Imágenes de páginas
PDF
EPUB

L. Caius. & il les fit imprimer après ion re

tour en Angleterre. Caius s'applau-
dit dans fon Livre sur ses propres
Quyrages des corrections qu'il avoit
faites à Galien , & de l'édition qu'il
avoit donnée de quelques-unes de
fes Euvres , & dit qu'on la recher-
cha avec empressement & qu'on co-
pia ses Remarques presque mot à
mot dans une édition qui s'en fit à
Lyon en 1551

3. Galeni Liber de sanitate tuenda,
Bafilea 1549. in-12. Il n'y a point
de Commentaire dans cette édition.
Caius en fit dans la suite qu'il en-
voya à Bâle en 1563. pour être im-
primé, mais il ne l'a point été.
4.

. Ephemera Britannica Liber.
Londini 1551. IM-12. C'est un traité
de la sueur Angloise qui fit périr
beaucoup de monde en Angleterre
cette année 1551. Il l'appelle Ephe-
meta, parce que cette maladie ne
duroit qu'un jour. Il fit cet Ouvra-.
ge fort à la hâte, mais il l'aug-
menta dans la suite considerable-
ment,& le partagea en deux Livres;
c'est dans cet étac qu'il a été impri-
mé dans le recücit fuiyant, It. Lond,

[ocr errors]

1721. in-80

[ocr errors]

.

5. Opera aliquot & Versiones , vide- J.ÇẠIUS. licet , de Medendi Metbøde Libri duo. De Ephemera Brit annicą. Galenus de Libris fuis do Librorum ording Libri duo. De ratione Victus Hippocratis in Morbis acutis. Placitis Hippocratis

Platonis. Lovanii 1556. in-8°,

6. Galeni Libri de ofibus, de Pryflana, C. Bafileæ 1557. in-8°,

7. De Canibus Britannicis Liber unus. De rariorum Animalium & Stir. pium Historia Liber unus, De Libris propriis Liber unus. Londini 1570, in12. Le Traité de Canibus Britannicis a été réimprimé avec Chriftiani Francisci Paullini Cynographia curiosa, feu Canis defcriptio. Noriberge 1 685, in-4°. auffi-bien que dans le recueil des Auteurs qui ont écrit sur la Challe, Leyde 1728. Ine 49.c • 8. De pronunciatione Graca ac La. tine Lingue cum fcriptione nova. Lowdini 1674. in-49*

* Ces deux 9. De antiquitate Academiæ Can- Ouvrages Labrigienfis Libri duo. Londini 1568. fe trouvent in-80. It, Londjeti 1574. in-4. Caius à Paris chez

Briaffon, prétend prouver dans eet. Ouvrage

que l'Université de Cambrige est plus ancienne que celle d'Oxford. Il nty

J. Calus. a pas mis son nom. La seconde édi

tion eft augmentée.

10. Historia Cantabrigiensis Academia ab Urbe condita duobus Libris, Londini 1574. in-4.

Il a fait un grand nombre d'autres. Ouvrages qui font péris, ou qui n'ont jamais été imprimez.

V. Pitfeus de Script. Anglia. Lin. denius Renovatus. Caius de Libris pro-priis.

[ocr errors]

HENRI DE SPONDE.

H. DE

H

.

[ocr errors]
[ocr errors]

ENRI de Sponde naquit le 6,
SPONDE.

Janvier 1568. à Mauleon pe-
tite ville du Pays de Soule , entre la
Navarre & le Bearn.

Son pere, qui étoit Secretaire & Conseiller de la Reine de Navarre, Jeanne d'Albret , le fit tenir sur les fonds de Batême par Henri de Boura bon son fils, qui fut depuis Roi de France, & comme il faisoit profesfion du Calvinisme, il Péleva dans les mêmes sentimens.

Il alla faire ses études à Ortem, où les Réformez avoient alors an

College,

[ocr errors]

College, & il s'y distingua par la

H. DB facilité avec laquelle il apprit les SPONDE. Langues Latine & Grecque. Il fit ensuite un voyage en Ecosse à la suite de Guillaume Saluste du Bartas, Ambassadeur du Roi de Navarre & y apprit en peu de tems la Langue du Pays.

De retour en France, il s'appliqua à l'étude du Droit Civil & du Droit Canon , dont il lût presque tous les Livres. Il alla à Tours , où le Parlement de Paris avoit été tranf feré, & son sçavoir & son éloquen ce dans le Barreau porterent le Roi Henri IV, à le faire Maître des Requêtes de la Navarre.

Les Livres de Controverse de Bellarmin & de du Perron, qu'il lût alors avec avidité, commencerent à

. lui ouvrir les yeux sur les erreurs dans lesquelles il avoit été engagé ; il se prêta aux impressions de la grace qui agirent für lui, & animé par l'exemple de son frere aîné Jean de Sponde , qui avoit déja abandon né l'héréfie, il en fit abjuration à Paris le 21. Septembre 1595. à l'âge de 27. ans. Tome XT

B

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

H. DE

De Sponde réuni à ''Eglise CaSPONDE. tholique voulut s'engager dans l'Etat Ecclefiaftique , & obtint en

&
1529. de l'Evêque d'Oleron un dé-
miffoire pour recevoir les Ordres ,
même hors du Royaume. Cette der-
niere claufe étoit nécessaire , parce
qu'il avoit dessein d'aller à Rome
gagner les Indulgences de l'année
Lainte.
Il
у

alla effectivement en 1600.
à la suite du Cardinal de Sourdis,
& demeura quelques années dans
cette Ville, où il reçut l'Ordre de
Prêtrise le 27. Mars 1606.

La connoissance qu'il cut du Care dinal Baronius , & l'étroite amitié qu'il.lia avec lui, lui fit naître le dessein de faire un abregé de ses Annales ; deffein qu'il executa dans la fuite , après avoir obtenu son agrément pour cela.

Il revint à Paris en 1606. mais il retourna quelque tem's après à Rome, où le Pape Paul V. qui l'aimoit beaucoup, lui commit la revision des expéditions du Tribunal de las Pénitencerie.

La consideration qu'on avoit pouk

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »