Imágenes de páginas
PDF
EPUB

VALLADO
LID.

[ocr errors]

CONGRElection du Général, qui au lieu de deux ans qu'il restoit dans
GATION D' cet Office, l'exerceroit dans la suite pendant quatre ans : ce

qui s'observe encore. : les Religieux de cette Congregation
ne gardent plus présentement une clôture fi rigoureule. Ils
ont des Constitutions à peu près semblables à celles de la
Congregation du Mont-Cassin, joüissent des mêmes Privi-
leges,& ont un Breviaire particulier,qui fut imprimé à Paris
en 1704

Ils étoient autrefois habillés de couleur tannée, & leur ha-
billement consistoit en une robe de cette couleur, & un sca-
pulaire noir: ce qui a fubfifté jusques vers l'an 1950, que
le Pape Paul III. les obligea de se conformer pour l'habille
ment aux Moines de la Congregation du Mont-Cassin.

L'un des premiers Monasteres qui fut uni à cette Congre-
gation, fut l'Abbaïe de saint Jean de Burgos , comme nous
Pavons déja dit ; elle avoit été fondée l'an 1091. par faint
Lesmes, A bbé de la Chaise-Dieu en France, qui alla en
Castille à la priere de la Reine Constance, femme d'Alfonse
VI. qui voulut conjointement avec cette Princesse que ce
nouveau Monastere fût incorporé & uni à l'Abbaïe de la
Chaise-Dieu , à laquelle il a été sollmis jusqu'en l'an 1436.
qu'il en fur séparé sous le regne de Jean I 1. Ce Prince à la
priere des Religieux Espagnols, qui se lassoient d'être sous
I'obéissance des François, eut recours à l'autorité du Pape
Eugene IV.& obtint de ce Pontife un Bref adressé à l’Evè-
que
de Burgos , pour

, pour examiner les inconveniens qui arri-
voient de l'union de ces deux Monasteres. Ce Prélat, après
avoir écouté les Religieux, qui alleguerent que cette union
leur causoit un cort confiderable, à cause des voïages qu'ils
étoient souvent obligés de faire en France , affranchit le
Monastere de Burgos de la soûmission & de l'obéissance
qu'il devoit à l’Abbaïe de la Chaise-Dieu. Il en fic sortir les
Religieux qui y étoient, qu'on envoïa en d'autres Monaste-
res , & mit en leur place des Religieux de celui de S. Benoît
de Valladolid,auquel il unic le Monastere de Burgos L'Abbé
& les Religieux de la Chaise-Dieu se plaignirent au Pape
du tort qu'on leur faisoit de soustraire de leur dépendance
un Monastere fi considerable, dont ils étoient en possession
depuis près de trois cens cinquante ans. Le Pape renvoïa
cette affaire à l'Abbé de Cardaigne , qui approuya ce que

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

GATION DE

LID.

ز

l'Evêque de Burgos avoir fait , & l'Abbaïe de la Chaise- CoN:REDieu perdit ce Monastere, qui fut aussi uni à la Congrega

VALLADO tion de Valladolid.

La célébre Abbaïe de saint Sauveur d'Onie y fut aussi unie en 1455. par le Pape Calixte III. Ce Monastere fur d'abord fondé pour des Religieuses vers l'an 1011. par Dom Sanche Comte de Castille, qui eut pour successeur Dom Garcias 11.son fils. Après la mort de ce dernier,qui fut assalsiné par les enfans du Comte de Vela l'an 1033. Dom Sanche Roi de Navarre, qui avoit épousé la Princesse Elvire, four de Dom Garcias, herita de la Castille , & fic sortir les Religieuses du Monastere de faint Sauveur d'Onie, pour y mettre en leur place des Religieux de Cluni: Ce Monastere devine si riche & fi puissant dans la suite, qu'il a possede jusqu'à cent trente-huit , tant villes , que bourgs & villages, où l'Abbé & les Religieux avoient toute Jurisdi&tion Civile & Criminelle. Il fut exemté de celle de l'Ordinaire ; & immédiatement soûmis au saint Sége. Ilavoit aussi plus de soixante & dix Prieurés de sa dépendance, dans la plupart desquels il y avoir des Religieux, & l'Abbé d'Onie étoit autrefois Grand-Aumônier des Rois de Castille. Les divisions qui arriverent entre les Religieax de ce Monastere , y firent introduire les Réformés de faint Benoît le Roïal de Valladolid par

autorité du Roi Henri IV. les divisions ne cesserent pas pour cela , les anciens Religieux ne pouvant souffrir que leur Abbé ne fùc élu que pour deux ans,

ans , après lesquels il falloit proceder à une nouvelle élection suivant la pratique de la Réforme de Valladolid , eurent recours au Pape Innocent VIII. qui leur permit d'élire leur Abbé

pour un tems plus long , & les dispensa d'en demander la confirmation à t'Abbé de Valladolid : ce qui dura jusqu'en l'an 1521. qu'ils renoncerent à ces Privileges , & demanderent d'être parfaitement unis avec ceux de Valladolid : ce qui leur fut accordé. Depuis ce tems-là l'Observance Réguliere y fut gardée si exactement, & la clôture perpetuelle y fur observée avec tant de rigueur , que Dom Pierre de la Ruë , qui avoit été nouvellement élu Abbé, étant sorti de fon Monastere

pour aller prendre un repas , auquel certaines Eglises étoient obligées envers lui, le Comte de Haro en aïant été averti , le fit déposer en plein Chapitre. Ce Monastere a produit plusieurs

LID.

CONGRE- personnes illustres par leur science, entr'autres , un Pierre GATION DE Ponce, qui à ce qu'on prétend , trouva par la subtilité de fon

esprit, l'art de faire parler des muets , entr'autres les deux freres & la fæur du Connêtable de Castille,& un Conseiller du Roïaume d'Aragon.

L'Abbare de saint Sauveur de Celle-Neuve, sur les confins du Roïaume de Galice, au pied du mont Leborire ou Leporare , proche la riviere de Sorgue, dans l'Evêché d'o. rense, fut aussi unie à la Congregation de Valladolid par le Pape Jules 11. l'an 1506. Elle fut fondée vers l'an 935. par saint Rosinde , premierement Evêque de Dume , ensuite de Mondonedo,& enfin de Compostelle, qu'il quitta pour prendre l'habit de faint Benoît dans l'Abbaïe de Celle-Neuve , dont il fut Abbé dans la suite. Ce Monaftere est devenu l'un des plus considerables d'Espagne , par les donations qui y ont été faites,&par les privileges queles Rois lui ont accordés. Il est Seigneur de plusieurs bourgs & villages , avec haute, moïenne & balle Justice, & la plûpart des lieux de la dépendance sont considerables ; le seul bourg de Villar , où il est situé, contient plus de cinq mille habitans ; & l'Abbé nomme un Grand-Bailli , qui jure de défendre & de conserver les biens de cette Abbaïe, & qui connoît de tous les differens qui font entre ses Vassaux, fur lesquels il a toute Jurisdiction. Cet Office eft ordinairement possedé par grands Seigneurs du Roïaume. Cette Abbaïe a droit , aullibien que quelques autres de l'Ordre de S. Benoît,d'exenter de toutes tailles & impositions Roïales cinquante deux de ses Vassaux & Officiers, privilege qui lui fut accordé par les Rois Dom Sanche & Ferdinand IV.& le même Ferdinand accorda encore la moitié de cette grace & franchise à tous les Officiers de l'Abbaïe; voulant qu'ils fussent affranchis de la moitié du païement des tailles & des subsides. Elle nomme à plus de deux cens Cures , & elle avoit autrefois plus de cinquante Monasteres de fa dépendance , outre un grand nombre d'Hôpitaux. Cette Abbaïe étoit immédiatement follmise au saint Siege : elle avoit une Jurisdiction presque Episcopale dans tous les lieux, & sur toutes les Eglises qui en dépendoient , & l'Abbé étoit & est encore à présent Archidiacre d'Orense. L'Abbaïe de Najara aufli unie à la Congregation de Val

ladolid

les plus

« AnteriorContinuar »