Imágenes de páginas
PDF
EPUB

far par son courage, d'uri Pompée par sa sagesse, mais il n'a aucun de leurs vices : c'est un Alexandre san's vin, un Cesar sans ainbition un Pompée fans molleffe.

Pendant mon séjour à Bender , il s'est informé de plusieurs choses. Ilme demanda d'abord comment se portoit le Roy ? Sire, vous n'avez pas son âge, lui dis-je , mais il a votre temperament, votre viġucur, vôtre santé. Je m'aperçeus que cette

réponse lui fit un vrai plaisir. J'en suis ravi, me dit-il, si les Princes pouyoient ne pas mourir , il deyroit être immortel : mais ce qui s'est passé depuis quelque tems me fait connoître , que la mort n'épargne ni çondition ni âge ; la nouvelle qui m'en est venuë ces joursci m'a sensiblement tous ché. Įl me demanda ensuite des nouvelles de Mar dame , & il in'interrogeoit souvent sur de pe.. çiçes particularitez, G elle

étoit bien faite , si on l'aimoic en France : Sire,lui répondis-je , elle en fait l'ornement & la joye par sa grandeur , par ses belles qualitez, par son bon cour , qui est certainement trés François : Elle est cependant Allemande , me repeta - t'il par trois fois. Il est vrai, Sire , Madame est née Allemande, mais elle a fait de la France sa patrie.

Que fait Monsieur le Duc de Berry, me dit-il, quels sont ses exercices ? Sire, depuis la mort des Princes, il est entré dans le Conseil, le Roy à aug. menté ses penfions, & lui a donné les cent mille écus que Monseigneur avoit sur les Poftes, il aime toujours la chasse. Le Duc d'Orleans est-il bon General ? je lui répondis, qu'il y avoit paru en Espagne , où il avoit soumis presque toute la Catalogne à l'obéiffance de Philippe V.qu'il alloit au feu comme un simple Soldar.

Il s'informa de Mada me la Princesse ; & de nos jeunes. Princes de Condé & de Conty , s'ils aimoient autant la guer

leurs Peres : Sire, ils promettent tous deux beaucoup ; si le Prince de Condé ne gagne pas une bataille aussi surprenante, que fur celle que son grand Ayeul gagna devant Rocroy,il era & en aura du moins la bonnc volonté, il se prità rire. Si le jeune Prince de Conty trouvoit des oc

re que

casions

« AnteriorContinuar »