Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ne où eft enfermé le menton de cette Sainte; le Roy Charles VI, fon Fils, & fon époufe font à fes pieds. Sur la gauche eft un baffin & une aiguierre de vermeil d'un grand prix. Remarquez au deffous une efpéce d'Eglife d'argent, c'eft un grand reliquaire qui conferve quantité de précieufes reliques. Les autres piéces font plufieursImages de vermeil, comme de S. Denis, de Sainte Catherine, de S. Nicolas, & de S. Léger. Les Couronnes du Sacre de Louis XIII. & celle des Funérailles de la Reine fon Epouse. Vous y verrez plufieurs Livres très anciens, dont les couvertures font fort riches les principaux font un Miffel de fept cens ans, & un Nouveau Testament écrit fur du vélin pourpre, quí a près de neuf cens ans.

Dans la troifiéme Armoire, vous verrez au milieu, le Chef d'or de S. Denis, Apôtre de la France: la Mitre eft toute remplie de pierres précieuses & de perles : ce Chef eft foutenu par deux Anges de vermeil un ; troifiéme qui eft au devant foutient un reliquaire d'or enrichi de pierreries, où eft un os de l'épaule de S. Denis. Sur la droite il y a un magnifique reliquaire qui renferme la main de l'Apôtre S. Thomas, qu'il mit dans le côté de Jefus Chrift: elle est vifible au travers d'un cristal. Sur la gauche

[ocr errors][ocr errors]

on voit un grand reliquaire de vermeil, où eft la machoire inférieure de S. Louis, ( la partie fupérieure eft à l'Abbaye de Poiffy) Ce reliquaire eft foutenu par Philippes le Hardi fon fils, & Philippes le Bel fon petitfils. Les autres font plufieurs reliques de S. Louis, & quelques ornemens de ce Saint Roy, comme fa Couronne d'or enrichie de pierreries, avec une Epine de la SainteCouronne de Nôtre-Seigneur, enchâffée dans un des rubis; fon Epée, fa Main de Juftice, l'Agrafe de fon Manteau Royal, & fon Anneau. Vous y verrez encore le Calice,laPaténe & les Burettes qui ont,à ce qu'on dit fervi à S. Denis ; le Calice & la Paténé de l'Abbé Suger. Le précieux manufcrit des Oeuvres de S. Denis l'Areopagite, couvert d'argent & de pierreries. Les Couronnes du Sacre de Louis XIV; & celle des Funé railles de la Reine fon Epoufe, & beaucoup d'autres chofes qui font d'un grand

mérite.

Dans la quatriéme Armoire, la piéce du milieu eft un grand Bufte de vermeil, qui renferme une partie du Chef de S. Benoist: la Mître & le tour du col font enrichis de pierres précieufes ; & fur le devant eft une partie du bras de ce Saint. Sur la droite il y a une grande Croix d'or enrichie de perles orientales, & de pierreries. Sur la gauche,

une grande Chapelle ou reliquaire appellé l'Oratoire de l'Empereur Charlemagne : cette pièce est toute remplie de pierres précieuses. La Couronne d'or de Charlemagne eft auprès,toute enrichie de pierreries: c'est cette Couronne qu'on met fur la tête de nos Rois le jour de leur Sacre. A côté est un Vafe fort admirable, étant d'une feule Agathe orientale & d'un travail infini : c'est une des plus confidérables piéces du Tréfor; les figures repréfentent une Baccanale, ou Fête des Anciens en l'honneur de Baccus. Les autres piéces font le Sceptre & la Main de Juftice de Charlemagne, fon Epée & fes Eperons; le tout d'or & enrichi de pierreries. Deux Livres fort précieux, dont l'un eft un Pontifical pour le Sacre des Rois; & l'autre, les Epîtres & Evangiles couverts d'or & de pierreries. La Couronne de Jeanne d'Evreux, femme de Charles IV: elle est d'or & chargée de diamans. Plufieurs Couronnes, Vases & autres piéces auffi curieufes que riches.

La cinquiéme Armoire eft remplie de trois grandes piéces confidérables: celle du milieu eft une grande Châffe, dans laquelle eft le Corps de S. Louis : elle eft de vermeil doré, enrichie de pierreries. Sur la droite, c'est le Chef de S. Pierre l'Exorciste, martyr: il eft de vermeil doré. Sur la gauche,

[ocr errors]

la Châffe de S. Denis : elle est toute couverte de larmes d'argent & de pierreries. Les Habits dont Louis XIV. étoit revêtu le jour de fon Sacre, fait à Rheims le 7 Juin 1654, qui confiftent en fon Manteau Royal, de velours cramoifi doublé d'hermines, parfemé de Fleurs de Lys d'or, fa Camifole de fatin rouge, fa Tunique, fa Dalmatique, & fes Bottines; ils remplif fent le tour de cette derniére Armoire;

De l'autre côté de la Salle, en face du Tréfor, vous verrez encore dans une grande Armoire plufieurs piéces rares & curieufes, dont le détail me méneroit trop loin. Les principales font une grande Corne de Licorne de près de fept pieds de long, & un Ongle de Griffon d'une groffeur prodigieufe: ces deux piéces furent envoyées à Charlemagne par Aaron, Roy de Perse. Une des Lanternes, qu'on dit avoir servi à la prife de Nôtre-Seigneur ; elle eft communément appellée la Lanterne de Judas. Le Jeu des Echets de Charlemagne : il est tout d'ivoire, & chaque piéce groffe comme le poing. Un Corps de chaffe de Roland, neveu de cet Empereur, & l'Epée de Turpin, Archevêque de Rheims ; l'Epée de la Pucelle d'Orléans, & quelques autres. Remarquez au deffus de cette Armoire une grande Chaife de cuivre doré, qu'on dit

auffi avoir fervi de Trône au Roy Dagobert.

Il ne vous reste plus à voir que l'intérieur de cette Abbaye, dont l'édifice eft très-ancien & très-grand; mais depuis quelques années on a commencé un fuperbe bâtiment nouveau, qui aura peu d'égal. Le rez de chauffée eft divifé en plufieurs Salles d'une grandeur & d'une beauté furprenante, qui ferviront pour recevoir les Princes, le Parlement, & les autres Cours Supérieures dans les Cérémonies où le Roy les invite. Le deffus de ce majeftueux bâtiment eft rempli de Dortoirs pour les Religieux qui y auront chacun leur chambre propre & commode. Cette Communauté a produit d'Illuftres & Sçavans Religieux de temps en temps, & toujours de Saints & zélez obfervateurs de la Régle de S. Benoift.

Vous pourrez voir dans la Ville les Eglifes & Paroiffes de S. Denis de l'Etrée, S. Remy, S. Martin, S. Jacques, S. Paul, la Madeléne, S. Michel, les trois Patrons, Sainte Croix, S. Marcel, & un HôtelDieu adminiftré par le Prieur de l'Abbaye, un Curé de la Ville, & trois Bourgeois. Les Couvens font, les Récollets, les Carmelites, les Annonciades, les Urfulines, & les Filles de Sainte Marie.

FIN.

« AnteriorContinuar »