Oeuvres complètes de M. T. Cicéron: traduites en français, le texte en regard, Volumen27

Portada
F.-I. Fournier, 1818
 

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 411 - On ne peut absolument trouver sur la terre ' l'origine des âmes : car il n'ya rien dans les âmes qui soit mixte et composé ; rien qui paroisse venir de la terre, de l'eau, de l'air ou du feu. Tous ces éléments n'ont rien qui fasse la mémoire, l'intelligence, la réflexion ; rien qui puisse rappeler le passé, prévoir l'avenir, embrasser le présent.
Página 380 - ... potest. Deum te igitur scito esse : siquidem deus est, qui viget, qui sentit, qui meminit, qui providet, qui tam regit et moderatur et movet id corpus, cui praepositus est, quam hune mundum ille princeps deus ; et ut mundum ex quadam parte mortalem ipse deus aeternus, sic fragile corpus animus sempiternus movet.
Página 411 - Tous ces éléments n'ont rien qui fasse la mémoire, l'intelligence, la réflexion ; rien qui puisse rappeler le passé, prévoir l'avenir, embrasser le présent. Jamais on ne trouvera d'où l'homme reçoit ces divines qualités , à moins que de rempnter à un Dieu.
Página 380 - Deum te igitur scito esse, si quidem est deus qui viget, qui sentit, qui meminit, qui providet, qui tam regit et moderatur et movet id corpus cui praepositus est quam hunc mundum ille princeps deus ; et ut mundum ex quadam parte mortalem ipse deus aeternus, sic fragile corpus animus sempiternus movet.
Página 412 - Nee vero deus ipse, qui intelligitur a nobis, alio modo intelligi potest, nisi mens soluta quaedam et libera, segregata ab omni concretione mortali, omnia sentiens et movens, ipsaque praedita motu sempiterno.
Página 522 - Prognostica: vos quoque signa videtis, aquai dulcis alumnae, cum clamore paratis inanes fundere voces absurdoque sono fontes et stagna cietis.
Página 137 - Les hommes sont plutôt faibles que méchants. Les maladies de l'âme sont plus difficiles à guérir que celles du corps. La ville de Rome a été fondée "753 ans avant J.-C.
Página 413 - Dieu lui-même ne se présente à nous que « sous cette idée d'un esprit pur, sans mélange, « dégagé de toute matière corruptible, qui « connaît tout, qui meut tout, et qui a de lui...
Página 59 - ... Voyant de là toute la mer chargée de ses vaisseaux, et toute la terre couverte de ses troupes , il sentit d'abord un mouvement secret de joie en mesurant ainsi de ses propres yeux toute l'étendue de sa puissance , et se regardant comme le plus fortuné de tous les mortels : mais, faisant réflexion que de tant de milliers d'hommes il n'en resterait pas un seul dans cent ans , il ne put refuser des larmes à l'instabilité des choses humaines. Un autre objet aurait mérité plus justement ses...
Página 410 - Animorum nulla in terris origo inveniri potest. Nihil enim est in animis mixtum atque concretum, aut quod ex terra natum atque fictum esse videatur; nihil ne aut humidum quidem, aut flabile, aut igneum. His enim in naturis nihil inest, quod vim memoriae, mentis, cogitationis habeat, quod et praeterita teneat...

Información bibliográfica