Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ZEPHIRE. Vent d'Occident, fils d'Eole & de l'Aurore. On lui donne des aîles & une couronne compofée de toutes fortes de fleurs, pour défigner que par la douceur de fon fouffle il rend la vie aux fleurs & aux fruits.

FIN.

[ocr errors]

P

Age 5. au bas de la page effacez Dacier, & placez ce nom ligne 31.

P. 28. 1. 10. Aulecgelle, lif. Aulugelle

P. 31. 1. 2. des cheveux, lif. des chevaux.
P. 35. 1. 2. armés, lif. armées.

taque.

1. 27. juxtaque facrificantes, ôtez jux

1. 28. Silius, lif. juxtaque Silius.
P. 39. l. 10. les légions, lif. les Régions.
P. 42. l. 13. Cabries, lif. Cabires.

P. 45. l. 18. & différens, lif. & a différens. P. 63. à la fin, entre les mains de la Déeffe de la Neceffité, lif. entre les mains de la Néceffité.

P. 65. 1. 22. fe becquetent, lif. fe béquetent. P. 97. 1. 20. qu'aucun lieu, lif.qu'aucun lien. P. 100. l. 10. carpitur. Una,lif.carpitur unà. P. 118. 1. 30. après ceinture, mettez une virgule.

P. 137. 1. 3. porté, lif. portée.

P. 192. l. 13. jambres, lif. jambes.
P. 216. 1. 19. L'air s'eft, lif. L'air eft.

P. 270. à la fin, fur une Médaille, lif. fur une autre Médaille.

P. 288. l. 16. couvert, lif. couverte.

[ocr errors]

J'celier le Manufcrit qui a pour titre, Diction

lû par l'ordre de Monseigneur le Chan

naire Iconologique, dont je crois que l'impreffion fera favorablement reçue du Public. A Paris, ce 3. Avril 1756. Signé, BELLEY.

PRIVILEGE DU ROY.

OUIS, par la grace de Dieu, Roi de

LO

:

Confeillers, les Gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand Confeil, Prevôt de Paris, Baillifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils, & autres nos Jufticiers, qu'il appartiendra: SALUT. Notre amé le Sieur **** Nous a fait expofer qu'il défireroit faire imprimer & donner au Public un Ouvrage qui a pour titre Dictionnaire Iconologique, s'il Nous plaifoit lui accorder nos Lettres de Privilége pour ce néceffaires. A CES CAUSES, voulant favorablement traiter l'Expofant, Nous lui avons permis & permettons par ces Présentes, de faire imprimer ledit Ouvrage autant de fois que bon lui femblera; & de le faire vendre & débiter par tout notre Royaume pendant le tems de neuf années confécutives, à compter du jour de la date des Préfentes. Faifons défenfes à tous Imprimeurs, Libraires, & autres perfonnes de quelque qualité & condition qu'elles foient, d'en introduire d'impreffion étrangere dans aucun lieu de notre obéiffance: comme auffi d'imprimer ou faire imprimer, vendre, faire vendre, débiter ni contrefaire ledit Ouvrage, ni d'en faire aucun Extrait

fous quelque prétexte que ce puiffe être, fans la permiffion expreffe & par écrit dudit Expofant, ou de ceux qui auront droit de lui, peine de confiscation des Exemplaires contrefaits, de trois mille livres d'amende contre chacun des Contrevenans, dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, & l'autre tiers audit Expofant, ou à celui qui aura droit de lui, & de tous dépens, dommages & intérêts à la charge que ces Préfentes feront enregistrées tout au long fur le Regiftre de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris, dans trois mois de la date d'icelles ; que l'impreffion dudit Ouvrage fera faite dans notre Royaume & non ailleurs, en bon papier & beaux caracteres, conformement à la feuille imprimée, attachée pour modéle fous le contre-scel des Préfentes; que l'Impétrant fe conformera en tout aux Réglemens de la Librairie, & notamment à celui du 10. Avril 1725. Qu'avant de l'expofer en vente, le Manufcrit qui aura fervi de copie à l'impreffion dudit Ouvrage ,fera remis dans le même état où l'Approbation y aura été donnée ès mains de notre trèscher & féal Chevalier Chancelier de France, le Sieur DE LAMOIGNON; & qu'il en fera enfuite remis deux Exemplaires dans notre Bibliothé que publique, un dans celle de notre Château du Louvre, un dans celle de notre très-cher & féal Chevalier Chancelier de France, le Sieur DE LAMOIGNON, & un dans celle de notre trèscher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France, le Sieur DE MACHAULT, Commandeur de nos Ordres, le tout à peine de nullité des Préfentes: du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Expofant & fes ayans caufes, pleinement & paifiblement, fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble

ou empêchement. Voulons que la copie des Préfentes, qui fera imprimée tout au long au commencement ou à la fin dudit Ouvrage, foit tenue pour dûement fignifiée ; & qu'aux copies collationnées par l'un de nos amés & féaux Confeillers-Secrétaires, foi soit ajoutée comme à l'original. Commandons au premier notre Huiffier ou Sergent fur ce requis, de faire pour l'exécution d'icelles, tous actes requis & néceffaires, fans demander autre permiffion; & nonobftant clameur de Haro, Charte Normande, & Lettres à ce contraires: Car tel eft notre plaifir. DONNE' à Verfailles, le vingtcinquième jour du mois de Février, l'an de grace mil fept cent cinquante-fix, & de notre Regne le quarante-uniéme. Par le Roi en fon Confeil.

Signé, LE BEGUE.

J'ai cédé à Monfieur de Hanfy le Privilége du Dictionnaire Iconologique, fuivant l'accord fait entre nous. A Paris, ce quatorze Avril mil fept cent cinquante-fix.

Signé, ****.

Regiftré enfemble la préfente Ceffion fur le Regiftre XIV. de la Chambre Royale des Libraires Imprimeurs de Paris, No. 36. fol. 33. conformement aux anciens Réglemens confirmés par celui du 28. Février 1723. A Paris, le 16. Avril 1756.

Signé, DIDOT, Syndic.

« AnteriorContinuar »