Imágenes de páginas
PDF
EPUB

être donnés préférablement. Ce font auffi ceux que j'ai préfentés d'abord dans les articles de ces mêmes figures allégoriques. J'ai ajouté plufieurs autres attributs dont j'ai donné Pexplication; & je l'ai fait, ou parcequ'ils m'ont paru renfermer de bel les pensées, ou parceque je les ai cru propres à donner l'intelligence de plufieurs Médailles, Bas-reliefs, Tableaux.

I feroit à fouhaiter que tous les différens fymboles que les Artiftes ont employés pour s'exprimer puffent être raffemblés dans un Dictionnaire. Leurs perfonnages allégoriques ne feroient plus pour nous des étrangers; ils nous arrê teroient même davantage, parcequ'ils parleroient un langage qui nous feroit intelligible; mais ce qui doit contribuer encore plus que tous ces attributs à nous faire connoître la vertu, le vice ou la paffion dont on nous fait la peinture, & ce que l'Artiste ne doit pas ignorer, c'eft là fituation, l'attitude dans laquelle cette vertu ou cette paffion doit fe préfenter à

xxij DISCOURS PRELIMINAIRE.

nous; puifque c'eft par les divers mouvemens des yeux, les différentes pofitions des pieds, des mains, que les hommes fortent en quelque façon hors d'eux-mêmes, & qu'ils manifeftent leurs penfées. Parmi ces geftes, les uns font faciles à faifir, & l'Iconologie peut les apprendre. Elle dira que la Libéralité a les mains ouvertes, que PAvarice les a fermées, la Supplication, jointes. Elle peindra le Plaifir la tête ornée de guirlandes de fleurs, ayant la joie dans les yeux, le fourige fur les lévres, & les traits animés des plus vives couleurs ; elle donnera à la Frayeur un vifage étonné, des cheveux hériffés, une bouche ouverte, des bras élevés & immobiles, un regard fixe; mais il eft des nuances de fentimens, d'expreffions, qui font fi fines & fi délicates, qu'il n'eft pas poffible à l'Iconologie de les marquer, c'est à l'Artiste à les fentir. S'il ne les fent point, je ne fçais quel confeil lui donner; s'il y en avoit un, ce feroit de lire les Ouvrages des Poétes célébres; l'enthoufiafme d'autrui eft un

feu qui fe communique même aux efprits les plus glacés. Quoi de plus capable d'échauffer le génie de l'Artiste que les belles defcriptions qu'Homere, Virgile, Petrone, nous ont laiffées de la Renommée, de la Difcorde, de l'Envie, &c. ..

Rubens, ce génie fi fécond, étoit fi per fuadé des fecours que la plus riche imagination peut tirer de la Poéfie, qu'il s'étoit fait un Recueil des plus beaux morceaux extraits des Poétes, & qui étoient autant de Tableaux de combats, de jeux & de pompes; il les lifoit avant que de fe mettre à Pouvrage; il les comparoit aux peintures de Raphael & des autres Maîtres qui avoient traité le même fujet. Ces descriptions des Poétes font en effet la meilleure Poétique qu'on puiffe proposer aux Artistes: c'est auffi ce qui doit les intéresser à ce Recueil, où fon en a raffemblé plufieurs.

Une derniere remarque pour l'Iconologie, c'eft qu'il faut toujours caractériser les animaux qu'on donne pour attribut à

[ocr errors][merged small]

une paffion relativement à cette même paffion. Si la Fureur a un lion à fes côtés, qu'il foit représenté en furie, la criniere hériffée, les yeux pleins de fang & de feu, ouvrant une gueule féche & enflammée, & fe battant les flancs de fa longue queue, pour s'exciter au carnage.

DICTIONNAIRE

DICTIONNAIRE ICONOLOGIQUE,

OU

INTRODUCTION

A LA CONNOISSANCE

DES

PEINTURES, SCULPTURES, &c.

A B

BONDANCE. Divinité allégorique des Anciens, qu'on nous repréfente fous la figure d'une jeune Nymphe qui a beaucoup d'embonpoint, des couleurs vives, & qui porte dans fes mains une Corne remplie de fleurs & de fruits.

Cette Corne eft appellée la Corne d'Abondance. Voyez Corne d'Abondance.

On la voit avec deux Cornes, au lieu d'une, dans une Médaille de Trajan.

Sur plufieurs autres Médailles anciennes,cette Déeffe eft repréfentée couronnée de fleurs, tenant un faisceau d'épis de toutes fortes de grains, & ayant à fes pieds un boiffeau d'où fortent des.

A

« AnteriorContinuar »