Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DE CAVALERIE,

CO N T EN ANT

LA CONNOISSANCE,

L'INSTRUCTION;
ET LA CONSERVATION
DU CHE VA L.
Par M. DE LA GUERINIÈRE; Ecuyer du Roi.

T O M E P R E MI E Ro

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

M. DCC. LXI X.
AVEC APPROBATION ET PRIVILEGE DU ROI.

}

Chez

GANE AV, rue Saint Severin.
SAILLANT, rue S. Jean de Beauvais.
DE LORMEL,

rue du Foin.
DESAINT,
PISSOT,

Quai de Conti.
HOCHEREAU,
BAU CHE,
DAVITZ, Quai des Augustins.
BABUTY,
GUILLYN,

rue du Hurpoix.
DIDOT,
BAIDLY, Quai des Augustins.
Veuve SAVOYE,

rue S. Jacques. DELALAIN,

}

A SON ALTESSE

MONSEIGNEUR

LE PRINCE CHARLES DE LORRAINE,

COMTE D'ARMAGNAC, DE CHARNY, &c.

Pair & Grand Ecuyer de France, Chevalier des Ordres du Roi, Lieutenant Général de les Armées, Gouverneur & Lieutenant Général de Sa Majefté en la Province de Picardie, Artois, Boulonois, & Pays reconquis, Grand Sénéchal héréditaire de Bourgogne, Gouverneur des Ville & Citadelle de Montreuil-sur-Mer.

[blocks in formation]

Je ne puis justifier la témérité avec laquelle j'ose présenter à VOTRE ALTESSE,

a iij

[ocr errors]

un Ouvrage si peu proportionné à fes lus mieres, que par l'application & la protection dont vous honorez ĽArt de la Cavalerie , à l'exemple des plus grands Princes. Il est vrai , MONSEIGNEUR, que ces connoisances profondes devroient sedoubler - mes craintes ; mais je suis raf: suré par la bonté qui accompagne toutes les grandes qualités qu’on admire dans la personne de VOTRE ALTESSE, E dont l'auguste nom de Lorraine peut seule remplir les idées , mieux que la plus vive éloquence, Si je ne suis point allez lleureux pour mériter une approbation qui seroit au - dessus de tous les éloges , je me flatte , du moins MONSEIGNEUR, que VOTRE ALTESSE me fera grace' en faveur du motif qui m'a fait entreprendre cette Ecole de Cavalerie pour l'utilité des Gentilshommes qui font leurs Exercices , & dont je me çroirai

[ocr errors]

2

toujours trop récompensé par l'avantage de vous donner un témoignage public du profond respect avec lequel j'ai l'honneur d'être,

MONSEIGNEUR,

De Votre Altele,

Le très-humble, & très

obéiffant Serviteur, DE LA GUERINIERE.

« AnteriorContinuar »