Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

AVEC les Preuves tirées du Droit Canonique , des Principes du Droit Public & de l'Histoire.

Louis Þar M. l'Abbé de Foy, Licentié en Droic de la Faculté de Paris, & Chanoine de

l'Eglise de Meaux.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

А.

ر

PAR I Ś Chez LAURENT D'HOU Ř Y Fils , Imprimeur:

Libraire , rue de la Vieille-Bouclerie ,

'au S. Esprit, & au Soleil d'Or.

M. D C C. LII.
Avec Approbation Eau Privilege du Roi.

BX, 1790 * 7%

[ocr errors][merged small]

L

[ocr errors]

E Sacerdoce & l'Empire

sont deux puissances réciproquement indépendantes mais unies. (a) L'une & l'autre ne relevent que de Dieu. Les choses saintes sont l'appanage du Sacerdoce ; les choses civiles & temporelles sont réservées aux Rois ; l'Ordre Sacerdotal & obéit à l'Empire pour le temporel; l'Einpire est

(a) Quare neque eam admitimus utriufque potestatis , civilis nimirum & Ecclefiaftica subordinationem. Bossuet Deff. declar. prop. Cleri Gall. p. 2.l. s. cap. 23.

a

&

foumis au Sacerdoce, pour le fpirituel.

Les droits de ces deux Puissances sont distingués les uns des autres : la Providence les a déposés dans des mains différentes , afin qu'on puisse les discer. ner plus aisément,

que

l'ordre qu'elle a établi dès le commencement puisse subsister juf

Ces droits foną séparés par des bornęs qui ne sont pas moins évidentes qu'elles sont immuables. Cet ordre, cette harmonie que la Sagesse éternelle a voulu qui régnaflent dans le monde, leroient troublés, si ces deux Puissances ne respectoient également l'une & l'autre ces bor

qu'à la fin

nës. Si le spirituel est une limite ponr les Princes temporels dans l'administration de leur Puisfance; s'ils ne doivent ni décider des dogmes de la foi, ni usurper le pouvoir de lier ou de délier les consciences : il est de même défendu aux Ministres des Autels de s'arroger quelqu'autorité sur le temporel des Rois, sur le tribut qui leur est du, & sur l’ufage qu'ils en font.

Ces deux Puissances cependant sont établies pour commander sur la terre de la

part

de Dieu , & pour conduire les hommes à une même fin: c'est

pourquoi elles se doivent un secours mutuel : la paix , l'union & la concorde doivent régner entre

« AnteriorContinuar »