Imágenes de páginas
PDF
EPUB

MONT
VIERGE.

ses grands revenus qui se monterent à plus de vingt mille ORDREDY ducats.

La sainteté de Guillaume se repandant de toutes parts, Roger Roi de Naples & de Sicile, le fic venir auprés de lui pour se servir de ses conseils. Le Saint profita de cette occasion pour porter cePrince à bannir de saCour le déréglement & le scandale. Les courtisans deRoger qui ne respiroient que les plaisirs & le luxe,apprehendant que les discours de ce faint homme ne fissent impression sur l'esprit de ce Prince,traverserent ses pieux desseins

par la calomnie qu'ils susciterent contre lui, tâchant de le faire passer pour un hipocrite, qui cachoit sous un exterieur de pieté, un caur rempli de passions & de vices: & afin de mieux réussir dans leur mauvais dessein , ils firent venir une courtisane qui promit de le faire tomber dans les filets qu'elle lui tendroit pour corrompre sa chasteté : le Roi y consentit, & cette femme impudique alla trouver le Saint avec tous les charmes qu'elle crut capables pour lui inspirer de l'amour ; &

par

des discours lafcifs, elle le presla de consentir à ses desirs. Il feignit d'y acquiescer, à condition qu'elle se coucheroit dans le même lit qu'il prépareroit pour lui. Elle s'imagina sur cette réponse avoir remporté la victoire, elle alla bien joïeuse en porter la nouvelle au Roi ; mais elle fut bien surprise lorsque l'heure du rendez-vous étant arrivée , & étant entrée dans le lieu destiné à la prétenduë conquêre , elle n'y trouva qu'un lit de charbons ardens , sur lesquels le Saint se coucha l’invitant à faire la même chose: & elle fut encore plus étonnée de voir que le feu ne faisoit aucun mal au serviteur de Dieu. Ceprodige la toucha si vivement , qu'elle résolut de changer de vie, & aïant demandé pardon au Saint, elle voulut vivre sous sa conduite. Elle vendit tout ce qu'elle avoit : & du prix qu'elle en retira , le Saint fonda un Monastere de filles à Venosa , qui fut achevé par les liberalités du Roi Roger. Cette courtisane y prit l'habit de l'Ordre du saint Fondateur, & se sanctifia dans ce Monanastere, dont elle fut ensuite Superieure. Les penitences & les austeritées, jointes aux actes des vertus les plus heroïques qu'elle pratiqua depuis sa conversion , lui ont merité aprés la mort le titre de Bienheureuse , étant connuë sous le mon de la Bienheureuse Agnés de Venosa. Aprés ce miracle le Roi Roger eut une fi grande estimé

.

VIIRGI.

ORDRE DU pour saint Guillaume, qu'il fit bâtir plusieurs Monasteres MONT- de son Ordre , non seulement dans le Roïaume de Naples,

mais encore dans celui de Sicile. Le premier qu'il fonda fut à Palerme sous le nom de saint Jean des Ermites, vis-à-vis son Palais. Il en fonda aussi un autre dans la même ville

pour des Vierges , sous le nom de saint Sauveur : & la premiere qui y prie l'habit fut la Princesse Constance sa fille, laquelle fut tirée dans la suite de ce Monastere, dont elle étoit Superieure , & relevée de ses veux par le Pape Celestin III. pour épouser Henri VI.fils de l'Empereur Frideric Barberousse. Ce Prince fit encore bâtir un autre Monastere de Religieuses à Mesfines , appellé le Monastere du Mont-Vierge, & entre ceux qu'il fonda dans le Roïaume de Naples , il y eut celui de Venosa pour des Religieuses. Le nombre des Monasteres de filles de l'Institut de faint Guillaume fut si grand qu'il y en a qui prétendent qu'il y en eut jusqu'à cinquante ; mais à peine à present en trouve-t’on deux ou trois, dont les Religieuses ont même quitté l'habit & l'institut du Mont-Vierge, quoique celui de Messines en retienne encore le nom.

Saint Guillaume aprés avoir demeuré quelque tems dans son Monastere de Palerme,où il avoit fait venir des Religieux de son prop reMonastere du Mont-Vierge, que le Bien heureux Albert lui avoit envoïés ,quitra la Sicile pour retourner dans le Roïaume de Naples. Il alla visiter les Religieux du Mont-Vierge, qui avoient été long-tems privés de la préfence : il y fit quelque séjour , & fentant par l'épuisement de ses forces & l'accroissement de ses infirmités qu'il ne pouvoit vivre long-tems, il se retira au Monastere de Gugliero où il mourut le 25. Juin 1142. laissant une nombreuse posterité , dont il donna la conduite au Bienheureux Albert, qui ne voulut pas néanmoins accepter cet emploi : mais on ne voulut point en élire un autre qu'aprés la mort qui arriva l'an 1149. ainsi il est reconnu pour fecond Général de cet Ordre.

Il eut pour successeur le Bienheureux Robert qui retrancha quelque chose des grandes austerités ausquelles saint Guillaume avoit obligé les Religieux : & comme ce Saint ne leur avoit rien laisse par écrit, il mit sop Ordre sous la Regle'de saint Benoît par autorité du Pape Alexandre III.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

و

ce Pontife l'approuva derechef , & prit sous la protection ORDRE DU du faint Siege le Monastere du Mont-Vierge. Jean succes- Vierge: seur de Robert fit rebâtir l'Eglise de ce Chef d'Ordre avec beaucoup de magnificence , & elle fut consacrée par le Pape Lucius III. en prétence de quinze Evêques & de cinq Abbés , & lui accorda beaucoup de privileges , dont le Pere Dom Gabriel quatriéme Abbé obrint la confirmation du Pape Celestin I 11. Jean deuxiéme du nom & huitiéme Abbé amplifia l'Ordre par la fondation de plusieurs Monasteres, & il alla toûjours en augmentant , tant que les Religieux vécurent en paix & en union, & qu'ils observerent inviolablement leur regle. Mais étant tombés dans le relâchement, l'esprit de discorde se glissa parmi eux , & aprés la mort du Général Philippes dix-huitiéme Abbé du Mont-Vierge, ne pouvant convenir pour l'élection d'un successeur , chaque Monastere fut gouverné par des Doïens & des Prévôts, qui étoient absolus & indépendans, l'Ordre n'aïant point de Chef. Mais Dom Pierre Religieux du Mont-Vierge alla trouver le Pape Clement VI. à Avignon, & obrint de ce Pontife l'an 1349. l'Abbaïe du Mont-Vierge , & le gouvernement de l'Ordre , qu'il tint pendant quarante ans : ainsi les Religieux perdirent le droit qu'ils avoient d’élire leurs Généraux. Aprés la mort du Général Dom Pierre arrivée en 1381. Barthelemi fut Géneral jusqu'en l'an 1390. & eut pour successeur Palamides, qui permuca l'Abbaïc du Mont-Vierge pour celle de faint Pierre ad Ara avec le Cardinal Hugues deChypre,qui fut le premier Abbé Commendataire du Mont-Vierge,& mourut l'an 1433. Le second fut leCardinal Guillaume de Chypre: le troisiéme le Cardinal Jean d'Aragon, fils du Roi Ferdinand: le quatrieme leCardinal Olivier Caraffa, Archevêque de Naples, qui ofta à ce Monastere le riche trésor qu'il conservoir du Corps de saint Janvier, dont ce Cardinal enrichit fon Eglise. Enfin le cinquiéme & dernier Abbé Commendacaire fut le Cardinal Louis d'Aragon , neveu du Roi de Naples, qui remit cette Abbaïe entre les mains du Pape Leon X. à condition qu'elle feroit unie pour toûjours à l'Hôpital de l'Annonciade de

ce qui fut executé l'an 1515. & les Gouverneurs de cet Hôpital en prirent possession le 18. Decembre de la même année.Čes Gouverneurs, qui font ordinairement cinq Gen

و

Naples

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »