Imágenes de páginas
PDF
EPUB

legion des Romains : mais Cesar aïarit attiré Corrée dans une embuscade avec 6ooo, hommes d'infanterie & 1000. chevaux, il les tailla en pieces, & Corrće y fut tué fans se vouloir rendre prisonnier , ce qui les obligea de demander la paix , s'excufans qu'ils a. voient été engagez en la guerre par leur Ge

. ral; & Cefar n'eut pas de peine à recevoir leurs offres, s'asseurant d'eux par une bonne garnison. v. Cefar lib.7. & Florus in Epitome lib. 8. Decad. nti Livii. Depuis vers l'an 704. de la fondation de Rome, les Beauvaisins aïant voulu s'affranchir du joug des Romains pen. dant les guerres entre Cesar & Pompée, ils furent réduits par Albinus Lieutenant de Cefar dans la Belgique, ou par Brutus selon Tate Live.

Au reste il n'y a pas d'apparence que cette Ville doive fi fort fon agrandiffement à Cefar , puisqu'il temoigne lui-même qu'elle étoit tant considerable ; & s'il lui a donné son nom auffi-bien qu'à plusieurs autres, c'étoit pour fa gloire, & dans la vûë de se les rente dre plus affectionnées.

Plusieurs Empereurs Romains sont venus à Beauvais , & il restoit encore une Colomne du tems de l'Abbé Sugger , qu’un Empereur y avoit fait élever pour marquer que c'étoit lui qui avoit fait récdifier la Ville : Orbem Pontium refici jubemus , il est vrai * qué l'Epicre de Sugget, où il est parlé de

[ocr errors]
[ocr errors]

certe Colomne ne se trouve pas parmi ses aus tres cuvres, mais le stile convient assez.

La Loy l. au Code de Justinien de veteranisgi marque qae Constantin fit cette Loià Beauvais , en l'an 320. mais cer Empereur ne pouvoit pas être lors dans les Gaules, mais. plâtôt dans la Pannonic, ou dans la Moësie, ou en Dace, ou à Sirmich, ou à Sardique: à present appellée Sophie , comme le prou-ve Jacques Godefroy. Aufli le Code Theodosien en la Loi 11. au même titre porte in Velocovorum civitate : mais Godefroy prétend qu'il faut lire Velanorum , qui est une Ville dans la Mocfie superieure, entre Sardique & Sirmich.. C'est pourquoy il ne fait pas que l'amour de la Patrie nous falle infifter contre ce qui paroît plus vrai-semblable..

Aprés que la plus grande partie des Gaules eut été conquise par les Barbares , les Romains ne laiflerent

pas

de conserver un Gouverneur à Soissons, qui retcnoit cette Province sous leur domination, & y faisoit gemir le peuple, à cause des trop grandes exactions : mais Gillon qui étoit Gouvernçur, se rendit lui-même indépendant , & se mit à la place de Childeric 1. lequel étant revenu de son exil cut depuis l'avantage sur Gillon, & reprit Beauvais du tems de l'Evêque Numitius.Beauvais fut aussi pris sur les Romains par Clodion dit le Chevelu 2. Roy de France, vers l'an

[ocr errors]
[ocr errors]

434. Siagre fils de Gillon affligea encore le pays par les pilleries continuelles , & perseGustoit cruellement les Chrétiens aufli-bier. que son Pere , jusqu'à ce qu'il eût été défait par Clovis, & tué en l'an 489. suivant Sigebert, ou 481. selon Mezeray , ou plâtôt selon d'autres en 486. Beauvais fut lors compris dans le Royaume de Paris , & échut depuis à Childebert fils de Clovis.

La malheureuse situation où cette Ville s'est trouvée est cause qu'elle a été sujette à une défolation continuelle. C'est

pourquoy nos Annales ne sont remplies que de ruines & de réparations, suivant ce qui est dit par le Sage : qu'il y a un tems de détruire, . un tems pour bâtir. On doit pourtant demeurer d'accord que comme la Ville a toûjours été de difficile abord à cause des eaux; elle se rétablissoit en peu de temps des ruines de la campagne. Elle groslit tout d'un coup

. pendant les courses des Normans dans le neu.. viéme Siécle, où l'on y venoit d'Arras ; la inême chose est arrivée aprés le liége des. Bourguignons. On l'a vû encore s'augmenter pendant la Ligne ; & en 1635. lorsque les: ennemis faisoient des ravages au deçà deldi la rivicre de Somme.

6*6
***8676***676667667676363

:
Des Irruptions des Francs ou autres Peuples
qui désolerent cette Province dans le

cinquiéme siécle. Origine des Francs n'est

pas:

certaine les uns veulent qu'ils viennent de la Scandinavie ou Norvege , d'où ils vinrent d'abord en Hollande., appellée Sicambric :d'autres, qu'ils viennent de delà le Rhin ; mais il y a apparence qu'il en est venu en differens tems , & de divers endroits , & qu'ils avoient commencé dés l'an 269. á ravager les Gaules, mais ils en furent chassez par Probus ene

l'an 271.

[ocr errors][ocr errors]

Les Vandales & les Alains paslerent aufli le Rhin en l'an 407: prircnt la plâpart de: nos villes, & perfecuterent cruellement les Chrétiens. Ce fat lors que saint Nicaise souf.

: frit le Martyr à Rheims, comme le prouve Baronius sur l'an 407. par l'Epirre 11. de S. Jerôme ad Geruntinm.

En 414. les Francs qui s'étoient habituez en Hollande s'emparerent d'une grande partie de la Belgique : & ensuite vers l'an 420. ils se

re rendirent maîtres de plusieurs Villes , d'où ils furent chiassez en 434. par Aece General des Romains sous Clodion, & contraints de repasser le Rhin. Il y a apparence que Beauvais ne put rester à ces irruptions generales

[ocr errors]

Aece en 452

non plus qu'aux forces d'Attila Roy des Huns, fupposé qu'il soit venu de ces côtez là, avant qu'il eût été défait par Meroué. & par

On ne doit pas croire que cette Ville ait tenu contre la furcur des Franes qui passerent encore le Rhin en 459. & fe rendirent maîtres de Paris. Nous lifons aussi que Gil. lon Gouverneur des Romains à Soissons ne Frouva aucune resistance pour reprendre tou-tes ces Villes en 4620

Childeric I. étant revenu de fon exil, se rendit maître de Beauvais en 471. aussi bien que de plusieurs autres villes aprés avoir dé. fait Gilton.

En 482. les Francs, les Bourguignons & les Visigots subjuguerent toute la France.

Depuis en 529. aprés qu'Amalaric Roy des Visigors eur été tué, toutes ces Provinces qui sont en deçà du Rhône , furent encore conquises par les Francs , sans qu'elles aïent eu lors aucun autre maître ; & les mêmes Francs poffederent les autres Provinces en 537

Des Irruptions des Normans dans le

neuviéme siécle.

L

A Scandinavie ou Norvege se trouvant

trop peuplée , & partagée entre plusieurs Princes: au milieu du neuviéme fiécle.,

au

« AnteriorContinuar »