Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Le Pallium.

Le Pallium est la marque des Archevêques; mais il ne le fut pas autrefois que du Pape ; c'étoit le signe de fa Jurisdiction spirituelle ; & de son pouvoir sur toute l'Eglise. Selon Eusebe de Cesarée ce fut saint Lin qui en introduisit le premier l'usage. D'autres écrivent , & avec plus de fondement , qu'aucun Pape avant Sylveftre ne l'avoit jamais encore porté , & que ce : fút celui-ci qui ayant reçû du Grand Constantin fon Pallium ou Manteau Iinperial , en fit un ornement Papal. Quoiqu'il en soit de-l'origine de cet Habit qu'il n'est pas ailé de bien découvrir, il fut communiqué aux Patriarches & aux Archevêques , mais à quelquesuns seulement, comme à celui d'Arles en France par une concession du Pape Symmaque , des mains de qui Vigile fut le premier qui le reçût ; comme à celui encore de Ravenne, Avec le temps il fut octroyé à tous les Archevêques generalement , &

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

même à quelques Evêques. Mais ce privilege fut general pour tous les Evêques de Grece. Ils le portent: quand ils célébrent , inais ils le quita tent quand on commence l'Evangile, & le reprennent un peu avant la Communion.

Quant à la forme du Pallium elle : n'a pas toûjours été la même : autrefois c'étoit un petit Manteau qui couvroit tout au inoins les épaules, & la poitrine, à peu près comme un Camail, mais sans capuchon , ce qu'on peut voir dans Eucher. Au-. jourd'hui ce n'est qu'une bande large d'environ quatre doigts en forme de petites bretelles qu'on attache sur les épaules avec trois épingles d'or ; il a un pendant par devant long d'un palme , & un par derriere de inême longueur. Sur ces bandes de couleur blanche on y remarque quatre croix rouges. Sa matiére n'est que de laine que l'on ne tond que sur des Agneaux le jour de sainte Agnès & que l'on donne ensuite à des Religieuses pour la travailler, Celui des Grecs qu'ils appellent - Ogrophorion n'a rien de

[ocr errors]

seinblable : il est peu different d'un Scapulaire de Religieux ayant deux : pieces d'un paline de large & toutes parsemées de croix , l'une par

devant & l'autre

par derriere , qui vont jufqu'au dessous des genoux & souvent même ju{qu'aux pieds

ce que nous avons vu de nos propres yeux.

Au reste entre ceux qui usent du Pallium . le Pape est le seul qui puisse le porter par tout ;

les autres ne peuvent le porter que dans leurs Eglises & en certaines Solemnitez ; quoique nous n'ignorons pas que par le passé il y a eu certains Archevêques qui s'en revêtoient hors l'Eglise , le portant

& en tous temps , & en tous lieux,

les , uns par usurpation , & les autres par privilege. Il nous reste à parler de la Thiare, de la Mythre, des Bonnets quarrez ; mais nous le ferons plus commodéinent & plus à propos

dans, le traité des Habits de Tête où nous entrons dès ce moment , & où le Lecteur trouvera des choses tres curieu... {es , & tres-agréables..

[ocr errors]

CHAPITRE XI.

[ocr errors]
[ocr errors]

Des Couvertures ou Habillemens de Tête , & de leurs sigxi

fications. Es Habillemens de Tête qui ne

furent , preiniérement , inventez que pour garantir de l'incommodité des Saisons cette principale partie de l'Homme devinrent dans la suite des Signes de distinction, & furene par rapport à differentes personnes, des marques d'honneur , de liberté, de Religion , & même des notes d'ignominie. C'est en ce sens principalement que nous devons les conliderer ; ce qui n'empêchera pas que par. incident nous ne nous arrêtions sur plusieurs autres circonstances qui regardent ces couvertures , qui pour être assez curieuses , & liées naturellement à nôtre sujet , ne déplairront: pas ( ainsi que nous l'esperons ) au

) Lecteur. Un incident bien amené

>

[ocr errors]
[ocr errors]

donne toûjours du relief au sujet principal que l'on traite : d'en gåter la beauté, il ne sert qu'à la relever.

au lieu

Des Bonnets.

Les Bonnets semblent avoir été les premiers Habillemens de Tèce ; car avant qu'ils eussent été inventez les Hommes ne fe couyroient la tête qu'avec un pan de leur Robe , ou de leur Manteau.

Les Bonnets n'eurent d'abord d'autre forme que celle de ceux donton use pendant la nuit ou de ceux dont se servent les Mariniers. L'eur figure étoit pyramidale , & la couleur noire fur celle que l'on aima au cominencement , & que l'on rechercha le plus volontiers dans cette efpece de coëffures. Si nous ne nous trompons pas,

les Garamantes Peuples de Lybie ont été, ou les premiers inventeurs des Bon

ou ceux qui ont donné occafion à leur invention ; & ce fut en partageant par le milieu , & en deux

nets

>

« AnteriorContinuar »