Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ORDRE

cantara. Andreas Mendo, de Ordinibus Militaribus. Angel. Manriq. Annal. Ord.Cistere.Chrysoft.Henriq. Regul. & con- p’Alcanftitut. Ord.Cift

. &Cong. Milit. Bernard Giustiniani, Hift.Chronologiche degli ord. Militari. Favin , Theatre d'honneur « de Chevalerie. Mennenius, Belloi , Schoonebek & Herman, dans leurs Hist. des Ord. Militaires. Dom Rodrigue de Tolede & Mariana.

[merged small][ocr errors]

S

Des Chevaliers de l'Ordre d'Alcantara , anciennement

ap-
pellés de saint Julien du Poirier.
I l'on en veut croire Ange Manrique dans ses Annales

de Cîteaux, l'Ordre d’Alcantara qui a d'abord été appellé de saint Julien du Poirier ou del Peyrero, pritson origine l'an 1156. & eut pour Fondateurs deux Freres nommés Suarez & Gomez, qui par le conseil d'un Ermite bâtirent une forteresse sur les frontieres de Castille dans le Diocese de Ciudad Rodrigo pour résister aux Maures, & lui donnerent le nom de s. Julien du Poirier. Il ajoûte qu'ils y mirent des Chevaliers pour la garder , & que l'an 1158. Odon Archevêque de Salamanque , qui étoit de l'Ordre de C-1 teaux , leur prescrivit une maniere de vie. Mais François de Radez dit que l'origne de cet Ordre est inconnuë , & que ce qu'il y a de certain , c'est que l'an 1176. il y avoit des Freres à saint Julien du Poirier, comme il paroît par un Privilege qui leur fut accordé par le Roi Ferdinand cette même année.

Quoiqu'il en soit,cet Ordre fut confirmécomme Religion Militaire par le Pape Alexandre III. l'an 1177. à la priere de Gomez qui n'avoir que le titre de Prieur , & il lui permit de recevoir des Chapelains, faisant défense à ceux qui entroient dans cet Ordre , d'en sortir fans la permission du Prieur. II n'est point parlé dans cette Bulle de la maniere de vie ni de la Regle qu'ils devoient suivre ; mais celles qu'ils obtinrent dans la suite , font connoître qu'ils suivoient la Regle de faint-Benoît mitigée , comme la gardoient les Chevaliers de Calatrava dont ils prirent aussi dans la suite les Obseryances.

ORDRE D'ALCANTARAN

L'on ne sçait pas non plus quel étoit leur habillement. François de Radez dit que quelques-uns prétendent que ce Chevaliers avoient des habits honnêtes à la maniere des Sé. culiers , & que les Chapelains pertoient l'habit Clerical;mais que les uns & les autres pour se distinguer des Séculiers poré toient un petit scapulaire. Ange Manrique dans ses Annales, fe récrie fort à ce sujet contre Radez , & dir que la raison pour laquelle Radez leur donne cet habillement, c'est qu'il a eu horreur en parlant des Ordres Militaires, de tout ce qui avoit rapport au Monachisme. Pour lui il prétend que les Chevaliers de saint Julien du Poirier portoient au commencement l’habit des Religieux de Cîteaux:mais que comme il n'étoit pas commode pour aller à la guerre, ils prirent ensuite un Chaperon avec un petit scapulaire large comme la main, & long d'un palme & demi,qu'ils porterent toûjours jusqu'en l'an 1411. que l'Antipape Benoît XIII. leur permit de quitter ce chaperon & ce scapulaire, & de porter une croix verte : ce qui est expressément marqué dans la Préface des Statuts de cet Ordre rapportée par le mêmeManrique en ces termes. El habito de los de la orden del Pereyro , fue ab principio el mismo que praian los monges de S. Bernardo , g porfer del algun impedimento para el exercitio militar , tomaron en su lugar unos Capriotes, con unas Cbias tan anchas como una mano , y tan largas como palmo y medio. Ainfi je ne sçai sur quoi est fondé Schoonebek dans fon Histoire des Ordres Militaires , lorsqu'il dit qu'ils portoient dans le commencement pour marque de leur Ordre une ceinture rouge.

Le Prieur Gomez prit enfuite le titre de Grand-Maître dont il or tint la confirmation du Pape Lucius 111. qui approuva de rechef cet Ordre l'an 1183. ordonnant aux Che valiers de fuivre la Riegle de saint Benoît mitigée, selon leurs Statuts propres pour des personnes destinées à la les exemta en même tems de la jurisdiction de l'Archevêque de saint Jacques , & des Evêques de Lamego, Ciudad Rodrigo, Salamanque, Coria & Viseu: il est fait mention dans la Bulle de ce Pontife des biens que l'Ordre poffedoir déja , sçavoir faint Julien del Peyrero & ses dépendances,la Raygadas , Turpino , Herrera , Colmenar, Almendraseca & une métairie à Ponseca. Le Grand-Maître & ses fuccef

guerre. II

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

ORDRE D'ALCANTARA.

seurs acquirent dans la suite d'autres héritages, & s'emparerent de plusieurs places sur les Maures.

Ce Grand- Maître & ses Chevaliers servirent Ferdinand Roi de Leon dans la guerre qu'il eut avec Alphonse I. Roi de Portugal , qui s'étoit ligué avec les Maures : mais le mê. me Alphonse aïant eu depuis la guerre avec ces Infideles, vint allieger la ville de Badajoz qu'ils occupoient. Le Roi de Leon qui prétendoit que cette ville étoit de son domaine, marcha contre ce Prince pour l'obliger à lever le fiége de cette place , dont il prétendoit s'emparer lui-même. Il appella à son secours les Chevaliers de saint Julien du Poirier, qui refuserent d'y aller , disant que selon leurs Statuts, il ne leur étoit pas permis de combattre contre les Chrétiens , à moins qu'ils ne fussent ligués avec les Infideles. Ils ne furent pas néanmoins si scrupuleux dans la suite, puisqu'ils porterent les armes contre leurs Souverains.

Gomez étant mort l'an 1200. Dom Benoît Suarez ou Sugiz fut son successeur , & fir de nouveau approuver son Ordre par le Pape Innocent 11 1. Aprés la mort DomNugno Fernandez lui succeda , & fut troisiéme Grand-Maître: ce fut de son tems que le Roi de Leon aïant conquis sur les Maures la ville d'Alcantara dans l’Estramadoure, il la donna aux Chevaliers de Calatrava , à condition qu'ils y établiroient unCouvent de l'Ordre qui seroit Chef de l'Ordre de Calatrava dans le Roïaume de Leon, comme Calatrava l'é toit dans celui de Castille. Les Chevaliers de Calatrava y demeurerent pendant cinq ans :mais le Grand- Maître voïanc qu'il falloit trop de Chevaliers pour défendre cette place, qui d'ailleurs étoit trop éloignée de Calatrava,il la donna avec l'agrément du Roi à l'Ordre de saint Julien du Poirier, à condition que les Chevaliers de Calatrava & ceux de saint Julien du Poirier , seroient unis ensemble, comme étant tous de l'Ordre de Cîteaux ; que le Maître de saint Julien du Poirier & les Chevaliers de cet Ordre , seroient visités

par le Maître de Calatrava , qui ne pourroit établir dans l’Ordre de saint Julien aucun Prieur qui fut Moine, & que

le Maîtrede cet Ordre assisteroit à l'élection du Maître de celui de Calatrava : ces conditions ne furent pas cependant executées: car les Maîtres de l'Ordre de saint Julien du Poirier n'aïant pas été appellés à l'élection de celui de Calatrava, ils

« AnteriorContinuar »