Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Les Recueils de Pieces fugirives des Anciens, que les PP. Mabillon, Pez ,Durand, Mara tenne, Dachery, Labbe, Ca. nisius, & MM. Muratori, Ba. fuze, Leibnitz, Eccard, &c. ont publié dans le dernier sie. ele , & continuent de publier tous les jours, justifient suffifamment mon entreprise , & en font connoître l'utilicé. Nous jouissons aujourd'hui par leurs foins des ouvrages que nos ancêtres poffedoient & ne connoisloient

pas.

N'est-il turel de mettre de même entre les mains de tout le monde les ouvrages des Modernes, qui se trouvent encore" cachez dans les recoins du cabinet des Auteurs mêmes qui les ont composez, ou de ceux qui en ont herité. Sont-elles moins dignes de l'attention du Public, pour n'avoir point encore ce degré

á iiij

pas na.

d'antiquité, qui fait presque le seul merite des Pieces publiées par les Sçavans hommes dont je viens de parler ? Au contraire autant que celles-ci sont rebu. tantes par leur style rude & barbare, & par le peu d'ordre & d’arrangement qui y regne; autant les écrits de nos Auteurs modernes sont ils capables de plaire par la douceur & l'agrément du style, l'ordre & la clarté des preuves qu'ils contiennent. J'ose donc me flatter que ce Recueil non seulement sera de quelque utilité, mais même de quelque agrément pour le Public, tant par le choix, que par la varieté des Pieces qui le composent.

Il ne faut pas juger de tout l'ouvrage par le Volume que je presente ; aucun point de Licterature n'est étranger à mon deslein. Theologie, Morale,

Histoire sacrée & profane, Mythologie, Physique , Metaphyfique, Jurisprudence, Medecine, Mathematiques, Poësie, tout concourra à varier agréablement ce Recueil. La critique seroit seule capable de fournir une ample matiere à ces Mé. moires; on y admettra les corrections d'Auteurs, les Disser. tations sur les passages difficiles ; les conjectures qui peuvent contribuer à leur intelligence, & même les traductions nouvelles qu'on en pourroit faire. Je recevrai avecla même reconnoissance les Pieces enjouées & badines, que les graves & les sé- . rieuses ; mais je ne donnerai jamais de place dans ce Recueil ni aux critiques trop âpres & trop mordantes, ni aux satyres personnelles ; encore moins à ces Ecrits licentieux contraires à la Religion ou à l'honnêteté

[ocr errors]

publique, qui n'étant propres qu’à corrompre l'esprit & le cour, deyroient être. bannis avec soin des Etats bien policez, comme capables d'y intro. duire le desordre: & le liberti. nage.

j'admettray indifferemmene lés Pieces Latines, Italiennes, Espagnoles &Françoises;& lorf que les ouvrages écrits en

écrits en ces trois premieres Langues seront d'une utilité generale, je les accompagnerai, autant qu'il sera possible, d'une traduction Françoise. Les ouvrages qui contiendroient plus de dix feuilles seront admis comme les autres mais alors je les donnerai à part, afin qu'on puisse , si l'on veut les separer de ce Recueil.

A l'exemple de MM. de Salengre & Themiseul, on don- : nera de tems en tems des extraits de Livres rares & cu

[ocr errors]

rieux, trop considerables pour

, paroître dans ces Memoires ; & l'on tâchera d'en faire connoître les Auteurs,sur tout ceux dont ni Morery, ni Bayle n'auront point parlé dans leurs, Dictionnaires.

On pourra peut être s'éton: ner de voir paroître dans ce Volume la Lettre de M. Petit für la Pâque, déja imprimée dans le Journal des Sçavans du Lundy Is. Mars 1666. Mais outre que quelques habiles gens m'avoient conseillé de redonu ner de tems en tems quelquesunes des Pieces inserées dans ces gros Recueils, qui sont poffedez par un très petir nombre de Sçavans, & dans lesquels on ne soupçonne presque pas qu'el. les soient renfermées, la difpute qui s'est élevée en 1723. sur la Pâque entre les Proteseans & les Catholiques d’Alle

« AnteriorContinuar »