Imágenes de páginas
PDF
EPUB

T. VI.P. 76

Frere

hospitalier de Burgos

18

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

BURGOS

ز

tinrent du Pape Jules II. la permission de reprendre la croix Hospira. de Calatrava, aïant faussement exposé à ce Pontife que le LIERS DE Roi Alfonse les avoit tirés del'Ordre de Calatrava pour leur donner le soin de cet Hôpital ; & les Rois Catholiques Ferdinand & Isabelle, comme Administrateurs de cet Ordre, leur permirent aussi de porter cette croix avec une tour d'or au milieu , afin que par cette tour ils fussent distingués des Chevaliers de Calatrava. Mais l'an 1516. ils eurent un scrupule d'avoir obtenu cette permission sur un faux exposé, ils a voüerent leur faute à Leon X. qui les releva des censures qu'ils avoient encouruës,& confirma la Bulle de Jules II.

Cependant l'Evêque d'Oxima aïant fait la visite du Monastere de las Huelgas vers l'an 1587. avec deux Abbés de l'Ordre de Cîteaux de l'Observance d'Espagne, & en même tems visité l'Hôpital de Burgos comme une dépendance de ce Monastere, il ne put souffrir queces Hospitaliers qui dans leur origine étoienc des Freres Convers de l'Ordre de Cîteaux , eussent quitté l'habit de cet Ordre pour en prendre de soïe à la maniere des Seculiers,& qu'ils se fussent qualifiés Chevaliers : c'est pourquoi il les fit sortir de l'Hôpital & les dispersa en differens Monasteres de l'Ordre de Cîteaux, leur aïaut assigné des revenus suffisans pour vivre, & mit en leur place des personnes plus régulieres. Mais cette Réforme ne dura pas long-tems , les Freres Hospitaliers qui avoient été chassés decet Hôpital y retournerent, & ils ont toûjours retenu jusqu'à présent la croix de Calatrava avec une tour d'or au milieu. Chacun de ces Hospitaliers reçoit tous les ans de l'Hôpital cinq censécus pour son entretien, le Précepteur mille écus , & les autres Officiers à proportion. Ce Précepteur & les Officiers, sont nommés

par

l'Abbesse de las Huelgas. Après qu'ils eurent obtenu du Pape Leon X. la Bulle dont nous avons parlé,ils voulurent se soustraire de l'obéissance de cette Abbesse sous le gouvernement d'Eleonor de Mendoza , & élurent leur Précepteur & les autres Officiers. Mais l’Abbesse s'étant opppsée à cette nouveauté, il fut ordonné que la nomination du Précepteur & des autres Officiers appartiendroit à l’Abbesse. Il y a dans le même Hôpical un lieu destiné pour recevoir les femmes, qui sont servies pardes personnes de leur sexe. Ang. Manriq. Annal. Ord. Cistert. Tom. III.

ORDRES DE
MONTESA
ET D'ALFA-
MA.

[blocks in formation]

Des Chevaliers des Ordres de Montesa de faint

Georges d'Alfama.
L

E Pape Clement V. asant resolu d'unir les biens de

l'Ordre des Templiers à celui des Hospitaliers de saint Jean de Jerusalem, Jacques Roi d'Aragon , supplia ce Pontife par le moïen de ses Ambassadeurs, qu'il avoit envoïés au Concile de Vienne, que les biens des Templiers en son Roïaume ne fussent point unis à l'Ordre des Hospitaliers , mais qu'ils fussent affignés pour la fondation d'un nouvel Ordre Militaire , dont le principal Institut feroit de faire la guerre aux Maures : & afin d'exciter le Pape à lui accorder la demande , il l'informa de l'état du Roïaume de Grenade, & du grand nombre d'Infideles qui y étoient. Nonobstant cette demande du Roi d'Aragon, le Pape ne laissa pas

de donner la Bulle de la condamnation des Templiers, par

laquelle il unissoit tous leurs biens à l'Ordre des Hospitaliers: mais la Sainteté faisant attention à la demande de ce Prince, en excepta tous les biens qu'ils pofTedoient dans les Roïaumes d'Efpagne : & afin de ne rien faire fans connoissance de cause, avant que d'accorder au Roi sa demande , il écrivit à tous les Princes qui possedoient les Roïaumes d'Espagne , qu'ils lui envoïassent des personnes de probité, capables de lui bien expliquer les raisons qu'ils avoient, pour que ces biens qui étoient dans leurs dépendances,ne fussent pas

follmis à la Loi générale.

Le Roi d'Aragon qui n'avoit point d'autre motif que celui qu'il avoit déja fait alleguer par les Ambassadeurs , fic representer de nouveau au Pape & dans des termes plus preffans, la necessité qu'il y avoit d'établir un nouvel Ordre Militaire pour refilter aux Maures de Grenade : & afin que fa Sainteté n'eût aucun soupçon sur la fincerité de fes intentions , il ordonna à fes mêmes Ambassadeurs de lui dire que s'il vouloit lui accorder la demande, il donneroit à cer Ordre,Montesa , dans le Roïaume de Valence,qui étoit une place forte & imprenable ; mais qu'en cas qu'ils vissent qu'il perlistât dans la resolution qu'il avoit prise d'unir les biens

1

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
« AnteriorContinuar »