSIEVR, que i'ofe me promettre de voftre bonté. Le fçai l'estime que vous faites des efcrits de cet incomparable Apostre, def quels außi, vous connoissez autant qu'aucun autre, l'excellence & le haut prix; ie fçai la peine & le plaifir que vous prenez, à rechercher & trouuer ce qui y eft de plus particulier & exact; & fçai finalement, combien vous eft agreable le travail de ceux qui effaient d'en efclaircir monftrer le fens. Et ainsi, i'efpere que ce mien tel quel effort en cela, fauorisé de l'affection dont il vous plaist de m'honorer,

1

« AnteriorContinuar »