Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

CHRISI.

mateur Antoine de Lisbonne obrint du Pape Pie V. la con- ORDRE nz
firmation de tous ses Couvens par une Bulle de l'an 1567.
qui les exemtoit de la Jurifdiction de l'Abbé d'Alcobaza &
de toutes autres visites , hors des Visiteurs qui auroient été
élûs dans les Chapitres de cette Congregation dont le Cou-
vent de Thomar fut établi Chef. Comme en vertu de cette
Bulle ces Religieux ne prétendoient point dépendre des Che-
valiers , on voulut les supprimer dans la suite. Le Roi. Seba-
stien s'adressa pour cet effet au Pape Grégoire XIII. l'an
1576.qui pour empêcher cette supression ordonna que te
Roi comme Grand-Maître de l'Ordre de Christ auroit juril-
di&ion sur eux , que la maifon de Thomar & le College de
Conimbre feryiroient de seminaire où les Prêtres de l'Ordre
feroient élevés , qu'ils y apprendroient la Grammaire, la
Philosophie & la Theologie, qu'on y feroit leçon des cas de
conscience, & qu'à la fin de l'année te Prieur de Thomar & le
Recteur de Conimbre donneroient avis au Roi du progrès
qu'ils auroient fait : qu'à l'avenir aucun ne pourroit être re-
çû ni faire profesion dans l'Ordre autre part que dans le
Couvent de Thomar : que ceux qui avoient fait profession
dans la Réforme persevereroient dans cet état; que tant qu'ils
demeurerojent dans le Couvent de Thomar , ils ne pour-
roient pas quitter leur habit monachal , mais que si le Roi
les envoïoit hors du Roïaume, ils pourroient pour lors por-
ter un habit clerical avec un scapulaire , & qu'enfin il seroit
à la liberté du Roi de fixer le nombre des Freres pourvû qu'il
n’excedât pas celui de trois cens.

Il y a aussi en Italie un Ordre Militaire sous le nom de ORDRE DE
Jesus-Chrift, qui fut inftitué par le Pape Jean XXII. à
peu près dans le même tems que celui de Portugal. Mais les
Chevaliersd'Italie ne sont pas obligés à faire preuve de no-
blesse,comme ceux de Portugal auquel ils ont été aggregés,
fans pouvoir néanmoins prétendre à leurs Commanderies.
Ils ont auffi les mènes Statuts & sont seulement appellés
Chevaliers à Brevet. L'Abbé Giustiniani dans fon Histoire
des Ordres Militaires dit qu'il servit de parain à un de ces
Chevaliers , auquel le Patriarche de Venife donná l’Habic
de cet Ordre , en vertu d'un Bref du Pape Innocent XI,

Angel. Manriq. Annal. Ord. Cister. Chrysostom. Henriq.
Regul. Conftitut." & Privileg. ord. Ciftet. Andreas Mendo,

CHRIST LA
ITALII.

[ocr errors]

HOSPITA. de Ord. Militar. Laurentius Perez Caryalho, Elucidat. Ordo

Lusitania. Mennenius , Bernard Giustiniani , & Schoonebeck, dans leur Hist. des Ordres Militaires.

LIERS DE
BURGOS.

CHAPII E IX.
Des Freres Hospitaliers de Burgos.
LFONSE VIII. Roi de Castille aïant fait bâtir lecé-
Ali

lebre Monastere de Nôtre-Dame la Rojalle,communément appellée De las Huelgas, à Burgos pour des Religieuses de l'Ordre de Cîteaux dont nous avons parlé dans le Tome precedent Chap. 33. fic encore construire un forc bel Hôpital au même lieu l'an 12 1 2.pour y recevoir les pelerinsquialloient à faint Jacques & à Nộtre-Dame de Guadaloupe:& comme il youloit rendre le Monastere de las Huelgas le plus celé, bre de toute l'Espagne par les Privileges qu'il lui accorda , il lui soůmit aussi cet Hôpital , dont il donna le gouvernement à l'Abbesse , à condition qu'elle ne pourroit point vendre ni aliener les biens appartenans à cet Hôpital ni les appliquer au profit de son Monastere. Il voulut au contraire qu'en cas que les revenus de cet Hôpital ne fussent pas suffisáns dans la fuite pour l'entretien des Pelerins , le Monastere de las Huelgas , fournît de son superflu pour leurs besoins; mais bien loin que ce Monastere se soit trouvé dans cette obligation, les revenus de l'Hôpital se sont au contraire tellement augmentés dans la suite, qu'ils surpassent du triple ceux du Monastere, quoiqu'il soit un des plus riches d'Espagne.

L'on mit d'abord dans cer Hôpital douze Freres Convers de l'Ordre de Cîteaux pour avoir foin des Pelerins , ce qui a continué jusque vers l'an 1474. que sous le gouvernement de l’Abbesse de las Huelgas Urraque de Orosco, ces Convers quitterent l’habit de Cîteaux, à l'exemple des Chevaliers de Calatrava,& prirent des habits seculiers, sur lesquels ils mirent la croix de cet Ordre, y ajoûtant seulement dessus une tour d'or : mais les Chevaliers de Calatrava s'y étant opposés, ils quitterent la croix & retinrent la cour d'or, qu'ils porterent seulement pendant quelque tems pour marque de leur societé : & sous le gouvernement d’Eve de Mendoza, qui avoit succedé à Urraque de Orosco l'an 1508. ils ob

« AnteriorContinuar »