Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[merged small][merged small][ocr errors]

On juge, on fait le capable, Sur-tout le jeune homme éventé, - Voilà la fable; Eft-il donc fi redoutable? Que dit-il? fubtilité;

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Quand le Public favorable
L'approuve representé,
Voilà la vérité.

DANAU S.

Reprefentée le 21 Janvier 1732

I. VAUDEVILLE. Muf.p.34

A Mans, la fortune

Ne fait point d'un cœur

Le parfait bonheur :
Dans la plus commune
Vos tendres defirs,

Sans bien, fans richeffe,
De votre tendreffe

Tirent vos plaifirs.

De mon fort Lincée

Doit être jaloux,

Tous mes noeuds font doux;

Ma flâme approuvée

Remplit tout mon cœur ;

Ma maîtreffe eft belle,

[ocr errors]

Je lui fuis fidele,

C'eft-là mon bonheur.

Hypermnestre eft Reine
Lyncée eft charmant,
Mais de mon amant
Je fuis fouveraine :
Comme il eft mon Roi,
Son cœur eft mon trône,
L'amour m'y couronne,
C'eft affez pour moi.

II. VAUDEVILLE. Muf.p. 95.

[ocr errors]

L'Hymen eft d'abord plein de grace,
L'Amour allume fon flambeau
Mais il y trouve fon tombeau,
Et l'ennui vient prendre sa place:
Pour rendre heureux votre lien,
Confervez-vous toûjours fidelles,
Car vos chaînes font éternelles,
Jeunes époux fongez-y bien.

LE PERE.

Ecoutez ce confeil, mon gendre;
L'Hymen eft un joug bien pefant,
Pour l'adoucir, mon cher enfant,
Soyez toûjours fidele & tendre ;

Pour vous faire un heureux deftin;
De peur que l'Amour ne s'envole,
Tenez-vous tous les deux parole,
Et fignez-la foir & matin.

LA MERE. .

Ecoutez mon conseil, ma fille;
Pour tâcher d'arrêter l'amour
Qui vous unit dans ce beau jour,
Soyez toûjours tendre & docile;
Pour rendre vos liens plus doux,
L'Hymen & l'Amour plus propices,
Repetez bien vos facrifices,
Car votre fort dépend de vous.

LE GENDRE.

Pour rendre heureuse votre vie,
Il ne faut donc que vous aimer;
Vos beaux yeux ont fçû me charmer,
Vous plaire est toute mon envie :
Soûtenez mes tendres defirs,
Ils font faciles à comprendre,
Et l'Amour vient vous les apprendre
Par la voix même des plaifirs.

LA FILL E.

De bon cœur j'en fuis l'interpréte,

Et s'il ne faut que vous aimer,

Pour vous plaire & pour vous charmer,
L'affaire fera bien-tôt faite ;

Pour

« AnteriorContinuar »