Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

peu de

ORDRE De rech Roi de Seville, vint avec une puissante armée en Pora
S. MICHELE tugal, & voulut l'alliéger dans cette ville,où il étoit avec une

poignée de monde, ne s'attendant point à avoir un fi puis-
fant ennemi sur les bras : d'un autre côté aïant appris que le
Roi de Leon ,avec lequel il n'étoit pas en trop bonne intelli-
gence, venoit aussi en Portugal, il appréhenda qu'il n'y vînt
pour donner secours à Albarch : c'est pourquoi il prit la ré-
Iolution d'aller combattre ce Prince Maure avec le
monde qu'il avoit,avant que le Roi de Leon l'eût joint,& qu'il
eût formé le fiége deSantaren. Il commença aussitôt à donner
les ordres necessaires pour marcher à l'ennemi,dont la grande
multitude ne fut pas capable d'ébranler son courage : au con-
traire, persuadé que Dieu , qui avoit fait tuer par un de fes
Anges cent quatre-vingt cinq mille Soldats de l'armée de
Sennacherib, n'étoit pas moins puissant pour le délivrer de
fes ennemis qu'il l'avoit été pour sauver Israël ; il le pria
avec ferveur de lui envoïer un bon Ange qui marchât de-
vant lui , & porta la crainte & l'épouvente de la grardeur de
son bras, dans le cæur de ces blasphemateurs de son saint
nom, qui ne venoient que pour opprimer son peuple & pro-
faner fon Temple. Sa priere fut exaucée ; car il ses attaqua
avec tout le bon succès poslible : mais s'appercevant dans le
fort du combat que les Maures avoient enlevé le grand
étendart du Roïaume, & s'étant fait jour au milieu des en-
nemis pour le reprendre, il fut visiblement assisté par l'Aro
change faint Michel dans cette action d'intrepidité , qui
acheva de mettre la confusion dans l'armée ennemie, qui
fut presque toute taillée en pieces. Une victoire fi miracu-
leule remplissant le coeur de ce Prince d'une juste reconnois,
sance envers fon Liberateur , il ne se contenta pas de faire
bâtir une Chapelle en fon honneur dans le Couvent d’Alco-
baza de l'Ordre de Cîteaux ; mais afin d'en perpetuer la
memoire jusqu'à la fin des siécles , il institua un Ordre Mi-
litaire, qu'il appella de l'aile de saint Michel , à cause que
dans le combat il n'avoit vû qu'une aile , qui couvrant tout
Je corps de cet Archange, ne lui laissoit voir que sa main

, - avec laquelle il lui marquoit les endroits où il devoit don

Alfonse resta trente jours dans le Couvent d'Alcobaza , pour y rendre graces à Dieu , tant à cause de cette victoire

ner.

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Chevalier de S. Michel
en Portugal en habit de Ceremonie

14

L'aile D1
S. MICHEL

qu'il avoit remportée fur les Maures , qu'à cause que le Roi ORDRE DE
de Leon, qu'il croïoit n'être venu en Portugal que pour
donner secours à ces Infideles, étoit venu au contraire pour
l'aider à les vaincre, & faire la paix avec lui. Ce fut pendant
le séjour qu'il fit dans ce Monastere, qu'il prescrivitaux Che-
valiers de l'Ordre de l'aîle de saint Michel leurs obligations.

Personne n'y pouvoit entrer qu'il ne fût Noble & de la
Cour de ce Prince : ceux qui avoient combacu avec lui de-
voient être préferés. Celui qu'on recevoit devoit jurer en-
tre les mains de l'Abbé d'Alcobaza,qu'il seroit fidele à Dieu,
au Pape & au Roi : l'Abbé d'Alcobaza avoit seul le pouvoir
de donner la marque de l'Ordre. Les Chevaliers devoient
reciter tous les jours , soit en tems de guerre soit en tems de
paix, les mêmes prieres que les Convers de l'Ordre de Cî-
teaux étoient obligés de dire. Chaque Chevalier à la rece-
ption devoit donner cinquante sols pour les réparations de
la Chapelle de faint Michel dans l'Eglise d’Alcobaza. La
veille de la Fête ils devoient se trouver dans cette Abbaïe
pour y assister à Vêpres , à Matines , & à la Messe à laquelle
ils devoient communier des mains de l'Abbé, revêrus de
chapes blanches , à la maniere de celles des Convers de Cî-
teaux. L'Abbé d'Alcobaza devoit avoir toute Jurisdiction
fur

eux, & pouvoit les excommunier s'ils vivoient mal, & qu'ils ne voulussent pas quitter leurs concubines. Ils pouvoient se marier , & s'ils avoient eu des enfans de leurs femmes, il ne leur étoit pas permis de passer à de secondes nôces; mais ils étoient obligés à la continence. Ils devoient avoir dans leurs écus une aile , sans autre marque, & devoient coûjours la porter dans le tems de paix. Leur principale obligation étoit d'être doux & humbles, de reprimer les superbes, de donner secours aux femmes , principalement aux Nobles, aux filles & aux veuves, de défendre la Foi, de combattre ses ennemis, & d'obéïr à leurs Superieurs. Leur nombre étoit à la volonté du Roi, & ceux qu'il avoit choisis étoient enyoïés à l'Abbé d'Alcobaza, pour recevoir la marque de l'Ordre, qui consistoit dans une aîle rouge, qu'ils portoient sur un manteau ou chape blanche, & cet Abbé leur faisoit prêter ferment & leur lisoit ces Statuts. Mais cet Ordrene sublista que sous le regne d'Alfonse, & de son fils Sanche I. & il n'en reste plus que la memoire.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ORDRE DE

Angel. Manriq. Annal. Ord. Cistert. Tom. II. ann. 1167. CHRIST. Chryfoftom. Henriquez, Regul. Constitut. c Privileg. Ordo

Cift Mennenjus , Bernard Giustiniani , Herman, & Schoos nebek, dans leurs Hift. des Ord. Milit.

[blocks in formation]

Des Chevaliers de l'Ordre de Chriff. 'ORDRE de Christ en Portugal est du nombre de ceux possedoient de grands biens dans ce Roïaume. Le Roi Dom Denis vosant de quelle utilité ces Templiers lui avoient été pour la défense des frontieres du Roïaume des Algarves , contre les entreprises des Maures, resolut après leur suppression d'instituer un autre Ordre Militaire en son Roïaume , dont le principal soin feroit de le défendre contre ces mêmes Infideles : ce qu'il executa l'an 1317. aïant donné à cet Ordre le nom de JESUS-CHRIST, afin que sous un nom aulli faint & aussi favorable , les Chevaliers pussent faire de plus grands progrès sur les ennemis de la Foi. Il envoïa ensuite à Rome Dom Jean Lorenzo en qualité d'Ambassadeur, pour en obtenir la confirmation du Pape Jean XXII. ce qu'il luiaccorda par une Bulle du

14:

Mars 1319où il établit cet Ordre sous le nom de Milice de Jesus-Christ, & le soumit à la Regle de faint Benoît , & aux Constitutions de Cîreaux , que les Chevaliers de Calatrava observoient leur accordant les mêmes privileges dont cet Ordre jouissoit ; ilordonna de plus que l'Abbé d'Alcobaza recevroit au nom des souverains Pontifes le ferment de fidelité du GrandMaître, qu'il seroit tenu de faire dans le terme de douze jours après son élection. Le premier Grand-Maître fut Dom Gilles Martinez, qui avoit été Chevalier de celui d'Avis, & le second fut Dom Jean Lorenzo, qui avoit sollicité la confirmation de cet Ordre.

Les Chevaliers furent mis en poffeffion des biens des Templiers que le Pape avoit unis à ce nouvel Ordre par fa Bulle de confirmation. On établir d'abord leur résidence à Castro Marino, dans le Diocese de Faro ; mais l'an 1366. ils furens transferés à Thomar,à sept lieuës de Santaren, sous le

gouvernement

« AnteriorContinuar »