Imágenes de páginas
PDF
EPUB

La Dalmatique. C'est l'Habit que portent les Diacres. Ceux de Rome en ont usé avant tous les autres de la Chrétienté. Il fe passa même un assez long-temps qu'il fut défendu à tous ceux qui étoient hors la Ville de la porter ,

à moins d'un Indult du Saint Siege pour les grandes solemnitez, Ainsi Symmaque l'accorda à Cæsaire d'Arles pour les Diacres de son Eglise,

. & saint Gregoire à Aregius Evêque de Gap , mais pour lai tant seule- . ment & fon Archidiacre, Selon Alcuin saint Sylvestre en fit un ornement d'Eglise. Avant ce Pape elle n'avoir été qu'un habit civil dont le fond étoit blanc, mouchette de pourpre , pendant jusqu'à terre, des manches, Auparavant, le Colo

, bium avoit été l'Ornement des Diacres. C'étoit une Tunique affez courte qui avoit un capuchon , & point de manches, ou si peu longues qu'elles n'alloient que jusqu'au cou. de. Cette premiére Dalmatique étoit

& ayant

.

differente de celle qu'on porte en ce temps : elle étoit faite en forme de croix avec des manches fort amples. Du côté gauche elle avoit de grandes franges,

fans en avoir du côté droit. Si l'usage de la Dalmatique fut introduit

par saint Sylvestre, celle que portoit saint Cyprien & dont il est fait mention dans les Actes de son martyre , n'étoit pas un habit sacré, mais un habit civil & commun que les Laiques pouvoient porter ,

& qu'ils portoient en effet de son teins.

Les Soûdiacres portent aujourd'hui la Dalmatique comme les Diacres. Autrefois ils ne portoient que l'Aube dans les fonctions de leur mi. nistere. Dans la fuite , dit Honorius . dans sa perle de l'ame ; l. 1.6. 229. on leur donna deux autres fortes d'habits; l'un fut une Tunique qu'il nomme Subtile qu'elle étoit fort mince & legere , & d'un travail allez délicar. L'autre fut le Sudarium ou mouchoir dont nous avons déja parlé & ququel le manipule a succedé. Maintenant les Diacres ne se differentient des Soûdiaa

s par cette raison.

cres que par l’Estole. Au reste la Dal matique servoit autrefois aux Empereurs dans leur Sacre. On en revêtoit aussi les Martyrs par un Decret du Pape Eutychian , quand on les portoit à la sépulture ; l'on ensevelisToit de même les Papes avec cet habic ce que saint Gregoire abbrogea , ne jugeant pas qu'il fut convenable qu'on leur rendît les mêmes honncurs que l'on rendoit aux Martyrs. qui avoient donné leur vie ,.& versé leur sang pour la querelle de Jesus CHRIST , & la défense de l'Eglise.,

[ocr errors]
[ocr errors]

Le Surpelis. Le mot de Surpelis est un mot barbare , qui n'étoit nullement connu avane le fixiéme Siecle. Aparemment que ce nom ne lui fur donné qu'à cause qu'on le mettoit autrefois sur l'Aumusse qui couvroit la tête. Quoiqu'il en soit le Surpelis devoit avoir auparavant un nom different , encore bien que l'on ne sçache pas quel étoit ce nom. Quant à son usage il est fort ancien

, & il est des Auteurs qui di

sent
que l'on s'en servoit dans le

premier siecle ; du moins semble-t'il

que c'est du Surpelis que parle le Grand saint Jerôme dans son premier Livre contre les Hérériques Pelagiens, où il dit que dans le temps du Sacrifice tous les Clercs generalement paroissoient fous des habits blancs, Autrefois les surpelis étoient plus longs que ne le sont ceux d'apresent ; ils defcendoient jusqu'aux talons comme les Aubes.

ce qu'on peut voir & dans une Lettre d'Etienne de Tourpay au Cardinal Albien sur la fin du: douziéme Gecle & dans le premier Livre d'Honorius où le Surpelis eft nommé : Vestis laxa otalaris, Dans. la suite, on le racourcit , & il l'étoit déja du temps du Concile de Bâle.. Cet Ornement, comme nous l'avons, est fait de toile , & ne va plus que: jusqu'aux genoux avec deux grandes, manches , ou deux aîles de même. écoffe qui pendent plus bas.. Il:sert en Chaire & aux Offices..

[ocr errors]
[ocr errors]

CHAPITRE X..

Des Ornemens Pontificaux:

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Es Tuniques ou Dalinatiques ules

Gants, les Souliers ou Sandales , l'Anneau la Crosse, la Croix Pectorale , & le Pallium font les Ornemens que l'on nomme Pontificaux, & les signes, ausquels on connoit les Evêques & les Archevêques ; quoique les Abbez & quelques autres privi egicz ayent le pouvoir d'en user , excepté du seut Pallium. Nous n'en. dirons préciséinent que ce qu'il est nécessaire

que l'on en sçache : mais. avant que de commencer nous ferons. remarquer au Lecteur que comme dans la Synagogue les Grands Prêtres. étoient revêtus pendant leurs fonctions le plus magnifiquement qu'il se: pût , de même dans l'Eglise de JESUS CHRIST l'on recherche ce qu'il y a de: plus propre , de plus précieux', de plus riche. Quand il s'agit du Culce:

« AnteriorContinuar »