Imágenes de páginas
PDF
EPUB

comme tous ceux que vous venez de voir, eft rempli de tableaux en nombre, & d'un prix ineftimable: Corneille, Vignon, & Noel Corpel y ont le plus travaillé.

Paffant fur le palier du grand efcalier de marbre, vous entrerez dans L'APARTEMENT DU ROY, distingué en plufieurs piéces de cette maniére; la premiére est

LA SALLE DES GARDES, où les Gardes du Corps de Sa Majefté font leur fervice ordinaire: elle n'a de remarquable que le tableau de la cheminée, qui représente une action foutenue par ces Officiers. Enfuite, c'eft la Salle où Louis XIV mangeoit à fon grand couvert : il y a quelques peintures de différentes Batailles. D'ici on paffe dans

LE GRAND SALON, qui eft d'une richeffe & d'une beauté admirable : les glaces, les dorures, les peintures & les autres ornemens y régnent avec profufion, & en font un lieu digne d'un grand Roy. Remarquez particulierement la frife qui régne autour, avec des ouvrages de mofaïque & des bas reliefs, qui repréfentent des jeux d'enfans, & d'autres fujets : Cette piéce eft admirée des plus habiles gens.

Après, c'eft LA CHAMBRE DU ROY. Il vous eft facile de vous perfuader que rien n'eft de meilleur goût; mais en la voyant

vous en ferez convaincu. Le lit du Roy eft de velours cramoifi, d'une broderie d'or également belle & riche (quelquefois de damas ou drap d'or fuivant la faison) placé dans une alcove, enfermée d'une balustrade dorée. Les tableaux les plus exquis & du plus grand prix, que l'on changeoit de même que dans les autres appartemens dans les différentes faifons, ornent cette chambre royale, dont la fculpture eft toute dorée fur un fond blanc; les meubles, les glaces, &c. y font merveilleux.

LA SALLE DU CONSEIL, où le Roy Louis XIV. le tenoit, eft auprès. Vous y verrez trois excellens tableaux du fameux Poufit, un de Lanfranc, & autres.

Après la Salle du Confeil, il faut voir de fuite LE CABINET DU BILLARD, où vous en verrez un des plus grands, auquel ce Prince s'eft fouvent exercé. La beauté de ce cabinet confifte en un grand nombre de tableaux excellens; entr'autres l'enlèvement de J. C. en croix, de le Brun; c'est une de fes plus belles pièces. Plufieurs de Mignard, du Pouffin, du Carrache, du Guide, de l'Albane, & autres fameux Peintres : on a placé dans ce cabinet depuis environ dix années une horloge ou pendule fort curieuse; quand l'heure veut fonner, le cocq chante, & la ftatue du Roy paroît; Hercules

due de ce furprenant & incomparable Château neuf qui a plus de trois cens toifes de long, en y comprenant les aîles. Le comble eft orné de ftatues, de trophées, & de vafes, pofez fur la baluftrade qui réfur toute cette merveilleufe façade.

gne

Les ftatues du premier avant-corps repréfentent Novembre, Décembre, Janvier & Février. Sur celui du milieu, Juillet, Août, Septembre, Octobre, Diane & Apollon. Sur le troifiéme, Mars, Avril, Mai, Juin; les autres ftatues font l'Art & la Nature, Cérès, Bacchus, Comus, & le Dieu de la bonne chére. Les figures des niches font Hébé, & Ganiméde: les autres font Echo, Narciffe, Thétis & Galathée; Flore, Zéphire, Hyacinte & Clitie; Thalie, Momus & le Dieu Pan; la Mufique & la Danfe; Pomone, Verthume, une des Helpérides & la Nymphe Amalthée. L'aîle des Princes eft ornée de trente-deux ftatues de Divinitez & de Vertus ; il y en a autant fur l'aîle neuve du côté de la Chapelle, qui représentent les Arts.

Les Jardins du Château de Versailles fe diftinguent en grand & petit Parcs; qui. ont enfemble dix-neuf lieues de circuit.

LE PETIT PARC.

Le petit Parc remplit l'étendue depuis

le grand Canal jufqu'au Château par où vous commencerez à le voir. Tout y eft rempli d'objets auffi excellens que curieux; qui y font placez avec tant d'abondance que la vûe fe trouve auffi embaraffée à se fixer, que charmée de tant de beautez.

D'abord, ce qui fe préfente eft le Parterre d'eau ; mais avant d'y aller, examinez les ftatues & autres ornemens qui vous environnent. Sur la droite, c'est Diane, de Roger; & fur la gauche, Apollon, de Raon. Sur le grand perron il y a quatre ftatues de bronze fondues par les Kellers, adoffées au Château, qui font Siléne, Antinous, Apollon & Bacchus ; avec des vafes de marbre blanc d'une grande beauté: Autour du perron, il y a des Amours de bronze à cheval fur des fphinx de marbre dont l'excellence eft remarquable.

Defcendez ce perron pour éxaminer les piéces fuivantes; premierement, LE PARTERRE D'EAU. Vous y verrez deux grands baffins, qui ont chacun plufieurs jets d'eau, & une gerbe de trente pieds de haut. Remarquez huit groupes de bronze fondus par les Kellers, qui repréfentent des fleuves & des riviéres de France: ils font appuyez fur des urnes, un aviron en main, & entourez de Nymphes. A droite, c'eft la Garonne,la Dordogne, la Seine & la Marne; à gauche,

le Rône, la Saone, la Loire & une Nymphe. Les autres petits groupes font des Amours & des Nymphes; les pourtours font ornez de vafes de marbre & de bronze fort estimez.

Il y a auffi deux baffins de marbre d'un grand mérite, en face des deux angles; leurs jets d'eau fe changent en napes d'une beauté admirable: ils font ornez de groupes de bronze, de combats d'animaux. A droite, c'est un lion contre un loup, par Vancléve: & un lion contre un fanglier, de Raon. A gauche, un tigre contre un ours; & un limier contre un cerf, fondus par les Kellers, fur les modeles de Houzeau. Plus bas, dans une demie lune, c'eft LE BASSIN DE LATONE, dans lequel vous verrez un groupe de marbre fait de Marfy: qui repréfente Latone; Apollon & Diane fes enfans. Ce Baffin, qui a deux gerbes de trente pieds de haut, eft accompagné de païfans changez en grenouilles qui jettent de l'eau de tous côtez: les environs font ornez de quatorze beaux vafes, copiez fur des antiques par d'excellens Sculpteurs.

par

Il y a encore auprès deux autres Baffins dont les gerbes ont trente pieds, & quatorze vafes de marbre dans les pourtours: les groupes repréfentent les païfans de Licie métamorphofez.

« AnteriorContinuar »