Imágenes de páginas
PDF
EPUB

épaules , & fort étroites vers les extrémitez. Sur cette veste l'on en jette une autre , mais moins longue ; c'est une espece de Sur-tout à manches larges.& courtes qui ne descendent qu'un peu au dessous du coude. Leur habit de tête est un bonnet rond & large par le bas , mais court & étroit par le haut ayant la forme de Corne; & ce bonnet est different selon les differentes saisons de l'année ; mais toujours il est d'une propreté enchantée. En Eté ils ont le col tout nud., & en Hyver ils le couvrent d'un collet de fatin ou de peau large d'environ quatre doigts.

Habit des Tartares.

Les Tartares sont habillez à peu près comme les Chinois, mais ils ont cela de particulier qu'ils attachent aux deux côrez de leur ceinture uit mouchoir un écuy à couteau & à fourchette avec des cure-dens , une bourse , & certains autres ornemens.

CHAP

CHAPITRE

IV.

Des Habits Sacre , 01 Sacerdotaux

en particulier.

[ocr errors]

"Omme il n'est aucun peaple qui 'ait une

Religion. Il n'en est point non plus qui n'ait des Sacrificateurs , ou des Prêtres. Ces Prêtres sont distinguez par tout du commun du Peuple, non seulement par les fonctions qu'ils exercent , mais encore par les habits particuliers qu'ils portent, C'est de ces fortes d'habits dont il nous reste à discourir. Nous commençons par

celui des Juifs. Les Juifs avoient un grand Pontife, ou Souverain Prêtre, &

quan... tité d'autres qui lui étoient fubordonnez , & que l'on appelloit fimples Prêtres. L'habit de ceux-cy étoit

different de celui du Souverain Pre

& moins magnifique. Le tout consistoit en une espece de coiffure ronde qu'on appelloit Thiare Tome IV.

E

[ocr errors]

tre

[ocr errors]

eir

[ocr errors]
[ocr errors]

des caleçons de lin , & en une robe de même mariere , mais li juste , & si étroite qu'elle ne faisoit aucun pli : cependant ils ne laissoient pas que de la ceindre ; & ainsi la ceinture étoit un de leurs ornemens.

L'habit du grand Prêtre étoit plus magnifique , & plus precieux , & fe faisoit bien mieux remarquer. Celui de la tête étoit une belle & grande Thiare sur laquelle étoit attachée une lame d'or où étoient gravez ces deux mots : CHODESC JEHOVA. Sa robe qui descendoit jusqu'aux talons étoit d'hyacinte & avoit au bas quantité de clochettes d'or , & de grenades entreinêlée qui Jui tenoient lieu de bord , ou de franges. Sur cette robe paroissoit une espece de vêtement qu'on appelloit l'Ephod. On le mettoit sur les épaules, & descendoit juqu'au nombril, ou environ. Sur chaque épaule étoit attachée une pierre precieuse, & sur chaque pierre étoient gravez les noms des douze Enfans de Jacob , c'est à dire, six sur chacune. Cec Ephod étoit relevé par un morceau

>

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ces

[ocr errors]

d'étoffe quarré, & chargé de 12, pierres precieuses sur lesquelles étoient encore gravez les noins des mêmes Enfans. L'on peut voir au long dans les écritures la description de ces habits Sacerdotaux. L'on peut juger du prix de la beauté & de la magnificence de ornemens par ce qu'en dit Flavius. Cet Auteur rapporte qu'on les gardoit avec un grand soin ; que c'étoit même dans une tour des plus fortes qui avoit été bâtie par les Hasmonéens sur le côté septentrionnal du Temple , & qu'Herodes fit nommer Antonia dans la suite, du nom de Marc-Antoine. C'étoit un G grand honneur, dit Petrus Cuneus dans son second livre de la Republique des Juifs , d'avoir en garde ces ornemens , que

les Romains voulurent se l'attribuer & en jouir , & que fi de nouveau ils en laillerent la jouissance au peuple Juifs , ils crurent de lui faire une grande grace en là lui laissant.

La forme d'habit qu'on donne au grand Prêtre Melchifedech

nous

[ocr errors]
[ocr errors]

paroit suspecte , & une invention des Peintres. Il n'est pas entierement sûr fi dans la loy de nature les Prêm tres avoient des habits particuliers ; & encore moins de quelle figure ils étoient , s'il est vrai qu'alors les Pretres en eussent.Cependant saint Ifidore sur le trente-cinquiérne chapitre de la Genese , & Eucher sur le quarante-huitiéme du même Livre",

prétendent que la robe dont Rebecca revêtit Jacob étoit une robe Sacerdotale dont on ne se servoit que dans les fonctions de la Religion , fajoutant que l'on ne gardoit certe sorte d'habits , que dans des lieux odoriferans , ce que l'on faisoit par respect ; d'où vient qu'Isaac ayant senti l'odeur de celui de son fils Jacob se porta à lui donner fa bénédiction avec plus de tendresse & d'empressement. L'Abbé Rupert a été encore de cet avis que le Cardinal Bona & quelques autres ont adopté, comme Durand qui dit qu'avant la Loy les Patriarches, qui étoient les Prêtres

, usoient de l'école dans les Sacrifices.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »