Imágenes de páginas
PDF
EPUB

des Templiers situés dans son Roïaume à l'Ordre des Hol- ORDRES DE pitaliers, ils lui declarassent qu'il seroit obligé pour la sureté MONTESA de ses Etats , de s'emparer de dix-sept places fortes qui fama. avoient appartenu aux Templiers , & de retenir les revenus qui en dépendoient pour entretenir les garnisons. Le Pape mourut sans avoir rien déterminé ; mais son successeur Jean XXII. accorda à ce Prince ce qu'il demandoit , & l'Ordre de Montesa fut institué l'an 1316. sous le nom de Nôtre-Dame de Montesa. On donna à cet Ordre tous les biens que

les Templiers possedoient dans le Roïaume de Valence,& même ceux qui appartenoient à l'Ordre des Hospitaliers de saint Jean de Jerusalem , ausquels on donna

pour

les dédommager les biens qui avoient aussi appartenu aux Templiers dans l'Aragon. Ce furent dix Chevaliers de l'Ordre de Calatrava qui prirent les premiers l'habic de l'Ordre de Montesa : Alvarez de Luria & Mendofa, ausli Chevaliers de Calatrava, en dresserent les Statuts , à la priere du Roi d'Aragon , & du Grand-Maître de l'Ordre de Calatrava , Dom Garcias Lopez de Padilla : ce qui fait qu'il a toûjours été de la dépendance de celui de Calațrava, & follmis à la jurisdiction, visite & correction du Grand-Maître de cet Ordre , conjointement avec l'Abbé de sainte-Croix, ou à son refus de celui de Valdegna, tous deux de l'Ordre de Cîteaux ; & ces deux Abbés ne voulant pas accompagner le Grand- Maître de Calatrava dans cette visite, il la peut faire seul ou nommer des Commissaires.

Le premier Grand-Maître de Montesa fur Guillaume Erilli. Il y en eut quatorze de suite, & le dernier fut Dom Pierre-Louis Galcerande Borga : car après la mort Philippe 11. Roi d'Espagne fut declaré par le Pape Administrateur perpetuel de cet Ordre: ce qui fut aufli accordé pour les {uccesseurs.

Ces Chevaliers portent une croix de gueules pleine sur un habic blanc. Ils obrinrent de grands Privileges & Immunités des Papes Alexandre IV. Sixte I V. Jules II. Leon X. Clement VII. & Paul II1. mais particulierement de Leon X. qui leur accorda les mêmes exemtions, privileges & immunités dont jouissoient ceux de Calatrava , & de Paul III. qui leur permit de se marier & de tester. Ils reçurent la Bulle de ce Pape dans leur Chapitre Genéral qui se tint l'an 15728

ORDRE DE

.

L’Ordre de saint Georges d’Alfama furinstitué l'an 1201. SALONGES à Saint Georges d’n lfama, dans le Diocese de Tortose , &

fur approuvé par le faint Siege l'an 1363. il fut uni à celui de Montesa l'an 1399. par l'Ănti-pape Benoît XIII. qui étoit reconnu pour legitime Pontife en Espagne , & cette union fut confirmée dans le Concile de Constance.

Silvest. Maurol. Mar. Ocean. di tutt. gl. Relig. lib. 2. Du Pui, Histoire de la condam. des Templ. Mennenius, Bernard Giustiniani , Herman & Schoonebek , dans leurs Hist

. des Ord. Milit.

ORDRE DE S. MAURI CE ET DE S. LAZARE.

CH A P II R E X I.
Des Chevaliers de l'Ordre des faints Maurice Lazare

en Savoye
L

A plâpart des Historiens qui ont parlé de l'Ordre de

saint Maurice en Savoye en attribuent l'Institution à Amedee premier Duc de Savoye, qui fut ensuite Anci. Pape sous le nom de Felix V. & disent que ce Prince aïant abandonné les Etats à ses enfans , le retira dans la solitude de Ripaille avec quelques Seigneurs de la Cour , où il institua l'Ordre des Chevaliers de saint Maurice , voulant qu'ils fussent vêtus d'une soûtane & d'un chaperon gris avec un bonet , & les manches d'un camelor rouge & une ceinture d'or avec un manteau sur lequel il y avoir une croix pommetée de taffetas blanc. Mais il est certain que cet Ordre n'a : commencé que l'an 1572. qu'il eut pour Instituteur le Duc Emanuel Philbert, & que leur habit de ceremonie consiste aujourd'bui en une grande coule ou manteau rouge cramoifi,doublé de taffetas blanc , sur lequel il y a une croix aussi de taffetas blanc pommeté & bordé de bandes vertes aux quatre angles. Si l'Abbé Giustiniani eût lu la Bulle de Gregoire XIII.du 16.Septembre de la même année, il n'auroit pas

dit dans son Histoire des Ordres Militaires , qu'on ne: voïoit point sur quel fondement Barbosa avoit mis l’Institution de cet Ordre en l'an 1572. fous Emanuel Philbert , & qu'apparamment il s'étoit trompé , aïant pris l’union de l'Ordre de saint Lazare qui fut faite la même année avec celui de saint Maurice pour l'Institution même de celui de

laint

saint Maurice. Il est vrai que le Pape Gregoire XIII. par ORDRE DES une Bulle du 13. Novembre 1572. unit l'Ordre de saint La- SAINTS zare à celui de saint Maurice ; mais il n'y avoit pas plus de ETLAZARE, deux mois que l'Ordre de saint Maurice avoit été institué par le Duc Emanuel Philbert,auquel le Pape en avoit accorde la permission par une autre Bulle du 16. Septembre de la même année où il n'est fait aucune mention qu'il y eût déja eu en Savoye un Ordre de saint Maurice.

Le Pape y declare que ce qui porta ce Prince à instituer cet Ordre , c'étoit pour s'opposer à l'herésie qui s'introduifoit en ce tems-là dans plusieurs Provinces, & dont les frontieres de Savoye étoient menacées à cause du voisinage de Geneve, qui étoit le centre de l'herésie de Calvin , d'où elle s'étoit répanduë aux environs , & par la Bulle d’union

que ce Pape fit de l'Ordre de saint Lazare à celui de saint Mau. rice le 13. Novembre de la même année,il y repere l'institution qui avoit été faite depuis peu de celui de saint Maurice sous la Regle de Cîteaux par le Duc Emanuel Philbert , & dit qu'il ne fait cette union qu'après avoir consideré que ce seroit un grand avantage d'unir l'ancien Ordre de faint Lazare qui n'avoit plus de Grand Maître, & qui étoit beaucoup déchủ de son ancienne splendeur, à celui de saint Maurice qui ne venoit

que

de naître : Si hanc veterem ( Militiam) illi nova & nunc nafcenti adjungeremus.

On ne peut guere lire cette Bulle qu'on ne jette en même tems les yeux sur celle de l'institution de l'Ordre de saint

aurice ; puisqu'elles se trouvent de suite toutes deux,dans le Bullaire Romain , & par consequent Barbosa, Tamburin & plusieurs autres Ecrivains ont raison de dire que l'Ordre de saint Maurice en Savoye ne fur institué que l'an 1572. par le Duc Emanuel Philbert. L'union de celui de saint Lazare à cet Ordre ne fut faite qu'après la mort de Jannot de Castillon qui en étoit Grand-Maître, & qui mourut à Verceil la même année 1572. comme nous avons dit ailleurs. Cer Ordre a pris depuis ce tems-là le nom des faines Mausice & Lazare.

Ces Chevaliers font veu de pauvreté, d'obéissance & de chasteté conjugale. Ils suivent la Regle de Cîteaux, doivent combattre pour la défense de la Foi Catholique , peuvent se marier une fois seulement à une vierge, & le Pape Clement Tome VI.

I

ORDRE DES VIII. leur accorda en 1596. de pouvoir posseder des BeneSAINTS. fices ou des pensions sur des Benefices jusqu'à la somme de ENLAZARE. 400. écus.L'Ordre a beaucoup de Commanderies,& a deux

principales maisons , l'une à Turin & l'autre à Nice, où les Chevaliers vivent en commun. L'an 1619. le Duc Charles Emanuel ordonna que la croix de l'Ordre feroit blanche & pommetée par les bouts avec des bandes vertes aux quatre angles pour marquer l'Ordre de saint Lazare. Mais les Chevaliers ne s'étant pas mis en peine d'executer les Ordres de če Prince,la Duchesse Christine de France veuve de Victor Amedee , & tutrice de son fils le Duc Charles Emanuel II. fit executer l'Ordonnance du Duc Charles Emanuel I. & marqua la grandeur des croix,défendant aux Clercs & aux Religieux Chapelains de l'Ordre d'en porter d'or émaillée de blanc, comme les Chevaliers , devant la poitrine ; mais leur ordonna d'en porter une de laine blanche cousuë sur le manteau , excepté les Prélats de l'Ordre qui seroient Chevaliers de Justice , & auroient fait preuves de noblesse.

Lorsqu'on reçoit ces Chevaliers à la profession ils promettent d'être fideles au Duc de Savoye & à ses successeurs, de porter l'habit & la croix de l'Ordre, de venir au Chapitre lorsqu'il se celébrera , de dire chaque jour le Pseautier abbregé en l'honneur de Jesus-Christ , de la sainte Vierge & des saints Maurice & Lazare , de jeûner les Vendredis ou Samedis,de garder la chasteté conjugale , la charité & l'hofpitalité envers les lépreux, d'observer les Statuts de l'Ordre, de ne point aliener les biens dépendants des Commanderies, & de ne les point donner à ferme pour un long-tems , ni à bail amphiteotique sans le consentement du Duc de Savoye.

Bernard , Giustiniani , Hift. Chronolog. de gl. Ord. Mil. Silvest. Maurol. Mar. Ocean. di cut. gl. Relig. Mennenius, Herman & Schoonebeck , dans leurs Hist. des Ord. Milir.& Bull. Rom.

« AnteriorContinuar »