Imágenes de páginas
PDF
EPUB

D'ALCAN
TARA

Ordri fit si bien par ses prieres & ses remontrances,qu'il se contenta

de le faire mettre dans un cachot, où il demeura encore huic mois , après lesquels il en sortit pour la seconde fois : car François de Solis qui servoit la Reine Isabelle, heritiere de la Couronne de fon frere Henri, aïant eu le malheur de tomber de cheval dans une bataille , & ne pouvant se relever, pria un homme qui passoit de lui rendre ce service : mais celui-ci qui avoit été Domestique du Grand-Maître de Monroi , trouvant l'occasion de venger son Maître, lui passa fon épée au travers du corps,& le tua. De Monroi aïane

appris la mort, ne negligea rien pour engager Mofo

à le délivrer ; ce qui lui réülit. Se voïant en liberté, il assembla des troupes, avec lesquelles il entra sur les Terres de la Duchesse de Placentia , où il s'empara de quelques places. Comme le Duc de Placentia terroit le parti du Roi de Portugal, qui dispueoit la Couronne de Castille & de Leon aux Rois Catholiques Ferdinand & Isabelle, ce Prince & cette Princesse écrivirent au Grand-Maître , pour l'engager à continuer la

guerre qu'il avoit entreprise contre le Duc de Placentia,& à poursuivre comme ennemis tous ceux qui étoient entrés dans les interêts du Roi de Portugal : ainsi il s'empara de beaucoup de places au nom des Rois Catholiques, Ferdinand & Isabelle. Mais il prit lui-même dans la fuite le parti du Roi de Portugal, & enfin par le Traité de paix qui fut fait entre ces Princes en 1479. un des articles portoit que les Rois Catholiques pardonneroient au Grand-Maître; & qu'il renonceroit à cette Dignité. Par ce moïen Dom Jean de Zuniga fut paisible poffesseur de la Grande-Maitrise, jusqu'en l'an 1494. qu'il s'en démit en faveur du Roi Ferdinand, qui en prit poffeffion comme Administrateur, en consequence d'une Bulle qu'il avoit obtenuë du Pape Innocent VIII. dès l'an 1492. & qui fut confirmée par

fon successeur Alexandre VI. afin d'empêcher que les GrandsMaîtres d'Alcantara ne se liguassent à l'avenir avec le Roi de Portugal. Zuniga fit bâtir un Couvent de cet Ordre à Villanueva de la Serena , où il se retira avec trois Chevaliers & trois Freres Chapelains. Il obtint ensuite une Bulle dır Pape,qui exemtoit ce Couvent de la Jurisdiction du GrandMaître d’Alcantara , en cas que cette Dignité fût rétablie en titre, & de celle des Rois d'Espagne, tant qu'ils seroient

Administrateurs

D'Avis.

Administrateurs de cet Ordre. Il fut ensuite pourvû de ORDRE l'Archevêché de Seville, & le Pape le fit Cardinal.

Cer Ordre a trente-sept Commanderies, dans lesquelles sont comprises les Dignités de Clavier & de Sacristain Majeur ou Grand-Trélorier , & il est Seigneur de cinquantetrois Bourgs ou Villages en Espagne. Il y a les mêmes Dignités que dans l'Ordre de Calatrava. Les Chevaliers ont presque aussi les mêmes Statuts. Leur habit de cérémonie consiste pareillement dans un grand manteau blanc;& ce qui les distingue des Chevaliers de Calatrava , c'est la croix verte fleurdelisée,qu'ils portent sur le manteau du côté gauche. Ils font ausli un quatrieme veu, de soûtenir & defendre l'Immaculée Conception de la sainte Vierge. La Grande Maîtrise fut dans la suite annexée à la Couronne d'Espagne par le Pape Adrien VI. avec celles des Ordres de saint Jacques & de Calatrava , & les Chevaliers eurent aussi la permission de se marier en 1540. Ils ont pour armes un Poirier avec deux entraves.

Francisco Radez,Chron. de las Ordenes y Cavall. de Santa lago Calatrava y Alcantara. Francisco Caro de Torez,Hift. de las ordenes Militares de Sant-lago, Calatrava y Alcantara. Andreas Mendo, de Ordinibus Militaribus. Angel. Manriq. Annal. Ord. Cister

. Chrisostom. Henriquez, Regul. & Constitut. Ord. Cister. Bernard Giustiniani , Hift. Chronol. de gli Ord. Milit. Favin, Mennenius, Belloy, Schoonebeck & Herman , dans leurs Hist. des Ord. Milit. Dom Rodric de Tolede & Mariana.

[ocr errors][ocr errors]
[blocks in formation]

Q

Des Chevaliers de l'Ordre d'Avis.
UOIQUE l'Ordre d'Avis soit plus ancien que ceux de

Calatrava & d’Alcantara,nous ne lui donnons néan-
moins rang qu'après ces Ordres, à cause qu'il a été soûmis a
celui de Calatrava. Il y en a qui font remonter son origine
jusqu'à l'an 1147. & qui disent que du tems d’Alphonse,
premier Roi de Portugal,quelques Gentilshommes s'étant
unis ensemble pour combattre contre les Maures , firent en-
we eux comme une espece de societé sans s'engager à aucun

Tome VI.

ORDRE væu n'y a aucune maniere de vie particuliere , n'aïant d'au

tres obligations que de combattre les Infideles & de suivre le
Roi dans ses armées : que ce Prince leur donna pour Maître
Dom Ferdinand Rodrigue de Monterio : que leur societé
s'appella la nouvelle milice , & queces Chevaliers pendant le
siége de Lisbonne s'étant rendus maîtres du château de Ma-
fra , le Roi leur en fit don.
Il fe
peut

faire que cet Ordre ait commencé dès l'an
1147. mais il ne fut établi en forme de Religion Militaire
que l'an 1162. & le premier Grand-Maître'n'a point été Fer-
dinand Rodrigue de Monterio , ce fut un Prince François
parent du Roi, qui se nommoit Pierre, & qui prenoit la qua-
lité de Pair de France comme il paroît par l’A &te primordial
de l'Institution de cet Ordre , dont l'original est conservé
(au rapport de Bernard Britto dans ses Chroniques de l'Or-
dre de Cîteaux ) dans les Archives du Couvent d'Alcoba za
du même ordre; lequel Acte, qui est daté des Ides de l'Ere
1200. est signé de l'Archevêque de Brague pour tout le
Roïaume;de l'Evêque de Conimbre pour les Seigneurs de la
Cour"; de celui de Lisbonne pour tout le Clergé; de Pierre
parent du Roi & Pair de France comme Maître de la nouvelle
milice
pour

lui & pour tous ses Chevaliers. Petrus proles Regis, Par Francorum & Magister nova militia,pro parte mea, & meorum militum confirmo omnia & approbo; de Ferdinand Rodrigue Monteiro seulement comme Chevalier : Ferdinane dus Roderici Monteiro , miles nova militia approbo & confirmu; & de six autres Chevaliers.

L'on voit par cet Acte,qu'Ange Manrique a inseré tout au long dans ses Annales de Cîteaux,& que les Chevaliers d'Avis ont aussi fait mettre à la tête de leurs Statuts , que cette nouvelle milice fut établie en Religion Militaire en présence du Roi Alphonse des Seigneurs de la Cour, & du Legat du Papé, par Jean Zirica Abbé de Tarouca-, qui preserivit aux Chevaliers leur maniere de vie, & leurs obligations, qui confistoient à défendre par les armes la Religion Catholique, exercer la charité , garder la chasteté , porter un habit de Religion qui devoit consister en un capuce & un petit scapus laire fait de maniere qu'il ne pût pas les empêcher de combattre. La couleur & la forme de leurs habits ordinaires étoient à leur choix : mais le scapulaire & le capuce de ,

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
« AnteriorContinuar »