Imágenes de páginas
PDF
EPUB

xiéme Dialogue un fait qui fuffic J. An. pour faire connaître le peu de bon- NIUS, ne foi d'Annius, il dit qu'il fic graver une inscription fur une pierre , & la fit ensuite enterrer dans une vigne près de Viterbe; que quelque tems après il y fit creuser & témoigna beaucoup d'étonnement, 'lorfqu'on l'eût trouvée ; qu'il la porta en triomphe aux Magistrats, & s'en fervit pour leur faire croire que leur Ville étoit plus ancienne que Rome, & qu'elle avoit été bâtie par Ifis & Ofiris , qui avoient vêcû plus de deux mille ans avant Romalus.

Il s'est trouvé cependant de tems en tems des Ecrivains qui ont entrepris la défenfe de ces Ouvrages fupposez. Ainsi Thomas Mazza, Dominicain Iralien', a publié en leur faveur le Livre fuivant. Apologia per F. Giovanni Annio Viterbese. In Verona 1673. fol. It. Latine verso à Fr. Joanne Baptista Ettoreo , ejufdem Ordinis, in-4°. Le principal but de cet Auteur eft de montrer que s'il

у

a eu quelque fraude en cela , il ne faut pas l'imputer à Annius ; mais il va plus loin, car il soûtient

[ocr errors]

NIUS.

11

J. An- que ces Ouvrages sont legitimes ,

& tâche de répondre aux objec-
tions. Son Livre ayant eu beaucoup
de débit , il jugea à propos d'en
faire un nouveau sur le même sujery
& pour confirmer ce qu'il avoit
avancé, mais sous le nom emprunté
de Didymo Ropaligero Liviano. Il a
pour titre:

I Goti illuftrati , o vero Istoria de
Goti antichi con varie digreffioni in
materie parimente antiche e singolaji
da Didynto Ropaligero Liviang; infer
tavi l'Apologia per F. Gio. Amnio ki-
terbese. In Verona 1679. fol. pp. 294

François Sparavieri de Verone ayant écrit contre cet Oavrage fans fe nommer, François Masedo lui répondir pour MAZZ, par un Livre intitulé : Refponfio ad Notas nobilis sritici anonymi in Apologiam R. P.T. Thoma Mazza. Verona in-4...

Mazza ne jugea pas cependant à propos de s'en tenir à cette défense, il en publia lui-inême une autre fous un nom emprunté. En voici le ci, tre : Aucupium ibis, hoc eft , Corfutationes objectionum Elenchifft anonywi in Apologiam pro Annio F. Thoma

MAZZA. Autore Didymo Leoclavio J. AN Siviliano , editum à R. P. F. Fran- NIUS cifco a Sexto Ord. Min. Capuc. Rotchi in. 4°.

Sparavieri ayant répondu d'une maniere fort vive , Mazza opposa à sa réponse l'Ouvrage suivant. Ad Franciscum Sparaverium plus agio in Thomam Mazzam excandescentem Paranefis. 1677. in-4°.

François Sanfovino a traduit en Italien les prétendus Auteurs publiez par Annius , & a donné au Pu- , blic la traduction sous ce titre : Le Artichita di Berofo Chatdeo S die cerdote e d'altri Scrittori cofi Ebrei com e Greci e Latini,che trattano delle ftese materie , tradotte , dichiarate, e con diverse utili e necessarie annotationi illuftrati. In Venezia 1585. in-40 PP: 212

V. Bibliotheca Scriptorum Ord. Predicatórum. Jac. Echard. Journ. de Venise , tom. 20. p. 140. Voffius de Hill Lat.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

qui

[ocr errors]
[ocr errors]

pour se

plus connu sous celui de Caius , naquit à Noruvich , ville Capitale du Comté de Nortfolck, en Angleterre l'an 1510.

Il commença ses études dans cette Ville, & alla les continuer à Cambrige, où il étudia en Medecine & fe fit recevoir Docteur. Il voya- . gea enfuite en Italie

perfectionner sous les habiles Maîtres qui y enseignoient. De retour en Angleterre, il se fit une fi grande réputation par son habileté, qu'il fut successivement Medecin du Roi Edouard V I. de la Reine Marie , & enfin d' Elizabeth.

Il avoit fi fort à coeur l'honneur des Sciences & des Belles Lettres qu'il fit rebâtir presqu'entierement à ses frais le College de Cambrige où il avoit étudié, & augmenta ses revenus de son propre bien. Pitseus dit qu'il n'avoit

pas

des

[ocr errors]

gion, &

fentimens trop affurez sur la Reli- J. Caius,

CAIUS que

dans les differentes révolutions qui se firent de son tems en Angleterre, il se conforma tou

. jours à la Religion du Prince regnant.

Il est mort en 1573: âgé de 63,

ans.

[ocr errors]
[ocr errors]

.

Catalogue de fe3 Ouvrages.

i. De medendi Methode ex Cl, G4leni,& Joannis-Baptiste Montani Ve. ronenfis, principum Medicorum fententia Libri duo. Bafileæ 1544. in-8°. It, Lovanii 1556. in-89, It. Bafileæ 1558, in-8°, avec les Opuscules de Montanus. Caius composa cet ouvrage en 1542, lorsqu'il étoit en Italie. Il y fuit entierement les principes de Galien & de Jean B. Montanus Pros fesseur en Medecine à Padoue , sous lequel il avoit étudié quelque

tems.

- 2. Cl. Galeni , Pergameni , Libri aliquot Graci partim hactenus non visi, partim à mendis quibus fcatebant in numeris ad vetuftiffimos Codices repur, gati, da integritati sua reftituti , annotationibusque illuftrati. Bafilea 1544, 10-4o. Il revit ces Ouyrages en Italie

« AnteriorContinuar »