Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Chap. XXIII. Des Aumônes pendant le

Jubile. CHAP. XXIV. Motifs pour exciter à

conserver la grace du Fubilé, 383.

378.

Fin de la Table des Chapitres.

Fautes à corriger.

[ocr errors]
[ocr errors]

même autorité ; effacez ces mots. Même page, ligne 14. effacez, égaux. P. 168.1. 10. Il n'y a gueres que saint François ; lisez, saint François est un de ceux qui a pâ dire. P. 20. l.penultiérne , doit n'en ordonner que de legeres ; lisez , doit pas n'en ordonner que de legeres. P. 261. l. derniere qu'on aura ; lisez , qu'on ouvrc. P. 319. 1. 24. dilons ; lisez, defrons. P. 363. 1. 21. offrant; lifez, offrent. P. 371.1. 16. le; life , les. P. 372. l. 7.

7 remettre ; lifez, mettre.

L'obligation on a été d'imprimer promptement cet ouvrage , par l'approche du Jubilé, eft cause que ces fautes s'y sont glissées, dos encore quelques autres moins importantes, que le Loc. jeur corrigera aisément.

[ocr errors]
[ocr errors]

A y lû par l'ordre de Monseigneur

le Chancelier, ce Manuscrit intitulé : Histoire abregée des Indulgences ó des Jubilez , avec des instruktions, &c. je n'y ay rien trouvé de contraire à la foi de l'Eglise , ny aux bonnes meurs. Il

у lieu de croire qu'il sera utile au Public. Donné à Paris le 10. d'Aoust 1701.

a

[merged small][ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

l'on explique le dessein de cet

Ouvrage.
E Concile de Milan & celui
de Narbonne , ordonnent aux
Predicateurs & aux Curez

d'enseigner aux Fideles la vertu des Indulgences ; & par quels exercices de

A

[ocr errors]
[ocr errors]

ز

[ocr errors]

piecé ils doivent s'en rendre dignes. C'eft pour

se conformer à ces saintes Ordonnances qu’on a entrepris cer Ouvrage. On établira premierement par des monumens incontestables la verité de l'Histoire. On répondra ensuite aux difficultez qu'on peut faire sur la vertu & l'usage de ces graces ; on en montrera les effets & l'utilité, en enseignant en dernier lieu quelles sont les dispositions que les Fideles doivent apporter afin d'en profiter.

Comme cette matiere est une de celles qui souffre de plus grandes difficultez, on n'avancera rien selon ses propres conjectures. Les Conciles, les Peres, les De.crets des Papes', sont les guides sûrs qu'on prétend y suivre. fidelement. Car il y a sur ce point de la foy & de la discipline des Chrétiens, une Tradition, aussi bien que sur tous les autres qui reglent leur créance & lcurs maurs. Personne ne doute maintenant qu'on ne doive s'attacher à cetre Tradition, & qu'en la suivant on ne peut s'égarer. Lorsqu'il se rencontrera que les sentimens des Auteurs Catholiques font partagez enquelques points sur lesquels PEglise n'a pas prononcé, il est juste de s'attacher à ceux de ces Auteurs qui sont les plus habiles & les plus universellement cftimcz fur cette matiere : C'est aussi ce

[ocr errors]

que l'on tâchera de faire exactement,

Quant à l'Histoire des neuf premiers Siécles,qui servent comme de fondement à tout ce Traité, il m'auroit été difficile d'y apporter plus d'examen. Je n'ai pas cru devoir être fi scrupuleux, en parlant de l'établissement de quelques Confreries, & de ce qui en a été l'occafion, afin de ne faire de peine à personne ; outre que ces endroits d'Histoire sont de petite confequence , & n'appartiennent inullement au dogme Ecclesiastique; car la doctrine des Indulgences demeure dans son entier, foit qu'un tel fait historique ou une telle vision, se trouvent vrais ou ne le soient pas.

Tout Ecrivain est sujet à se tromper , & sur tout lorsqu'il n'a pas plus de merite que j'en ai : mais la docilité & la soumisfion en récompense , ne peuvent être plus finceres, étant tout prêt à corriger ce que j'aurois dit mal à propos , non-seulement dans les sentimens & dans les pensées peu justes, mais encore dans les expreísions moins exactes.

« AnteriorContinuar »