Imágenes de páginas
PDF
EPUB

dü, à souffert la Croix, en mépri- « CHAP. 11. sant la honte & l'opprobre. Ce n'est “ point un exemple étranger , & qu'il vous soit libre d'imiter , ou de ne pas suivre , que je vous propose , dit faint Paul. C'est l'auteur même de notre Religion & de 'notre foi qué j'expose à vos yeux. C'est lui qui a commencé & qui a fini l'ouvrage de notre salut, Il pouvoit être heureux s'il l'avoit voulu. La gloire lui étoit dûë dès le premier moment de fon incarnation, s'il lui avoit plû de l'accepter. Mais il lui a préféré la Croix pour l'amour de nous, & il en a méprisé la honte & l'ignominie pour nous délivrer d'un opprobré éternel. Voiez & jugez. Pouvez-vous cesler un moment de considerer un tel exemple ? Pouvez-vous le regarder sans fruit : Ne deviendroit-il pas votre condamnation, si la crainte d'être obligés à l'imiter vous porroit à l'oublier : ou fi vous n'en conserviez qu'un stérile fouvenir? Aspicientes in anctorem fidei Heb. 12. 2o

confirmmatorem Jefum , qui propofito fibi gaudio fuftinuit crucem, confiJione contempla 4: Le dellein de JESUS-CHRIST en

[ocr errors]
[ocr errors]

duite ,

Cela

CHAP. II. consentant à mourir sur la Croix, a

éré d'être notre modéle. Nous som,
mes appellés pour le suivre. Notre
gloire consiste à lui ressembler , &
c'est
par
fa

grace que cette rellemblance nous est accordée. Toutes ces vérités, qui sont essentielles à la Religion, sont clairement enseignées par

saint Pierre dans ce peu de paroles : 1. Pet.2. Si benefacientes, patienter Sustinetis : τουτο και άρις

hæc eft gratia apud Deum : In hoc enim zaped lead vocati estis : quia eo Christues paffus eft On peut tra

pro

nobis, vobis relinquens exemplum, 11: agreable à ut sequamini vestigia ejus. L'applicaDicu. Ou: tion que nous fait l'Apôtre du grand o une grace exemple que nous a donné JesUS

CHRIST ne peut être plus manifeste, ni plus précise. Nous marchons par état, par un devoir indispensable, par le titre de notre vocation, sur les fraces de JESUS-CHRIST. Il a marqué notre route par la fienne. Ses pieds imprimés sur le sentier y ont laissé des vestiges qui nous niontrent la yoie. On pourroit expliquer ces pa-. roles , trouver quelque obscurité dans fes liçons, imaginer quelque exception dans des loix générales, réduire l'exacte observation de ses comman

de Dieu.

demens à un certain genre de person- CHAP. II. nes plus obligées à la perfection. Mais les pas qui font marqués sur le chemin, ne peuvent être couverts. Le chemin qu'ils montrent est unique. L'obligation de le suivre , si l'on ne veut s'égarer, est sans exception. Elle eit attachée inseparablement à la vo. cation au christianisme ; & c'est un grand bonheur, une grande grace, une signalée miséricorde, quand on y est fidele. In hoc vocati estis ... hæc eft gratia apud Deum,

5. Adam & JESUS-CHRIST sont deux chefs. Tous deux font peres : tous deux sont imités par leur famille : tous deux communiquent leur image & leur ressemblance à leurs en. fans

. Nous avons tous porté l'image honteule du premier homme : nous avons tous été rebéles, ingrats, charnels & terrestres comme lui. Serionsnous assez injustes pour refuser de porter l'image du second Adam, de

, l'homme spirituel & céleste qui nous a délivrés de l'opprobre. de notre premiere naissance : Aurions-nous honte de lui ressembler ? Regardetions-nous son obéiffance, comme

.

CHAP, II. une servitude ; son humilité, com

me une bassefle ; sa patience , com-
me un effet de son impuissance ; fa
Croix, comme un objet de haine &
d'horreur ? Ne confefserions-nous pas
alors, que nous appartenons encore
à l'homme prévaricateur , & au fer-
pent qui l'a vaincu ? Ne serions-nous
pas alors fans JESUS-CHRIST & fans
Dieu dans le monde : & le caractere
de la bête ne paroîtroit-il pas sur un

front qui rougiroit du caractere de 1. Cor.15.49. l'agneau & de son image ? » Portons

donc, comme nous y exhorte saint » Paul, l'image de l'homme céleste, » comme nous avons porté l'image de „ l'homme terrestre : Sicut portavimus imaginem terreni , portemus & imaginem cælestis. Et faisons par une fidelle imitation de Jesus-CHRIST qu'on le reconnoille dans nous, comme la conformité de nos vices & de nos paflions a rendu visible le premier pécheur dans notre conduite : Qualis terrenus, tales of terreni : qualis coLeftis , tales de cæleftes.

[ocr errors]

Ilid, n. 48.

[ocr errors]
[ocr errors]

$. II.,
L'exemple de JESUS-CHRIST

explique ces paroles : Celui
qui ne me suic pas, n'est pas
digne de moi. Le renoncement
doit être général, comme celui
de JESUS-CHRIST.

1. LORSQUE JESUS-Christ disoit pendant fa vie, que celui qui ne prend pas sa Croix, & ne le suit pas, n'est pas digne de lui : Qui non accipit Matth.10. 38. crucem suam, sequitur me, non est me dignus; on se forīnoit avec peine une idée précise d'on commandement jusques-là inoüi , & l'on ne comprenoit pas distinctement en quoi il se donnoit pour modéle, ni à quoi il artachoit l'obligation de le suivre, à peine d'être indigne de lui. Mais. JESUS-CHRIST réellement crucifié pour la vérité & pour la justice, immolé à son Pere par l'obéissance , sacrifiant sa vie à la charité pour les pecheurs , portant avec une patience invincible tout ce qui étoit nécessaire à l'expiation de nos iniquités, ne

« AnteriorContinuar »