Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CONGRE

.

qu'ils eussent proposé d'abord les trois autres suivans. 1o. De tenir des Chapitres Provinciaux tous les trois ans, & non pas GATION DE tous les ans , comme il se pratiquoit dans la Province de Mayence. 2o. Que les Peres du Chapitre pourroient déposer les Abbés pour des fauces notables. 3o. Enfin que l'on établiroit des Visiteurs pour tous les Monasteres qui entreroient dans l'union. Ils indiquerent un autre Chapitre à Passaw pour l'année suivante;mais le nombre des Abbés & des Pro cureurs des absens ne fut pas si grand que dans celui d'Er . phord, & ceux qui s'y trouverent resolurent encore de se conformer

pour les cérémonies de l'Eglise à l'Abbaïe de Melek : mais il n'y eut point de Congregation formée , & soumise à un Chef ou Superieur Général : cela n'aïant été executé que sous le Pontificat du Pape Urbain VIII.

Gaspar, Abbé de Mele K , avoit invité dès l'an 1618. les Abbés d'Autriche à venir à Melek, afin de convenir ensemble des moïens necessaires pour former une Congregation dans cet Archiduché. Les Abbés de Krembs. Munster Garsten,des Ecossois de Vienne,d’Altembourg, Gottweich, & Celle-Marie s'y trouverent, & resolurent de s'unir ensemble, & de former une Congregation sous un Chef. Le Prieur de Garstein avoit déja dressé des Constitutions

pour être observées dans cette nouvelle Congregation. Elles furent examinées dans l'Assemblée,qui trouva qu'elles étoient trop génerales , & qu'elles ne pouvoient être également observées dans les Monasteres. On chargea Reiner, Prieur de Melek d'en faire d'autres qui convinlient à tous ces Monasteres. Mais les troubles que les Protestans avoient excités presque dans le même tems dans la Bohême & dans l’Autriche, obligerent les Abbés de differer l'établissement de leur Congregation jusqu'à l'an 1623. qu'il fut fait. Gaspar Abbé de Melek étoit mort, & Reiner Sou. Prieur, qui avoit été chargé de dresser les Constitutions de la Congregation, lui avoit succedé. La premiere chose qu'il fit après avoir reçu du souverain Pontife la confirmation de son élection fut d'inviter les Abbés d'Autriche de se trouver à Melek pour conclure cet établissement, dont le projet avoit été dressé dès l'an 1618. Il s'en trouva onze qui y donnerent les mains , & qui reçurent unanimement les Constitutions

que l'Abbé Reiner avoit dressées. Ils écrivirent à Constantin

Еe iij

CONGRE

[ocr errors]

Abbé de saint Bavont, de la Congregation du Mont Cassin, CATION D& le prierent d'en demander la confirmation au Pape Ur

bain VIII. qui l'accorda par son Bref de l'an 1625. Ces Constitutions furent imprimées l'année suivante. Cette Congregation étoit pour lors composée des Abbaïes de Melek, Gottweich, Krembs-Munster, Lambach , des Ecosfois de Vienne, de Garsten , d’Altembourg, Monsée , Seittenstaden, Kleinck, & Celle. Marie. Elle devoit être gouvernée par un Président ou Superieur Général, qui devoit être élu tous les deux ans , & qui pendant ce tems- là devoit faire une fois la visite de tous les Monasteres. 11 devoit aufli y avoir un Visiteur dans chaque Province , qui devoir faire tous les ans la visite des Monasteres de cette Province , à moins que le Prélident ne la fîc lui-même.

Peu de tems après il se forma une autre Congregation en Suabe; mais l'an 1630. l'on proposa de réunir toutes les Congregations d'Allemagne & de n'en faire qu'une,& même d'y faire entrer tous les Monasteres qui n'étoient d'aucune Congregation. L'Abbé de Fuldes qui étoit pour lors de la Congregation du Bursfeld conçut le premier ce dessein. Il obtint permission du Pape & de l'Empereur de faire une Arsemblée Générale de tous les Abbés d'Allemagne. Elle se fit à Ratisbonne au mois de Mars 1630. l'Abbé de Fuldes y préfida & y aslista au nom de la Congregation de Bursfeld, l'Abbé de Krembs-Munster , au nom de la Congregation d'Autriche , les Abbés d’Andechs & de Prufening comme Députés des autres Abbés de Baviere, & le Pere Romain Hay comme Procureur de la Congregation de Suabe. On Y.

dressa seulement les préliminaires de cette union , & l'on convoqua une autre Assemblée Générale pour l'année suivante , qui devoit se tenir encore à Ratisbonne. L'Abbé de Fuldes s'y trouva aussi avec les Abbés de saint Maurice & J'Haftafeld pour la Congregation de Bursfeld. L'Abbé d'O. chtenhusen Visiteur de la Congregation de Suabe s'y trouva pareillement au nom de cette Congregation. Les Abbés de Garsten & le Prieur de Gottweich furent Dépucés , par la Congregation d'Autriche, & l'Abbé de faint Pierre de Saltzbourg représentoit les Abbés de ces Diocèses. Il y fue résolu que chaque Monastere garderoit ses Observances particulieres ou qu'ils feroient union avec la Congregation de

MELIK.

Bursfeld, jusqu'à ce que l'on eût pris d'autres mesures dans Congrela premiere Assemblée qui se tiendroit & où deux Abbés de cation DX chaque Province se trouveroient. On envoïa des Procureurs à Rome & à la Cour Imperiale pour informer le Pape & l’Empereur de ce qui s'étoit fait, & avoir leur consentement pour former cette Congregation Générale de tous les MonaIteres d'Allemagne. Mais dans le tems que l'Abbé de saint Pierre de Saltzbourg qui avoit été Député de l'Assemblée pour aller dans tous les Monasteres solliciter les Abbés d'enza trer dans cette union, se disposoit à executer sa commission, l'irruption que les Suedois firent dans l’Empire en rompit tous les projets. Elle n'eut point de lieu , & tout ce que produisirent Yes Assemblées qu’on avoit tenues , fut l'éredion de la Congregation de Salczbourg , composée des Monasteres de ce Diocese qui s'unirent ensemble l'an 1641. dans un Chapitre qui se tint à saint Pierre de Saltzbourg où se trouverent l'Abbé de ce Monastere avec ceux de saint Vit, & de Bourn. Les Abbés d’Osliak & de saint Paul y envoïerent leurs Procureurs. Cette Congregation subsiste encore, aïant presentement neuf Monasteres. Celle d'Autriche se maintenoit encore l'an 1644. comme il paroît par quelques Bulles du Pape Urbain VIII. qui lui accorda cette année des Indulgences : mais il semble que par la mort de ce Pape qui l'avoit approuvée & qui arriva presque dans le même tems, elle ait été éteinte , car il n'en est plus fait mention depuis ce tems-là. Les Congregations qui subsistent en Allemagne presentement sont celles de Bursfeld dont nous rapporterons l'origine dans le Chapitre suivant, de Suisse, de Saltzbourg, qui ont chacune neuf Monasteres,de Suabe au Diocêfe de Constance qui a onze Monasteres, de Suabe au Diocese d'Ausbourg qui a sept Monasteres , d'Alsace Brisgaw qui a cinq Monasteres, & de Baviere quia dix-neuf Monasteres. Cette derniere fut érigée sous le nom de l'Ange Gardien ou des Exempts , sous le Pontificar d'Innocent XI. le Président ou Superieur Général est élu'tous les trois ans , & le premier Chapitre se tint a la fin de l'an 1686.

Quoique les Monasteres d'Allemagne qui suivoient les cerémonies & Observances de Meleck ne fiffent point un corps de Congregation avant leur union qui fe fit en 1623. ( comme nous l'avons dit ci-devant ) ils sedisoient cependant

GATION DE EURSFIL Di.

Conori de la Congregation & de l’union de Meleck : car lorsqu'on

voulut unir ensemble les Réformes de Melec K, de Castel & de Bursfeld , comme nous dirons dans le Chapitre suivant, les Monasteres qui suivoient les differentes Observances de ces Réformes , envoïerent des Députés au Chapitre Provincial qui se tint l'an 1496. à Salgenstad , où ceux de la Ré. forme de Meleck prirent la qualité de Députés de l'union de Melec K, aussi bien que ceux des Congregations de Castel & de Bursfeld qui le dirent Députés de l'union de ces Congregations, comme il paroît par les Actes de ce Chapitre : Deputati vero Patres & Commissarii nostri hi sunt , ex unione Mellicenfium Reverendiffimi Patres in Elchingen & Wiblingen , ex unione Castellensiun S. Ægidii in Morimberga & S. Crucis in Werden ; ex unione Curfeldenfium in monte S.Jacobi extra muros Moguntinos & S. Martini Spanheim.

Anselmus Schramb. Chronic. Mellicense , feu Annales Monast. Mellicenfis.

CHAPITRE X X VIII.
De la Congregation de Bursfeld en Allemagne.
Ous avons déja dit que le Pape Benoît XII. voulant

de
tr’aucres choses que l'on tiendroit tous les ans des Chapitres
Provinciaux. Pour cet effet il divisa cet Ordre en plusieurs
Provinces. Celle d'Allemagne sous le nom de Mayence, fut
composée des Monasteres litués dans les Diocèses de Ma-
yence , de Spire ; de Wirtzbourg , d'Ausbourg , de Con-
stance , de Strasbourg, d'Eichstet, de Coire, d'Halberstad,
de Werden , d'Hildesheim, de Paderbon , de Bamberg;
& de Worme ; mais les intentions de ce Pontife ne furent
gueres executées en certe Province , & il y avoit déja long-
tems qu'on n'y cenoit plus ces sortes de Chapitres Provin-
ciaux lorsque le Concile de Constance qui avoit été indiqué
par le Pape Jean XXIII. & qui s'assembla l'an 1414. cita
tous les Abbés de l'Ordre de saint Benoît des Monasteres de
la Province de Mayence pour se trouver au Concile qui les
obligea l'an 1417. d'executer la Bulle de Benoît XII. &
de tenir à l'avenir des Chapitres Provinciaux. Pour obéïr

donc

[ocr errors]

1

GATION OE
BURSFELD.

donc au Concile ils tinrent aussi-tôt un Chapitre dans le Mo- Congre: nastere de saint Pierre de la même ville dans lequel on dressa · des Constitutions qui furent approuvées dans le même-tems par le Concile qui obligea tous les Abbés presens & les Procureurs de ceux qui étoient absens de jurer sur leur ame, qu'ils les observeroient & feroient observer par leurs Religieux, & qu'ils les feroient recevoir dans la même année.

Dés l'an 1404. Othon Abbé de Castel en Baviere & du Diocèse d'Eichster , avoit introduit une Réforme particuliere dans son Monastere qui avoit été reçuë dans quelques autres de la Baviere & de Suabe qui formerent une Congregation que le Concile de Constance approuva. Il y eut ausi une autre Réforme qui commença l'an 1418. dans le Monastere de Meleck & qui fut reçuë par plufieurs Monasteres d'Allemagne qui se disoient de la Congregation de Melec k comme nous avons dit dans le Chapitre précedent.

Mais la plus celébre fur celle de Bursfeld, dont les fondemens furent jettés par Jean de Meden Religieux de l’Ab-! baïe de Rheinhausen. Comme il avoit aslisté au Concile de Constance en qualité de Procureur de son Abbé , & qu'il avoit juré avec les autres de faire recevoir les Constitutions qui y avoient été approuvées pour la Réforme de l'Ordre de faini Benoît dans la Province de Mayence, étant de retour dans son Monastere, il exposa aux Religieux tout ce que le Concile avoit ordonné à ce sujet, & le jurement auquel on l'avoit obligé d'y faire recevoir la Réforme ; mais les Reli-, gieux de cette Communauté se mocquerent de tout ce qu'il leur dit , & sur ce qu'il ne cessoit point de leur representer que sa conscience étoit chargée de faire obferver les Decrets du Chapitre & les Ordonnances du Concile', à caufe du jurement qu'il avoit fait, ils lui dirent qu'ils s'en mettoient peu en peine & qu'ils n'avoient aucune part dans fon jurement.

Othon Duc de Brunsvick & fà femme fæur du Landgrave de Thuringe demeuroient

pour

lors à Gamond qui n'étoit pas fort éloigné de Rheinhausen ; comme cette Princesse avoit beaucoup de pieré, ce Religieux s'adressa à elle, la priant d'emploïer son autorité pour faire recevoir la Réforme dans son Monaftere. Mais cet expedient n'arant pas un meilleur succès que sesexhortations,la Ducheffe convaincuë de l'obstination des Religieux de Rheinhausen à ne poine

Tome VI.

eu

FE

« AnteriorContinuar »