Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DIABLE BOITEUX

PAR LESAGE.

NOUVELLE ÉDITION,

ORNEE DE FIGURES.

TOME SECOND.

PARIS,

CHEZ LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.

1839.

f

LE DIABLE

BOITEUX.

SUITE DU CHAPITRE IX.

A ce discours, Aurore envisagea don Garcie plus attentivement qu'elle n'avait fait encore, et lui répondit : Vous ressemblez trop à ce frère pour que je sois plus longtemps la dupe de votre stratagème; je vois bien que vous êles un cavalier déguisé. Je me souvieps qu'un jour, pendant que j'entendais la messe, ma mante s'ouvrit un instant,et que vous me vites. Je vous examinai par curiosité : vous eûtes toujours les yeux attachés sur moi. Quand je sortis, je crois que vous ne manquâtes pas de me suivre pour apprendre qui j'étais , et dans quelle rue je faisais ma demeure, Je dis, je crois, parce que je p'osai tourner la tete pour vous observer: mon inari, qui m'accompagnait, aurait pris garde à cette aclion, et m'en eût fait un crimc. Le lende.

LX DLA BIF.T.11,

1

[ocr errors]

main je retournai dans la même église : je vous revis , et je remarquai si bien vos traits, que je les reconnais malgré votre déguisement."

Eh bien! madame, répliqua don Garcie, il faut me démasquer: oui, je suis un homme épris de vos charmes : c'est don Garcie Pacheco que l'amour introduit ici sous cet habillement. Et vous espérez sans doute , reprit Aurore ; qu'approuvant votre folle ardeur, je favoriserai votre artifice? Mais c'est ce qui vous trompe;je vais découvrir tout à mon mari, et lui faire voir que sa vigilance est moins sûre que ma vertu.

A ces mots, le capitaine parut et vint se meler à la conversation, De quoi vous entretenez-vous, mesdames ? leur dit-il. Nous parlions, répondit Aurore, des jeunes cavaliers qui entreprennent de se faire aimer des jeunes femmes qui ont de vieux époux; et je disais que, si quelqu'un de ces galants était assez téméraire pour s'introduire chez vous sous quelque déguisement, je saurais bien punir son audace.

Et vous, malame, reprit Zanubio en se tournant vers don Garcie,de quelle manière en uscriezvous avec un jeune cavalier en pareil cas ? Don Garcie troublé, ne savait que répondre au capitaine, qui se serait aperçu de son embarras,si dans

će moment un valet ne fût venu lui dire qu'un homme arrivé de Madrid demandait à lui parler: il sortit pour aller s'informer de ce qu'on lui voulait.

A lors don Garcie se jeta aux piedsd'Aurore, et lui dit: Ah! inadame, quel plaisir prenez-vous à m'em. barrasser? Seriez-vous assez barbare pour me li. vrer au ressentiment d'un époux furieux ? Non, Pacheco, répondit-elle en souriant, les jeunes femmes qui ont de vieux maris jaloux ne sont pas si cruelles : j'ai voulu me divertir en vous causant un peu de frayeur, mais vous en serez quitte pour cela. A des paroles si consolantes , don Garcie sentit évanouir toute sa crainte,

Un jour qu'ils se donnaient tous deux, dans l'ap-' partement de Zanubio , des marques d'une amitié réciproque , le capitaine les surprit, et en vit assez pour juger avec fondement que sa belle inconnuc était un cavalier déguisé ; il devint furienx et entra dans son cabinet pour prendre des pistolets ; inais pendant ce temps-là les amants s'échappèrent, fermèrent par dehors les portes de l'appartement, emportèrent les clefs, et gagnèrent tous deux en diligence un village voisin, où don Garcie avait laissé son valet-de-chambre et deux bons chevaux. Là il quilta ses habils de

« AnteriorContinuar »