Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

de bon ils vont à un autre, où après avoir planté leurs tentes,ils s'assemblent par troupes pour piller tout ce qu'ils rencontrent. Quand ils ne trouvent pas: dequoi vivre de leurs. larcins, ils se dérobent entre eux leurs bestiaux , & s'ils és toient bien.unis, ils pourroient faire de grandes conquêtes sur les terres de leurs voisins.

VIII. Ils sont encore plus endurcis aux fatigues que

les Turcs, & les Tartaręs. Ils accoûtument de bonne heure leurs Chevaux à ne manger ni boire qu'une seule fois en yinge - quatre

heures. C'elt ce qui les rend maigres , mais très agiles & propres à faire de longues courses. Ils sont presque: depuis le matin jusqu'au foir à cheval , & quand ils attaquent quelquesuns qui ont des fufils, ils apprehendent plus la mórt de leurs Chevaux,

que la leur.

Ils ne s'allient jamais à d'autres nations étrangeres, ils prennent autant de femmes qu'ils veulent sans en repudier aucune

comme il eft permis de le faire en Turquie.

R

LES

289094226 CHAPITRE II. Des fanissaires es Spahis.

1. Es Janissaires ont

un li grand pouvoir , qu'ils sont quelquefois les maîtres de la vie du Grand Seigneur ; ils sont tous gens de pied, Vaillants, adroits, endurcis au travail, souffrans les incommodités de la faim & de la soif, & nę couchentque sur la dure,

Ils sont dès leur jeunesse accoûtumez à ces fatigues ,

& de là vient qu'une si longue habitude les y rend comme insensibles.

II. On ne peut voir saus être surpris , l'union & la bonne intelligence qu'ils ont entr'eux. Elle cft fi grande qu'ils n'ont jamais aucun differend, & qu'ils ne s'appellent, jamais en duel; c'est ce que le Prince leur défend expressément, & particulie

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »