Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

J. An-l'impression n'y font point mar
NIUS,

quez, Les Bibliothecaires des Do,
minicains ne font point mention de
çer Ouvrage, qui porte cependant
fon nom,

4. Commentarius in Catullum, Ti-
bullum & Propertium. Parif. 1804.
Le Catalogue de la Bibliotheque
d'Oxford cite cet ouvrage, dont
les Bibliothecaires des Dominicains
ne parlent point,

5. Antiquitatum Variarum Volumina XVII. Les éditions de cer Ou. vrage sont de deux forces. Les unes ne contiennent que le texte des prétendus Auteurs, les autres ont de plus les Cominentaires d'Anniks, La premiere édition, qui est accompagnée du Commentaire, s'est faite à Rome en 1498. fol. Il s'en est fait la même année une autre femblable pour à Venise. Les autres qui ont suivi sont celles de 1510. Paris in-4°. Fans le Commentaire ; de 1512. Paris fol. avec le Commentaire ; de 1530. Bale in-4° fans Commentaire ; de 1545. & 1552, Arvers-in=&o cette édition outre le Commentaire contient en

la forma

éore deux Ouvrages de Claude Ma- J. AN. rius Aretius, De fitu Sicilia Liber, dow

NIUS. Dialogus in quo Hispania describitur cum recentioribus nominibus ; de 1553. & 1560. Lyon in-16. sans le Commentaire : de 1$99. Båle in-8°. avec la Censure de Gaspar Barerius, sans les Commentaires : de 1612. Wittemberg in-8°, fans Commentai

[ocr errors]

res.

[ocr errors]

Les dix-sept Ouvrages contenus dans ces differentes éditions sont :

1. Notitia generalis fequentium sexdecim.

2. Institutio de equivocis circa Etruf cam originem.

3. Vertumniana Propertii.

4. Xenophon de aquivocis hominum nominibus.

5. Quintus Fabius Pictor de aured faculo , de Origine urbis Roma at vocabulorum ejus.

6. Myrfilus Lesbius Historicus de bello Pelasgico e origine Italia & Thyrrenorum. Cet ouvrage a été imprimé séparément à Rome en 1499.

7. Fragmenta Catonts.

8. Fragmenta duo Itinerarii Antonini Pii.

A j

[ocr errors]

J. ANNIUS,

2

9. Sempronius de Divisione & Chow rographia Italia.

10. Epithetum ( on a peut-être voulu dire Epitome ) Archiloci de Temporibus.

11. Metasthenes Persa de judicio temporum & annalium Perfarum.

12. De primis temporibus & XXIV. Regibus Hispania , & ejus antiquitate. Cet ouvrage a eté imprimé féparément.

13. Etrusca fimul do Italica emendatiffima Chronographia. 14.

Philonis Breviarium de temporis bas.

15. Defloratio Berosi Chaldaica Likris V.

16. Manethonis Sacerdotis Ægyptii supplementum ad Berosum.

17. Annis quaffiones ad confobrie uum fuum F. Thomam Annium ejufdem Ordinis,

: Il est clair & certain qu'Annius à fabriqué lui-même toutes ces Pieces, cependant leur supposition ne s'est pas reconnuë d'abord, & les sentimens ont été partagez à leur égard.

Quelques-uns ont prétendu

qu'Annius avoit eu veritablement en main quelques fragmens des an

J. AN ciens Auteufs qu'il a publiez dans NIUS, ce recueil , mais qu'il les a augmertez & y a beaucoup mis du fien tels ont été D'aniel Chyfraus , Sebas: tien Munster 1 Thomas Reinesius André Borrichius & Gaspar Barziuso!, . D'autres.ont crû que tous ces Our vrages étoient suppo fez,mais qu'Ant nius n'en étoit pas l'Auteur , & qu'il les avoit publiez de bonne foi, & croyant qu'ils étoient veritables ment des Auteurs dont ils portent le nom. C'a été le sentiment de Theophile Raynaud dans fon Livre de bonis: a malis Libris , p. 164 mais il en changeal dans fon Ouvrage de Immunitate Cyriacorum ; car comme fon desfeinérait d'y décrier l'Ordre de S. Dominique , il trouvoic mieux son compte à attribuer la fuppofition à Annius même, & il ne manqua pas de le faire avec la vivacité ordinaire. Les Bibliothecaires des Dominicains paroiffent auffi être de ce sentiment. -D'autres ont regardé comme ve sidables & legitimes cous ces Our

[ocr errors]

J. An-vrages; tels ont été Jean Nauclerus, NIUS.

Jean Driedon, Michel Tedina, Sixte de Sienne , Guillaume Postel, Albert Krantz, Charles Sigonius, Denis Godefroy, Leandre Alberti & plusieurs autres. On dit que ce dernier mount rut de chagrin d'avoir été la dupe de ces Ouvrages & d'avoir gâcé la. description de l'Italie en y mêlant les Fables dont ils font remplis.

Enfin tous les meilleurs critiques ont rejetté avec mépris ces romans 3 comme fortis de la tête d'Annius: qui a voulu en impofer au Public, en y faisant des Commentaires. Mais la supposition étoit trop grossiere , pour qu'elle ne fût pas bientôt dé- . couverte. Annius ne sçavoit pas le vrai nom des Auteurs qu'il produi. foit, il appelloit Methaftene un Historien connu dans l'Antiquité fous le nom de Megafthene; il leur attribuoit même des sentimens & des faits contraires à ce que nous lisons dans leurs veritables.fragimens: D'ailleurs on n'a jamais vû aucun Manuscrit de ces prétendus Auteurs. Antoine Augustin, Archevêque Ide Tarragone, rapporte dans fon din

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »